Announcement

Collapse
No announcement yet.

Le commandant des forces de l'Otan s'inquiète d'une intervention russe en Moldavie - Après la Crimée, la Transnistrie ? - Carte

Collapse
X
 
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • Le commandant des forces de l'Otan s'inquiète d'une intervention russe en Moldavie - Après la Crimée, la Transnistrie ? - Carte

    Le commandant des forces de l'Otan s'inquiète d'une intervention russe en Moldavie


    BRUXELLES - Le commandant suprême des forces alliées en Europe (Saceur), le général Philip Breedlove, s'est inquiété dimanche de la présence massive de troupes russes à la frontière de l'Ukraine, qui pourrait déboucher sur une intervention de Moscou en Transdniestrie, région séparatiste de Moldavie en majorité russophone.

    Les forces (russes) qui sont à la frontière de l'Ukraine en ce moment sont très, très importantes et très très prêtes, a déclaré le général américain Breedlove dans le cadre du Brussels Forum, organisé par le centre de recherches américain German Marshall Fund.

    Ce qui est inquiétant d'un point de vue militaire, c'est que les Russes ont utilisé toute une série d'exercices militaires pour nous +conditionner+, a ajouté le général.

    Par le passé, l'Otan a observé plusieurs exercices à large échelle de l'armée russe, où des forces importantes étaient mises en état d'alerte et conduisaient des exercices, avant de se retirer, a souligné le plus haut responsable militaire de l'alliance atlantique.

    Et puis nous avons vu un tel exercice, des troupes importantes en état d'alerte et... boum, on entre en Crimée avec des troupes tout à fait prêtes, tout à fait préparées, a-t-il ajouté

    Il y a absolument suffisamment de troupes (russes) positionnées à l'Est de l'Ukraine pour qu'elles se précipitent en Transdniestrie si une telle décision de le faire devait être prise à Moscou, a prévenu le général Breedlove, en estimant cela très inquiétant.

    Mais les alliés ne connaissent pas les intentions du Kremlin, a souligné Philip Breedlove.

    Ce que nous voyons, c'est une rhétorique similaire à celle utilisée lorsqu'ils sont entrés en Crimée, a-t-il relevé, en ajoutant que la Russie agissait à présent plus comme un adversaire que comme un partenaire.

    Je pense que nous devons penser à nos alliés, au positionnement de nos forces dans l'alliance et le niveau d'alerte de ces forces, afin que nous soyons là pour nous défendre, si nécessaire, en particulier dans la région de la Baltique et ailleurs, a-t-il estimé.

    /.../

    (©AFP / 23 mars 2014 20h03)

    http://www.romandie.com/news/Le-comm...ROM/461084.rom

  • #2
    Re: Le commandant des forces de l'Otan s'inquiète d'une intervention russe en Moldavie

    Après la Crimée, la Transnistrie ?

    CORDÉLIA BONAL 24 MARS 2014 À 18:40


    La Transnistrie, peuplée de 500 000 habitants, est une bande de terre entre le fleuve Dniest et l'Ukraine. (Idé)

    DÉCRYPTAGELe petit territoire séparatiste situé en Moldavie a lui aussi demandé son rattachement à la Russie.
    Vladimir Poutine va-t-il s’arrêter au rattachement de la Crimée? L'est de l'Ukraine pourrait être la prochaine étape dans son entreprise de lutte contre l’influence européenne et de reconstitution d’une grande Russie. Mais les regards se tournent aussi de l'autre côté de l'Ukraine, vers un territoire gros comme la moitié de la Corse et beaucoup mentionné ces derniers jours du côté du Kremlin : la Transnistrie, située géographiquement en Europe mais de fait une enclave russe en Moldavie.

    MAIS OÙ EST DONC LA TRANSNISTRIE ?

    Ce petit territoire au nom comme sorti du Sceptre d’Ottokar et au décorum tout soviétique est une étroite bande de terre coincée entre le fleuve Dniestr et la frontière ukrainienne, qui se fait appeler aussi «République moldave du Dniestr». Etat fantôme, la Transnistrie, 4 200 km2 et 500 000 habitants, s’est dotée des attributs d’un Etat : elle a sa propre monnaie (le rouble de Transnistrie), son hymne, son Soviet suprême, son drapeau avec faucille et marteau. La région est entièrement tournée vers la Russie, dont elle a fait partie pendant deux siècles. Les statues de Lénine et les portraits de Vladimir Poutine font partie du décor. Deux tiers des habitants sont russophones. La moitié d’entre eux se considèrent russe, les autres ukrainiens. Le troisième tiers sont des Moldaves, qui se sont retrouvés discriminés dans leur propre pays.


    GUERRE D'INDÉPENDANCE ET RÉFÉRENDUM

    /.../

    http://www.liberation.fr/monde/2014/...nistrie_989750

    Comment

    Working...
    X