Announcement

Collapse
No announcement yet.

Réunion de crise à Londres après un meurtre en pleine rue

Collapse
X
 
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • Réunion de crise à Londres après un meurtre en pleine rue

    Réunion de crise à Londres après un meurtre en pleine rue

    Le Monde.fr | 22.05.2013 à 19h53 • Mis à jour le 22.05.2013 à 20h17


    Scotland Yard a annoncé mercredi 22 mai avoir ouvert le feu sur deux individus suspectés d'avoir tué un troisième homme, à Woolwich, un quartier du sud-est de Londres. Selon plusieurs sources, l'homme tué serait un soldat.
    Un porte-parole de la police s'est refusé à préciser s'il s'agissait d'un incident de nature terroriste, comme l'ont affirmé plusieurs médias britanniques. "Les policiers ont ouvert le feu sur deux hommes qui semblaient détenir des armes. Ils ont été hospitalisés dans deux hôpitaux londoniens distincts pour y recevoir des soins", s'est contenté d'indiquer lors d'une brève conférence de presse Simon Letchford, un responsable de Scotland Yard.

    Des témoins cités par divers médias ont déclaré avoir entendu les agresseurs crier "Allah Akbar". D'autres, cités par l'agence AP, ont affirmé que la victime avait été décapitée, sans que cela soit confirmé. La police n'a pas commenté ces informations. La chaîne ITV News a diffusé des images filmées par un anonyme sur la scène du crime d'un homme les mains ensanglantées, armé d'un couteau et d'une machette, déclarant : "Je suis désolé que des femmes soient témoins de ça, mais dans notre pays, les femmes doivent voir les mêmes choses que [les hommes]. Vous ne serez jamais en sécurité. Virez votre gouvernement, il s'en fout de vous."

    "MEURTRE ATROCE"

    /.../

    http://www.lemonde.fr/europe/article...#xtor=RSS-3208

  • #2
    Re: Réunion de crise à Londres après un meurtre en pleine rue

    Vidéo:

    http://www.youtube.com/watch?v=M8hjZ1d42qg

    Comment


    • #3
      Re: Réunion de crise à Londres après un meurtre en pleine rue

      Meurtre à Londres : deux nouvelles arrestations

      23 mai 2013 à 20:57

      PHOTO
      Des fleurs ont été déposées sur le lieu du meurtre du soldat britannique, à Londres, le 23 mai 2013 (Photo Justin Tallis. AFP)

      Un homme et une femme ont été arrêtés pour complicité de meurtre, tandis que la sécurité a été renforcée dans la capitale britannique.

      Par AFP
      Le soldat tué mercredi à l’arme blanche lors de l’attaque de deux islamistes présumés à Londres avait servi en Afghanistan, ont révélé jeudi les autorités britanniques qui ont multiplié les appels au calme et déployé 1 200 policiers supplémentaires dans la capitale pour prévenir tout débordement.

      Deux autres personnes, un homme et une femme âgés de 29 ans, ont en outre été interpellées pour complicité de meurtre, tandis que les deux meurtriers présumés étaient toujours à l’hôpital, après avoir été blessés par la police sur les lieux du drame. La vie des deux suspects, âgés de 22 et 28 ans, n’est pas en danger, a précisé la police.

      A LIRE AUSSI Les trois femmes qui ont teenu tête au tueur de Londres

      Un peu plus de 24 heures après le drame, le ministère de la Défense a identifié le militaire poignardé à mort en pleine rue. Lee Rigby, 25 ans, qui ne portait pas l’uniforme au moment des faits, «était un vrai guerrier et a servi avec distinction en Afghanistan (en 2009), en Allemagne et à Chypre», selon le lieutenant-colonel Jim Taylor.

      L’un des suspects a expliqué dans une vidéo filmée par un passant avoir agi en représailles au fait que «des musulmans sont tués quotidiennement par des soldats britanniques». «Avec ce soldat britannique, c’est oeil pour oeil et dent pour dent», ajoute le jeune homme noir, tenant dans ses mains ensanglantées un long couteau de cuisine et un hachoir de boucher, alors que la victime gît quelques mètres derrière lui sur la chaussée d’une rue animée.

      /.../

      Selon les médias britanniques, il s’agit de Michael Adebolajo, un jeune homme de 28 ans qui s’est converti à l’islam en 2003. C’était «un gars très tranquille, pas violent du tout, très agréable», a assuré Anjem Choudary. «Nous avons perdu tout contact avec lui il y a trois ans. Je ne sais pas ce qu’il est devenu depuis mais ce que nous avons vu hier a été un peu un choc», a-t-il ajouté. «Il n’était pas membre d’Al Muhajiroun (...) mais il a participé à plusieurs activités, à des manifestations, à des défilés, des conférences, etc..», a-t-il expliqué.

      Pour plusieurs experts britanniques, ce crime est vraisemblablement le fait de «loups solitaires» endoctrinés sur des forums internet qui diffusent les vidéos sanglantes de décapitations ou d’exécutions filmées en Syrie, en Afghanistan ou en Irak par les groupes islamistes partageant l’idéologie radicale d’Al-Qaeda.

      http://www.liberation.fr/monde/2013/...tations_905217

      Comment

      Working...
      X