Announcement

Collapse
No announcement yet.

L’OMS appelle à une vigilance accrue face à la propagation de la grippe aviaire en Europe (26 janvier 2017)

Collapse
X
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • L’OMS appelle à une vigilance accrue face à la propagation de la grippe aviaire en Europe (26 janvier 2017)

    L’OMS appelle à une vigilance accrue face à la propagation de la grippe aviaire en Europe

    26-01-2017 Alors que la grippe aviaire continue à se propager chez les oiseaux dans toute l’Europe, l’OMS recommande de redoubler d’efforts en matière de vigilance et de surveillance pour la prévention et la détection de cas humains potentiels.

    « Jusqu’ici, on n’a signalé aucun cas humain de grippe aviaire hautement pathogène à virus A(H5N8) dans les pays d’Europe, mais cela ne veut pas dire que ça ne peut pas se produire, comme l’expérience passée nous l’a appris », explique le docteur Caroline Brown, chef du programme Grippe et autres pathogènes respiratoires à l’OMS/Europe. « Les pays qui signalent des flambées épidémiques chez les oiseaux doivent rester vigilants, étant donné que les virus de la grippe aviaire peuvent se transmettre de l’animal à l’homme. »

    Les flambées épidémiques de grippe A(H5N8) chez les oiseaux en Europe

    Depuis juin 2016, au moins 24 pays de la Région européenne de l’OMS ont signalé des flambées épidémiques de grippe aviaire hautement pathogène à virus A(H5N8) chez des oiseaux sauvages et de la volaille domestique. Au moins 3 de ces pays ont signalé des épidémies au cours de ces 2 dernières semaines. On a également notifié des épidémies dans des pays d’Afrique, d’Asie et du Moyen-Orient.

    C’est la deuxième fois que ce virus provoque des flambées épidémiques en Europe, avec la migration automnale des oiseaux sauvages. En 2014, il a été détecté chez des oiseaux en Asie centrale, où il a continué à se propager. En juin 2016, il a été détecté chez des oiseaux aquatiques dans la zone méridionale de la Fédération de Russie, et en septembre 2016, l’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture des Nations Unies a lancé l’alerte à l’adresse des pays situés sur les couloirs migratoires d’Eurasie occidentale et d’Afrique-Eurasie, pour qu’ils surveillent ce virus.

    Comme d’autres virus de la grippe aviaire hautement pathogène, le A(H5N8) peut provoquer une maladie grave chez les oiseaux, surtout chez les poulets. À ce jour, aucun cas de grippe aviaire A(H5N8) n’a été rapporté chez l’homme. Cependant, par le passé, des sous-types de grippe similaires ont déclenché une maladie chez l’homme. C’est pourquoi la possibilité d’une transmission ne peut être écartée.

    Évaluation du risque de transmission à l’homme

    Le risque de transmission des oiseaux à l’homme est relativement faible. Bien qu’aucun cas humain de grippe aviaire hautement pathogène à virus A(H5N8) n’ait jamais été enregistré jusqu’à présent, il importe de rester vigilant.

    La plupart des cas humains déclenchés par d’autres virus de grippe aviaire surviennent après exposition au virus par contact avec de la volaille infectée ou des environnements contaminés, notamment les marchés où l’on vend de la volaille. Dans les régions où l’on a signalé des flambées épidémiques de grippe aviaire chez les oiseaux, les personnes exposées à un risque sont celles qui sont en contact direct avec des oiseaux ou de la volaille malades ou avec leurs carcasses, qui les manipulent, ou qui se trouvent dans leur environnement.

    Recommandations à la population dans les régions touchées par des flambées épidémiques chez les oiseaux
    • Évitez tout contact avec des oiseaux (volaille ou oiseaux sauvages) ou avec d’autres animaux malades ou trouvés morts, et signalez-les aux autorités compétentes.
    • Ne touchez pas les oiseaux ou les carcasses à mains nues. Si vous devez manipuler une carcasse, portez des gants ou utilisez un sac en plastique à l’envers pour ramasser l’oiseau, puis lavez-vous les mains avec du savon ou un désinfectant approprié.
    • Respectez les bonnes pratiques de sécurité sanitaire des aliments et d’hygiène alimentaire, conformément aux « Cinq clés pour des aliments plus sûrs » de l’OMS. Par exemple, cuisez les aliments à cœur et à des températures suffisamment élevées.
    ...
    http://www.euro.who.int/fr/health-to...read-in-europe


  • bertrand789
    replied
    merci,

    c'est quoi les propositions de l'O.M.S qui concernent les médecins et l'ensemble des personnels des établissements de soins et de transport de patients , en Europe, et notamment, en France, car les analyses, les rapports et les faits produits, montrent que bien des marges de progrés existent mais que les "sachants" , sur ce sujet , donc, les médecins et leurs empoyés et ou collaborateurs , n'ont rien, d'une démarche ni scientifique ni exemplaire ...


    j'ai un moment révé de la démarche qualité, mais, c'est pour les autres, exemple



    https://ec.europa.eu/health/sites/he...sts_psp_en.pdf





    le vrai boulot , c'est quand ?

    Leave a comment:

Working...
X