Announcement

Collapse
No announcement yet.

Tunisie : attaque terroriste du musée Bardo de Tunis - 22 morts et 42 blessés - L'État Islamique revendique l'attentat

Collapse
X
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • Tunisie : attaque terroriste du musée Bardo de Tunis - 22 morts et 42 blessés - L'État Islamique revendique l'attentat

    Tunisie : au moins huit morts dans l'attaque du musée Bardo de Tunis

    Le Monde.fr Le 18.03.2015 à 13h03 • Mis à jour le 18.03.2015 à 14h31
    image: http://s1.lemde.fr/image/2014/02/04/...459113f329.jpg
    Au moins huit personnes, sept touristes et un Tunisien, ont été tuées, mercredi 18 mars, dans l'attaque du Musée national du Bardo, à Tunis, selon le porte-parole du ministère de l'intérieur tunisien.
    « Deux terroristes, armés de kalachnikovs ont attaqué le musée. Des touristes sont présents dans le musée ; des forces spéciales organisent actuellement leur évacuation », a déclaré Mohamed Ali Aroui, interrogé par la télévision nationale, qui a fait état de tirs intenses dans le périmètre du musée. Le ministère des affaires étrangères italien confirme la présence d'otages italiens dans l'enceinte du musée, selon l'Agence France-Presse.

    /.../



    En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/afrique/articl...lJxptuFoRB7.99
    Last edited by Diane Morin; March 19th, 2015, 10:30 AM.

  • #2
    Tunis : 17 morts dans l'attaque du Musée du Bardo, les deux assaillants tués

    | 18.03.2015 à 13h54 • Mis à jour le 18.03.2015 à 16h00

    En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/afrique/live/2...5iSFchuweDs.99
    Attaque du Musée national du Bardo à Tunis. Ce que l'on sait :
    • Vers 12 h 30, deux hommes armés de kalachnikov ont attaqué le Musée du Bardo, qui jouxte le Parlement tunisien.
    • Au moins 17 personnes, dont 7 touristes étrangers et 1 Tunisien ont été tués dans l'attaque, selon le ministère de l'intérieur tunisien. Il y aurait au moins 8 blessés, selon le ministère de la santé.
    • Les forces tunisiennes ont donné l'assaut vers 15 heures. Deux assaillants et un policier ont été tués dans l'opération, et tous les otages ont été libérés.
    /.../

    http://www.lemonde.fr/afrique/live/2...6061_3212.html

    Comment


    • #3
      Le premier ministre tunisien Habib Essid a indiqué lors d'un point presse que parmi les 17 morts, figuraient des touristes de nationalités polonaise, italienne, allemande et espagnole.

      http://www.lemonde.fr/afrique/live/2...6061_3212.html

      Comment


      • #4
        "C'est une attaque contre la Tunisie de la culture, de l'ouverture"

        Par Céline Lussato Voir tous ses articles

        Publié le 18-03-2015 à 17h23 A+A-

        "Nous rendons malades ces obscurantistes", commente la militante Amira Yahyahoui qui était a proximité de l'attaque contre le musée du Bardo ce mercredi.

        /.../
        La Tunisie parle beaucoup de la menace terrorisme, pour la presse, mais aussi au Bardo, où des projets de loi ont été et sont encore en discussion. Quel est l'état de la menace ?
        - Il y avait aujourd'hui même une réunion de la commission à ce sujet. On essaie d'adopter des lois qui nous permettent de faire face à la menace. Nous sommes la seule démocratie du monde arabe aujourd'hui. Et notre travail, celui de nos élus, à l'Assemblée est de faire passer une loi anti-terroriste, mais qui prenne en compte les droits de l'homme. Un travail minutieux et difficile.
        Cet acte vient entacher ce travail magnifique. Evidemment nous ne pouvions prévoir cette attaque, mais nous pouvions nous attendre à un tel acte contre un pays qui avance, qui croit à la vie, à la démocratie... Nous rendons malades ces obscurantistes. Nous payons notre succès mais nous devons rester optimistes.
        La Tunisie a-t-elle les moyens de faire face à cette menace ?
        - La Tunisie manque de capacité de défense et de sécurité. Nous n'avons eu de cesse de le répéter aux pays susceptibles de nous aider. Nous avons besoin de matériel, de formation, d'entraînement. Il faut aussi tirer les leçons de cette attaque parce qu'elle ne visait pas la Tunisie : plus de cinq nationalités ont été touchées. Et puis, nous représentons dans cette région la démocratie. J'espère que les autres démocraties ne nous abandonneront pas dans cette expérience tragique.
        http://tempsreel.nouvelobs.com/monde...ouverture.html

        Comment


        • #5
          Carnage dans un musée à Tunis: 22 morts, dont 20 touristes et 42 blessés

          18 Mars 2015, 19h37 | MAJ : 18 Mars 2015, 19h37




          0







          1/4
          RÉAGI

          Dix-sept touristes étrangers et deux Tunisiens ont été tuées mercredi en plein Tunis dans une attaque d'hommes armés contre le musée du Bardo, la première à viser des étrangers depuis la révolution tunisienne de 2011.
          Cette "attaque terroriste", selon le ministère de l'Intérieur, touche le pays pionnier du Printemps arabe qui, contrairement aux autres Etats ayant vécu des mouvements de contestation en 2011, a jusqu'ici échappé au chaos et à la répression.








          "L'opération est terminée", a annoncé le porte-parole du ministère, Mohamed Ali Aroui, vers 15H00 GMT, soit environ quatre heures après le début de la crise.
          "17 touristes de nationalités polonaise, italienne, allemande et espagnole ont été tués", avait déclaré dans un premier temps le Premier ministre Habib Essid. Un policier et un civil tunisiens sont également morts, de même que deux assaillants.
          "Il y a une possibilité, mais pas de certitude, (que les deux assaillants tués) pourraient avoir été appuyés par deux ou trois éléments et nous menons de vastes opérations de recherches pour identifier ces deux ou trois terroristes", a-t-il ajouté.
          Le ministre de la Santé Saïd Aïdi a fait état de 38 blessés, dont des ressortissants de France, d'Afrique du Sud, de Pologne, d'Italie et du Japon dans l'attaque qui n'a pas été revendiquée.
          - 'Désastre' -

          /.../

          http://www.leparisien.fr/information...s.google.ca%2F

          Comment


          • #6
            Tunis : les dessous d'une opération très bien préparée

            Le Point - Publié le 19/03/2015 à 08:59 - Modifié le 19/03/2015 à 10:08
            Les terroristes ont voulu frapper l'économie tunisienne, l'opinion internationale et galvaniser les djihadistes. Ils n'ont rien laissé au hasard.

            De NOTRE CORRESPONDANT À TUNIS BENOÎT DELMAS
            Les rescapés de l'assaut mené par les trois terroristes montrent du doigt la façade, se refont le film d'un après-midi qui a tourné au drame pour dix-sept touristes et deux Tunisiens. Ils sont une douzaine, groggy. Ils racontent être arrivés à l'aube au port de La Goulette. Une croisière. Au menu : la Tunisie en quelques heures. Sitôt arrivés, les touristes embarquent, qui en bus, qui en taxi. Direction Sidi Bou Saïd, ses venelles pentues et ses maisons blanches aux portes bleu azur. Puis le souk, porte de France, au coeur de l'avenue Bourguiba à Tunis. Sept bus prennent enfin la direction de la verdoyante enceinte du Bardo situé à quelques kilomètres du centre de la capitale. Côte à côte, l'Assemblée des représentants du peuple (ARP) et le Louvre tunisois. Peu après midi, un jeune homme ouvre le feu sur un premier bus. De face. Puis, il arme de nouveau sa kalachnikov et mitraille le côté. Premier bilan : six morts.
            Le trio de tueurs s'engouffre dans le musée après avoir jeté un explosif qui laisse un léger cratère. La prise d'otages n'est en fait qu'une chasse à l'homme. Les kalachnikovs crachent pour tuer. La BAT, la brigade antiterroriste, et l'USGN, l'Unité spéciale de la garde nationale, sont alors chargées d'intervenir. En zone urbaine, en cas d'opérations exceptionnelles, les deux unités collaborent. L'assaut sera mené très rapidement afin de stopper la tuerie en cours. Deux des assassins sont abattus. Un troisième arrêté, qui n'aurait pas tiré. Reste désormais à démanteler le réseau qui a méticuleusement préparé l'opération. Choix de la date : l'ARP étudiait la loi antiterroriste et la croisière faisait halte. Choix de l'heure : à l'arrivée de la grande vague de touristes. Choix du lieu : les symboles du pouvoir et de la culture. Des pans entiers de l'histoire nationale y sont exposés au sein d'un bâtiment vaste de 23 000 mètres carrés. Un cadre idéal pour implanter la cause djihadiste dans la capitale. Et ce, à deux jours de l'anniversaire de l'indépendance...
            Feuille de température du terrorisme

            Toute proportion gardée, le Bardo est à la Tunisie ce qu'In Amenas fut à l'Algérie en janvier 2013. Lorsqu'un commando téléguidé par Mokhtar Belmokhtar s'empara du site gazier et fit trente-neuf victimes parmi les étrangers y travaillant. In Amenas est le 11 Septembre de l'Algérie. Un maximum de nationalités touchées au coeur d'un fleuron industriel réputé pour être une forteresse. Le groupe des Signataires par le sang prouvait alors qu'il pouvait frapper où il le voulait, qui il voulait, quand il le voulait. Les événements qui ont ensanglanté le Bardo ce 18 mars 2015 ont le même profil : de multiples nationalités parmi les victimes (Japon, France, Italie, Pologne...), un haut lieu culturel du pays accolé au Parlement surveillé jour et nuit par les forces sécuritaires. Deux terroristes ont ainsi pu tuer dix-neuf personnes à cinquante mètres de l'enceinte où se réunissent les 217 députés de la IIe République tunisienne.
            /.../
            Et maintenant, place aux questions

            À l'intérieur : stupéfaction face à cette salve. Moins de cinq heures après que la première rafale a été tirée, on peut fouler l'entrée d'une scène de crime dont le périmètre serait de 23 000 mètres carrés. Un gradé, trois étoiles sur les épaulettes, dit spontanément sa tristesse. Il s'excuse presque. L'heure n'est pas à la vengeance, comme ce fut le cas en 2012 au soir de la mise à sac de l'ambassade des États-Unis. Certains grands flics disaient avec un sourire carnassier que "ça ne resterait pas impuni". Le 14 septembre 2012, aux Berges du lac, on dénombrera quatre morts parmi les assaillants de la représentation diplomatique nord-américaine. Deux ans et demi plus tard, ce sont dix-neuf personnes qui ont été exécutées par un groupe composé de deux jeunes hommes. L'un provenait de Kasserine (le centre du pays), l'autre de la cité populaire Ibn Khaldoun à Tunis. Quant aux commanditaires, on attend encore leur communiqué de victoire. Parmi les dix-neuf morts, une femme de ménage tunisienne, "agent d'entretien" au musée depuis plusieurs années.

            /.../

            http://www.lepoint.fr/monde/la-mort-...1914051_24.php

            Comment


            • #7
              Le Forum social mondial sera maintenu à Tunis

              Attaque terroristeLe comité d'organisation du Forum social mondial, qui ne veut pas céder au climat de peur après l'attaque sanglante du musée du Bardo, a décidé de maintenir la rencontre samedi.


              Le comité d'organisation du Forum social mondial (FSM), qui aura lieu à Tunis de mardi à samedi prochain, a décidé de maintenir le Forum ainsi que l'ensemble des activités qui y sont liées.

              Il a réagi mercredi soir à la suite de l'attaque perpétrée le jour même au musée du Bardo de Tunis qui a fait, selon le dernier bilan, 22 morts, dont 20 touristes.
              «Plus que jamais, la large participation au FSM sera la réponse appropriée de toutes les forces de paix et de démocratie qui militent au sein du mouvement altermondialiste pour un monde meilleur, de justice, de liberté et de coexistence pacifique», ont déclaré les organisateurs dans un communiqué.
              Le comité d'organisation du FSM s'insurge contre «le climat de peur» que cette attaque a créé «au sein des citoyens qui aspirent à la liberté, la démocratie et à la participation pacifique à la construction démocratique».
              Le FSM doit rassembler la semaine prochaine à Tunis l'ensemble des forces altermondialistes actives à travers le monde. Ce Forum avait déjà été organisé à Tunis en 2013 quelques semaines après l'assassinat de l'homme politique de la gauche tunisienne Chokri Belaïd.

              /.../

              Le ministre tunisien de l'intérieur, Mohamed Ali Aroui, a aussi fait état de 42 blessés dont des Italiens, des Français, des Belges et un Russe. (ats/Newsnet)
              (Créé: 19.03.2015, 09h19)

              http://www.tdg.ch/monde/afrique/Le-F...story/19813061

              Comment


              • #8
                Extrait:
                Aucune indication sur leur appartenance


                Selon le porte-parole du ministère de l'intérieur, il s'agit « probablement » de Tunisiens. Ni le premier ministre ni le ministère de l'intérieur n'a donné d'autres indications sur ces deux individus. Le premier ministre a aussi fait état de deux ou trois complices possibles. Selon le premier ministre, les assaillants ont ouvert le feu sur les touristes alors qu'ils descendaient de leurs bus et ont ensuite été pourchassés dans le musée.

                Le président Béji Caïd Essebsi a imputé la responsabilité de l'attaque à des islamistes armés. « Deux ont déjà été identifiés. Nous savons que ce sont les extrémistes toujours, ce qu'on appelle Ansar Al-Charia, ce qu'on appelle les salafistes djihadistes », a-t-il déclaré sur France 24.

                En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/afrique/articl...GMc1CZvCS8U.99

                Qui sont les groupes jihadistes en Tunisie ?

                http://www.liberation.fr/monde/2015/...unisie_1223278

                Comment


                • #9
                  TUNISIE Le pays du printemps arabe frappé

                  Un attentat terroriste fait près de 20 morts et des dizaines de blessés

                  19 mars 2015 |Philippe Orfali | Actualités internationales
                  Pionnière du printemps arabe, la Tunisie n’échappe pas au chaos qui frappe le monde musulman. Dix-neuf personnes dont dix-sept touristes ont été tués mercredi dans une attaque terroriste menée en plein Tunis, la première à viser des étrangers depuis la révolution de 2011. Un attentat qui illustre la fragilité de ce pays de contrastes, tourné vers l’Occident mais où des groupes tels l’État islamique exercent une réelle attraction.
                  C’est alors que des touristes descendaient de leurs autobus que les assaillants, armés de Kalachnikovs et vêtus d’uniformes militaires, ont fait feu sur la foule, en début d’après-midi mercredi. «Les touristes ont fui vers le musée et les terroristes les ont poursuivis» à l’intérieur du Musée national du Bardo, situé juste à côté du parlement de la république, a expliqué le premier ministre Habib Essid.
                  L’attaque, qui a duré près de quatre heures, n’a pas été revendiquée, mais tant le gouvernement tunisien que les principales puissances occidentales ont qualifié celui-ci d’attentat terroriste. Bilan : 17 touristes originaires de la France, de la Pologne, de l’Italie, de l’Allemagne, de l’Espagne, de la Colombie, du Japon et de l’Australie et deux Tunisiens — un policier et un chauffeur de bus — ont perdu la vie, en plus de deux assaillants. Quarante-quatre personnes ont été blessées, certaines grièvement.
                  En soirée, plusieurs centaines de Tunisiens se sont rassemblées pour dénoncer l’attaque. Réunis face au théâtre de l’avenue Habib-Bourguiba, artère principale du centre-ville, des manifestants de tous les âges brandissaient des drapeaux tunisiens, scandant des slogans hostiles aux terroristes. «La Tunisie est libre, les terroristes dehors», «Dégager les terroristes est un devoir», «Avec mon âme et mon sang, je te défendrai, drapeau», ont-ils notamment repris en choeur. Les manifestants chantaient aussi à intervalle régulier l’hymne national tunisien.
                  Coup dur
                  «Le terrorisme touche aujourd’hui, et ce n’est pas un hasard, un pays qui représente l’espoir dans le monde arabe. L’espoir de paix, l’espoir de stabilité, l’espoir de démocratie. Cet espoir doit vivre», a déclaré le chef de la diplomatie française, Laurent Fabius. Son homologue américain, John Kerry, a condamné «avec la plus grande fermeté» l’attaque «terroriste». À Ottawa, le ministre des Affaires étrangères, Rob Nicholson, a offert le soutien du Canada«au peuple et au gouvernement de la Tunisie à l’heure où ils continuent à lutter contre le terrorisme et tentent de se construire un pays ouvert et démocratique».

                  /.../

                  http://www.ledevoir.com/internationa...erreur-a-tunis

                  Comment


                  • #10
                    Jeudi 19 mars 2015


                    EN DIRECTTunisie : le groupe jihadiste EI revendique l’attentat contre le musée


                    http://www.ledauphine.com//france-mo...s-du-parlement

                    Au moins deux hommes armés de Kalachnikov ont attaqué ce mercredi le musée du Bardo à Tunis. On dénombre 20 morts, dont deux Français et 41 blessés (7 Français).

                    16h21: le groupe jihadiste EI revendique l’attentat contre le musée de Tunis (message audio)

                    /.../

                    Comment


                    • #11
                      - Publié le 19/03/2015 à 13:31 - Modifié le 19/03/2015 à 17:55


                      Tunisie: le groupe jihadiste EI revendique l'attentat meurtrier de Tunis



                      Le groupe jihadiste Etat islamique (EI) a revendiqué l'attentat contre le musée Bardo de Tunis qui a coûté la vie mercredi à 20 touristes étrangers et à un Tunisien, selon un message audio diffusé jeudi sur les sites jihadistes.
                      Le groupe jihadiste, qui sévit en Syrie, en Irak et en Libye, a menacé la Tunisie d'autres attaques, affirmant qu'il ne s'agissait que "du début".
                      Qualifiant l'attentat contre le musée d'"attaque bénie contre l'un des foyers des infidèles en Tunisie musulmane", la voix lisant le communiqué audio affirme que l'opération sanglante a été menée par "deux chevaliers du califat, Abou Zakaria al-Tounsi et Abou Anas al-Tounsi".
                      Ils étaient "munis d'armes automatiques et de bombes" et sont "parvenus à assiéger un groupe de ressortissants des pays croisés semant la terreur dans le coeur des infidèles". "(...) Ce que vous avez vu, ce n'est que le début. Vous n'allez jouir ni de sécurité ni de paix", poursuit l'enregistrement.
                      Selon le dernier bilan officiel, 20 étrangers de nationalités différentes -française, espagnole, japonaise, colombienne, belge, britannique, polonaise etc...- ont été tués, outre le Tunisien.
                      Une bonne partie des victimes étaient des croisiéristes descendus de leur paquebot en escale pour découvrir la capitale tunisienne.

                      /.../

                      http://www.lepoint.fr/monde/attaque-...1914145_24.php

                      Comment


                      • #12
                        Attentat de Tunis : un troisième auteur de l'attaque en fuite

                        Le Monde.fr avec Reuters Le 22.03.2015 à 11h33 • Mis à jour le 22.03.2015 à 12h38
                        image: http://s1.lemde.fr/image/2015/03/21/...900eb1e9ac.jpg
                        L'attentat contre le Musée national du Bardo, à Tunis, qui a coûté la vie à vingt touristes étrangers et un Tunisien, a sans doute été mené par trois hommes, a déclaré dimanche 22 mars le président Béji Caïd Essebsi. Au cours de cette attaque, revendiquée par l'Etat islamique (EI), deux assaillants, Hatem Al-Khachnaoui et Yassine Al-Abidi, ont été abattus par les forces de sécurité, mais un troisième homme serait encore recherché.

                        /.../

                        En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/afrique/articl...doDzPqaJpxT.99

                        Comment

                        Working...
                        X