Announcement

Collapse
No announcement yet.

Soudan du Sud : « Un jour, une ville est prise par les uns, le lendemain par les autres »

Collapse
X
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • Soudan du Sud : « Un jour, une ville est prise par les uns, le lendemain par les autres »

    Soudan du Sud : « Un jour, une ville est prise par les uns, le lendemain par les autres »

    Le Monde.fr | 10.01.2014 à 15h25 • Mis à jour le 10.01.2014 à 17h08 | Propos recueillis par Charlotte Bozonnet
    ...
    Trois semaines après le début des combats au Soudan du Sud, quelle est la situation humanitaire sur place ?

    Raphaël Gorgeu. La capitale Juba, l'Etat du Jonglei (est), celui de l'Unité (nord) et celui du Haut-Nil (nord-est) sont les zones les plus affectées, mais des tensions apparaissent aussi dans d'autres endroits. On estime qu'il y a aujourd'hui 200 000 déplacés dans le pays, et on s'attend à de nouvelles vagues de déplacement. Les besoins sont considérables en terme de santé primaire, mais aussi en nourriture, en eau, en terme d'hygiène et d'abris. Il y a des risques d'épidémie, de même que de choléra dans les camps.
    ...
    Comment jugez-vous le degré de gravité de cette crise ?

    Pour MSF, on est dans une situation d'urgence que l'on considère comme une crise humanitaire majeure. Les populations continuent toujours à fuir les lieux touchés par les combats. C'est l'une des difficultés actuelles. Un jour, une ville est prise par l'une des forces en présence, le jour suivant, elle va être reprise par l'autre. Il faut pouvoir s'adapter à cela.
    ...
    On parle d'un millier de morts depuis le début des combats mi-décembre. Ce bilan vous paraît-il juste ?

    C'est très difficile à dire. Sur les trois premières semaines, il y a eu 2 500 blessés de guerre. La semaine dernière, MSF a soigné 426 blessés de guerre, combattants et civils. Mais il y a des zones auxquelles nous n'avons pas accès.
    ...
    http://www.lemonde.fr/afrique/articl...6004_3212.html
    "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
    -Nelson Mandela
Working...
X