Announcement

Collapse
No announcement yet.

Jordanie: l'opposition décidée à monter d'un cran sa contestation

Collapse
X
 
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • Jordanie: l'opposition décidée à monter d'un cran sa contestation

    <!-- SpaceID=2143335086 loc=NT1 noad --><SCRIPT language=javascript>if(window.yzq_d==null)window.y zq_d=new Object();window.yzq_d['6x9PImKImis-']='&U=12b499ba4%2fN%3d6x9PImKImis-%2fC%3d-1%2fD%3dNT1%2fB%3d-1%2fV%3d0';</SCRIPT> <NOSCRIPT></NOSCRIPT><!-- END 24 --><!-- START 16_8 -->
    <!-- -->Jordanie: l'opposition décidée à monter d'un cran sa contestation

    <CITE class="byline vcard">Par Randa HABIB | AFP – <ABBR title=2011-02-26T11:11:01Z>il y a 28 minutes</ABBR></CITE>
    <CITE class="byline vcard"><ABBR title=2011-02-26T11:11:01Z></ABBR></CITE>

    <!-- yog-5u -->L'opposition jordanienne a décidé de monter d'un cran son mouvement de contestation, accusant samedi le gouvernement de "manque de sérieux" dans les réformes, au lendemain de la plus grande manifestation dans la capitale depuis le début de la protestation en janvier.

    Le membre du comité exécutif du Front de l'Action Islamique (FAI) Zaki Bani Rsheid a mis en garde "le gouvernement contre les répercussions d'une mauvaise évaluation des circonstances politiques actuelles".

    "Le régime doit comprendre que les réformes sont la seule voie pour sa survie et plus elles tardent, plus les demandes de réformes augmenteront", a-t-il déclaré à l'AFP.

    Les réformes demandées par le FAI, le plus grand parti d'opposition, sont similaires à celles formulées par les partis de gauche, les rassemblements tribaux, les universitaires et les retraités militaires.

    Tous veulent des "réformes constitutionnelles", le "jugement des corrompus" et ils l'expriment ensemble lors des manifestations, comme vendredi, où des milliers de personnes - 10.000 selon les organisateurs, 6.000 selon la police - ont manifesté à Amman.

    Les islamistes appellent à l'élection du Premier ministre, au lieu qu'il soit désigné par le roi comme c'est le cas actuellement. La gauche souhaite le retour à la Constitution de 1952, adoptée par le roi Talal, grand-père du roi Abdallah II, et amendée 29 fois depuis, en donnant des pouvoirs plus grands à la monarchie.

    "Nous allons hausser le ton face au manque de sérieux du gouvernement dans l'application d'un programme de réformes", a ajouté M. Bani Rsheid.
    Le FAI et la confrérie des Frères musulmans devaient se réunir samedi soir pour "étudier les mesures à prendre", a-t-il dit.

    /.../

    http://fr-ca.actualites.yahoo.com/jo...31101-945.html
Working...
X