Announcement

Collapse
No announcement yet.

Syrie - Quatre ans plus tard, 215 000 morts et près de 10 millions de personnes déplacées

Collapse
X
 
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • Syrie - Quatre ans plus tard, 215 000 morts et près de 10 millions de personnes déplacées

    Quatre ans plus tard, 215 000 morts

    Le bourbier syrien est entré ce dimanche dans sa cinquième année

    16 mars 2015 |Agence France-Presse | Actualités internationales

    Plus de 215 000 morts et près de 10 millions de personnes déplacées plus tard, le conflit syrien, dont le dénouement semble toujours hors de portée, est entré dimanche dans sa cinquième année. Pendant que l’Occident se préoccupe du groupe État islamique (EI), les Syriens sont toujours aux prises avec ce que l’ONU qualifie de «plus importante situation d’urgence humanitaire de notre ère».

    L’image des manifestations pacifiques qui ont débuté le 15 mars 2011 s’est estompée depuis longtemps et a laissé place à une violence quasi ininterrompue. Le soulèvement contre le régime s’est militarisé face à la répression, pour devenir une guerre civile complexe dans laquelle s’affrontent les troupes loyales au régime, une myriade de groupes rebelles, des forces kurdes et deux organisations jihadistes, dont l’EI.

    Après quatre ans de conflit, le bilan est pour le moins désolant. La révolte contre le régime de Bachar al-Assad a franchi le cap des 215 000 morts, selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH). L’ONG estime que, depuis le mois de février seulement, plus de 5000 personnes ont péri. «Nous avons comptabilisé 215518 morts en quatre ans de guerre, dont 66109 civils», affirme Rami Abdel Rahmane, directeur de l’OSDH, une organisation qui dispose d’un large réseau de sources en Syrie. Parmi les victimes civiles, 10 808 sont des enfants.
    Le bilan, souligne M. Abdel Rahmane, «est certainement plus élevé que les 215000 comptabilisés, en raison du grand nombre de disparus dont on ignore le sort».

    «Le peuple syrien s’est révolté en mars2011 pour parvenir à l’État de droit et à la liberté, et non pour passer de l’oppression de la dictature à l’oppression du groupe État islamique», dit-il.

    Au total, près de quatre millions de personnes ont fui la Syrie, dont plus d’un million se sont réfugiées au Liban voisin. Au sein du pays, plus de sept millions de Syriens ont été déplacés et près de 60 % de la population vit dans la pauvreté.

    Échec diplomatique

    /.../


    http://www.ledevoir.com/internationa...nflit-en-syrie


  • #2
    Publié le 16 mars 2015 à 06h00 | Mis à jour à 06h00

    Quatre ans d'horreur

    Agnès GrudaAGNÈS GRUDA
    La Presse

    Cette chronique contient beaucoup de chiffres. Mais derrière chacun de ces chiffres, il y a des gens qui souffrent d'un conflit épouvantable. Un conflit qui traîne presque en sourdine dans le paysage médiatique, sans plus parvenir à émouvoir.
    ...
    En quatre ans, la guerre civile syrienne a fait plus de 210 000 morts, 800 000 blessés et 10 millions de déplacés.

    Trois millions de Syriens ont quitté leur pays. Plus de 2 millions d'enfants ne peuvent pas aller à l'école. Selon un rapport publié par l'UNICEF, 14 millions d'enfants syriens, mais aussi irakiens, ont été affectés d'une manière ou d'une autre par les conflits qui ravagent les deux pays.

    En Syrie, 80 % des familles sont plongées dans la pauvreté, et les deux tiers n'ont pas les moyens de subvenir à leurs besoins de base. Près du tiers sont réduites carrément à des conditions de «pauvreté abjecte», selon le Centre syrien de la recherche sur les politiques publiques, soutenu par deux agences de l'ONU.

    Résultat: l'espérance de vie est passée de 75,9 ans en 2010 à... 55,7 ans à la fin de 2014. Un recul de 27 %!

    Affamés, désoeuvrés, les enfants sont des proies faciles pour les groupes armés qui recrutent jusqu'à des ados de 14 ans en leur promettant l'instruction gratuite, constate Human Rights Watch. En réalité, ces jeunes apprennent à prier et à tuer...

    Les organisations internationales évoquent désormais le spectre d'une génération sacrifiée.
    ...

    http://www.lapresse.ca/debats/chroni...s-dhorreur.php
    "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
    -Nelson Mandela

    Comment

    Working...
    X