Announcement

Collapse
No announcement yet.

Mali : la France n'est plus seule

Collapse
X
 
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • Mali : la France n'est plus seule

    Mali : la France n'est plus seule
    Le Point.fr- Publi&#233; le <TIME itemprop="datePublished" datetime="2013-01-17T12:13" pubdate="">17/01/2013 &#224; 12:13</TIME>- Modifi&#233; le <TIME itemprop="dateModified" datetime="2013-01-17T17:36">17/01/2013 &#224; 17:36


    </TIME>

    La prise d'otages par les djihadistes de ressortissants occidentaux sur un site gazier en Alg&#233;rie internationalise de fait la guerre au Mali. D&#233;cryptage.

    Un officier de l'arm&#233;e fran&#231;aise au garde-&#224;-vous mercredi sur la base militaire de Bamako, pour accueillir le pr&#233;sident malien.&#169; Issouf Sanogo / AFP
    <!-- Article zoomable --><!-- Col article --><!-- Col article -->

    <?xml:namespace prefix = fb /><fb:like class="fb_edge_widget_with_comment fb_iframe_widget" width="190" show_faces="false" fb-xfbml-state="rendered" send="true" layout="button_count" action="like" font="verdana">
    </fb:like>

    <!-- COL A05 2 --><!-- /COL A05 2 -->
    <!-- /Col article -->C'est un drame humain, mais il arrive &#224; point nomm&#233; pour Paris. En prenant en otage 41 ressortissants occidentaux sur le complexe gazier d'In Amenas, en Alg&#233;rie, un groupe islamiste li&#233; &#224; al-Qaida et r&#233;clamant le retrait des troupes fran&#231;aises au Mali a malgr&#233; lui rendu un fier service &#224; la France, en la sortant de son isolement. Un constat renforc&#233; par l'assaut, jeudi, lanc&#233; par l'arm&#233;e alg&#233;rienne sur le site, qui aurait co&#251;t&#233; la vie &#224; environ 35 otages &#233;trangers et &#224; 15 djihadistes.


    Mercredi, le groupe islamiste arm&#233; les "Signataires par le sang", nom de la katiba (unit&#233; combattante) de l'Alg&#233;rien Mokhtar Belmokhtar, un ancien chef d'al-Qaida au Maghreb islamique (Aqmi), avait revendiqu&#233; l'attaque du site gazier, situ&#233; dans le centre-est de l'Alg&#233;rie, exploit&#233; par le groupe britannique BP, le norv&#233;gien Statoil et l'alg&#233;rien Sonatrach.

    "Il s'agit clairement d'un tournant", estime Mathieu Guid&#232;re (1), professeur d'islamologie &#224; l'universit&#233; de Toulouse Le Mirail. "Alors qu'ils poss&#233;daient jusqu'ici un agenda local - instaurer la charia au Mali -, les djihadistes ciblent d&#233;sormais les int&#233;r&#234;ts &#233;conomiques des pays occidentaux dans la r&#233;gion." Pour l'islamologue, "leur calcul est d'attirer dans la r&#233;gion tous les djihadistes du monde entier contre les int&#233;r&#234;ts des "chr&#233;tiens crois&#233;s" dans les pays musulmans, comme en Irak, et en Afghanistan".

    D'autres attentats &#224; venir


    "Il y aura d'autres attentats contre les int&#233;r&#234;ts occidentaux en Afrique, mais peut-&#234;tre aussi dans des pays europ&#233;ens", pr&#233;dit Fran&#231;ois G&#233;r&#233; (2), directeur de l'Institut fran&#231;ais d'analyse strat&#233;gique (Ifas). "Cela va forcer ce pays &#224; vouloir en &#233;radiquer la cause sur le terrain", ajoute l'expert. Un incident qui va sans conteste peser sur l'expos&#233; que va pr&#233;senter ce jeudi &#224; Bruxelles Laurent Fabius aux autres ministres europ&#233;ens des Affaires &#233;trang&#232;res, dans le but de recevoir davantage de soutien de leur part.

    "Cette prise d'otages sert &#233;videmment les int&#233;r&#234;ts de la France", juge Fran&#231;ois G&#233;r&#233;. "Elle repr&#233;sente un argument suppl&#233;mentaire pour obliger les autres pays europ&#233;ens &#224; reconsid&#233;rer l'ampleur et la rapidit&#233; de leur soutien." En effet, les sept premiers jours de l'op&#233;ration fran&#231;aise Serval au Mali ont &#233;t&#233; marqu&#233;s par le silence "assourdissant" des partenaires europ&#233;ens de Paris.

    /.../

    http://www.lepoint.fr/monde/mali-la-...1616087_24.php
Working...
X