Announcement

Collapse
No announcement yet.

L'Ukraine coupe les fonds à l'Est, entérinant la partition du pays

Collapse
X
 
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • L'Ukraine coupe les fonds à l'Est, entérinant la partition du pays

    L'Ukraine coupe les fonds à l'Est, entérinant la partition du pays

    Oleksandr Savochenko et Pierre-Henry Deshayes

    15-11-2014 | 08h42

    KIEV - Le pouvoir ukrainien a ordonné samedi la fermeture de tous les services publics dans les régions sous contrôle des séparatistes prorusses dans l'est de l'Ukraine, une décision qui entérine de facto la partition du pays.

    Dans un décret, le président Petro Porochenko intime au gouvernement de prendre des mesures d'ici une semaine «pour mettre fin aux activités des entreprises, institutions et organisations étatiques dans les divers territoires où l'opération antiterroriste (nom donné par Kiev à son opération militaire dans l'Est, ndlr) est conduite».

    Annoncée alors que se tient à Brisbane (Australie) un sommet du G20 où la question ukrainienne occupe une place centrale, cette décision s'applique aux services publics tels que les écoles, les hôpitaux et les secours, a expliqué à l'AFP un haut responsable ukrainien sous le couvert de l'anonymat.

    «C'est une mesure décisive, c'en est fini des petits jeux», a déclaré le haut responsable. «Toutes les structures que l'Etat finance là-bas seront retirées».

    Le décret présidentiel est une conséquence des élections tenues, au grand dam de Kiev, dans les régions séparatistes le 2 novembre. Après le scrutin, M. Porochenko avait estimé que l'Ukraine serait «contrainte» de durcir le ton et d'«isoler» militairement et économiquement la zone sous contrôle des rebelles «afin de ne pas permettre à ce cancer de s'étendre».

    Confrontées à une grave crise économique, les autorités ukrainiennes ont déjà aussi annoncé la fin prochaine du versement des allocations sociales pour l'Est, obligeant dans la pratique les habitants désireux d'en bénéficier à quitter les territoires aux mains des séparatistes, et imposé un contrôle des passeports systématique autour de ces régions.

    En décidant désormais de fermer ses administrations, Kiev reconnaît de fait qu'il lui est impossible à ce stade de reprendre le contrôle des zones rebelles.

    /.../

    http://fr.canoe.ca/infos/internation...15-084231.html
Working...
X