Announcement

Collapse
No announcement yet.

Deux fusillades à Copenhague - un centre culturel et une synagogue visés - deux morts et cinq blessés

Collapse
X
 
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • Deux fusillades à Copenhague - un centre culturel et une synagogue visés - deux morts et cinq blessés

    Copenhague: la police muette sur l'identité du tireur abattu

    MONDE | Mis à jour le dimanche 15 février 2015 à 12h12
    • La police de Copenhague a annoncé dimanche qu'elle pensait avoir abattu l'auteur des deux attaques qui ont fait deux morts et cinq blessés dans la capitale danoise. "Nous pensons qu'il s'agit du même homme qui est l'auteur des deux fusillades", a dit un porte-parole de la police qui reste toutefois muette sur l'identité de l'individu. En pleine campagne électorale, le Premier ministre israélien Netanyahu a, une nouvelle fois, appelé les juifs européens à immigrer en Israël.

      Dimanche en début de matinée, la police a uniquement précisé qu'elle avait localisé cet homme grâce à un appel d'un chauffeur de taxi décrivant un homme qui ressemblait à celui filmé par des caméras de vidéo-surveillance. L'homme abattu venait d'ouvrir le feu sur les forces de l'ordre. La police pense qu'il a agi seul, mais n'en avait pas encore la certitude dimanche matin.
      Lors de la première attaque, vers 16h samedi, un homme a criblé de balles un centre culturel où se tenait un débat sur l'islamisme et la liberté d'expression, faisant un mort dans l'assistance, un homme âgé de 55 ans, et blessant trois policiers.
      Par la suite, des coups de feu ont retenti après minuit près de la synagogue de Copenhague. Une personne a été mortellement blessée à la tête, un policier a été blessé à la jambe et un autre au bras.
      Selon une association communautaire juive, le jeune homme tué était un juif qui surveillait les accès à l'édifice pendant qu'une cérémonie avait lieu à l'intérieur.
      'Acte terroriste'
      Après la première fusillade, la chef du gouvernement danois, Helle Thorning-Schmidt, a dénoncé "un acte de violence cynique" et estimé que "tout porte à croire que la fusillade (...) était un attentat politique et de ce fait un acte terroriste".
      Paris a immédiatement condamné "avec la plus grande fermeté" cette "attaque terroriste". Washington a évoqué une attaque "déplorable" et proposé d'apporter son aide à l'enquête.
      Joint par l'AFP, l'ambassadeur de France au Danemark François Zimeray a décrit un assaut brutal sur le centre culturel, au sein duquel se trouvait notamment l'artiste et caricaturiste suédois Lars Vilks, qui a été l'objet de plusieurs menaces et d'agressions depuis la publication à l'été 2007 d'un dessin représentant le prophète Mahomet avec un corps de chien.

      /.../

      http://www.rtbf.be/info/monde/detail...des?id=8907377



  • #2
    Ce que l'on sait des deux fusillades de Copenhague

    Le Monde.fr avec AFP | 14.02.2015 à 22h22 • Mis à jour le 15.02.2015 à 12h56 |Par Olivier Truc (correspondant régional)



    Le Danemark est en état d'alerte. Un peu plus d'un mois après les attentats en région parisienne, deux fusillades ont eu lieu, samedi 14 février, à Copenhague, la capitale danoise. Deux personnes sont mortes et cinq ont été blessées.

    Dans la matinée du dimanche 15 février, la police a annoncé avoir ouvert le feu près de la gare de Nørrebro, faisant un mort. Il s'agit, selon la police, de l'auteur présumé des deux attaques. Il leur reste à accomplir « un vaste travail d'enquête », a néanmoins dit Jørgen Skov, un responsable de la police de Copenhague.
    Suivez l'évolution de la situation en direct
    • Où ont eu lieu les attaques ?
    La première fusillade s'est déroulée au centre culturel Krudttønden à Østerbro, au nord du centre-ville historique de Copenhague. S'y tenait une conférence ayant pour thème « art, blasphème et liberté d'expression », en hommage àCharlie Hebdo.
    Quelques heures plus tard, une synagogue du centre-ville a été la cible de tirs alors que s'y déroulait une cérémonie de confirmation.


    /.../

    http://www.lemonde.fr/europe/article...6785_3214.html

    Comment

    Working...
    X