Birmanie : le bilan des violences communautaires s'alourdit

Le Monde.fr avec AFP | 26.03.2013 à 06h10 • Mis à jour le 26.03.2013 à 07h16

Les affrontements entre bouddhistes et musulmans qui ont eu lieu la semaine dernière à Meiktila, dans le centre de la Birmanie, ont fait 40 morts, a indiqué mardi 26 mars la presse officielle. "Huit corps ont été retrouvés dans les débris", a précisé le quotidien New Light of Myanmar, alors que le précédent bilan officiel faisait état de 32 tués.

A l'origine des troubles : une simple querelle mercredi entre un vendeur musulman et des clients à Meiktila, à environ 130 km de la capitale Naypyidaw. La bisbille a dégénéré, conduisant à la destruction par le feu de quartiers entiers et de mosquées. Pendant trois jours, les groupes d'émeutiers, dont des moines bouddhistes, ont transformé la ville en coupe-gorge, avant qu'elle ne soit placée sous état d'urgence et que l'armée n'en reprenne le contrôle samedi.

"EXTRÉMISME RELIGIEUX"

Selon l'ONU, citant des estimations du gouvernement, plus de 12 000 personnes ont été déplacées par ces événements.

/.../

http://www.lemonde.fr/asie-pacifique...7777_3216.html