Announcement

Collapse
No announcement yet.

​Syrie - Cas d'asphyxie au gaz de chlore à la Ghouta orientale

Collapse
X
 
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • ​Syrie - Cas d'asphyxie au gaz de chlore à la Ghouta orientale

    Syrie: Quatorze cas de suffocation dans la Ghouta, des «soupçons d'attaque au gaz de chlore»
    ...
    20 Minutes avec AFP
    Publié le 26/02/18 à 12h57 — Mis à jour le 26/02/18 à 16h34

    Quatorze cas de suffocation, dont celui d’un enfant qui est décédé, ont été rapportés dimanche après un bombardement du régime syrien sur la Ghouta orientale, fief rebelle aux portes de Damas visé par une offensive meurtrière, a indiqué une ONG.

    Yaacoub, un médecin ayant soigné les patients, a évoqué auprès de l’AFP des « soupçons d’utilisation d’armes chimiques, probablement une attaque au gaz de chlore ».
    ...

    https://www.20minutes.fr/monde/22277...que-gaz-chlore
    "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
    -Nelson Mandela

  • #2
    Syrie: 30 cas d'asphyxie au gaz de chlore à la Ghouta orientale

    Selon la Protection civile (Casques blancs)

    page d'accueil > monde 06.03.2018 Mona Saanouni Damascus

    La Protection civile syrienne (Casques blancs) a annoncé, mardi, que les forces du Régime ont bombardé la localité de Hamouriya dans la Ghouta orientale de Damas, au gaz toxique de chlore, hier lundi, causant 30 cas d'asphyxie.

    Dans un communiqué publié sur les réseaux sociaux, la Protection civile a indiqué que "ses équipes de secours ont réussi à évacuer 30 civils atteints d'asphyxie, dont la plupart sont des femmes et des enfants, à la suite des raids menés par les forces du Régime syrien au gaz de chlore sur les zones d'habitations de la ville".

    Le communiqué ajoute que deux volontaires de la Protection civile ont été atteints d'asphyxie alors qu'ils accomplissaient leur devoir humanitaire pour secourir les blessés.

    Le Régime d'al-Assad avait déjà utilisé des gaz toxiques à la Ghouta orientale, le 25 février dernier, peu après la résolution du Conseil de sécurité relative au cessez-le-feu, ce qui avait provoqué 16 cas d'asphyxie au gaz dans les rangs des civils, selon des sources locales.
    ...
    https://f.aa.com.tr/fr/monde/syrie-3...entale/1081081
    "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
    -Nelson Mandela

    Comment

    Working...
    X