Announcement

Collapse
No announcement yet.

Clôture en plein désert saoudien pour tenir à distance l'EI

Collapse
X
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • Clôture en plein désert saoudien pour tenir à distance l'EI

    Publié le 25 février 2015 à 07h27 | Mis à jour le 25 février 2015 à 07h27

    Clôture en plein désert saoudien pour tenir à distance l'EI


    IAN GEOFFREY TIMBERLAKE
    Agence France-Presse
    SUWAYF



    Clôtures de chaînes surmontées de fils barbelés en plein désert, système haute-technologie de surveillance: l'Arabie saoudite renforce sa longue frontière avec l'Irak de crainte d'incursions de djihadistes du groupe Etat islamique (EI).













    «Comme vous le savez, les terroristes sont la plus grande menace», affirme Mohammed al-Rashidi, le commandant des gardes-frontières au centre de contrôle de Judaidat Arar, situé à une dizaine de kilomètres de la frontière.

    «Désormais, tous ceux qui essaient de traverser la frontière, nous les traitons comme des terroristes», avertit-il.
    Judaidat Arar est l'un des nombreux centres de commandement et de contrôle chargés de surveiller les mouvements suspects le long des quelque 800 kilomètres de la frontière nord du royaume.
    La double clôture et son système haute-technologie de surveillance vidéo ont été inaugurés en septembre dernier dans le cadre des mesures prises par Ryad pour se protéger de la menace de l'EI qui s'est emparé de larges pans de territoire en Irak et en Syrie.
    La participation saoudienne à la coalition internationale dirigée par les États-Unis et qui mène des frappes contre l'EI a renforcé les craintes de représailles dans le royaume.
    En janvier, trois gardes-frontières saoudiens, dont un général, ont été tués dans le secteur proche de Suwayf dans un accrochage avec quatre «terroristes» intrus. Les assaillants, de nationalité saoudienne, ont péri, dont deux en actionnant leurs charges explosives.
    Les autorités n'ont pas spécifiquement désigné l'EI comme responsable de l'attaque.
    Mais, séparément, elles ont affirmé que trois Saoudiens qui agissaient «en soutien» à l'EI étaient responsables de tirs ayant blessé un Danois en novembre à Ryad. Elles ont aussi évoqué des liens avec l'EI d'auteurs d'une attaque le même mois dans l'Est saoudien dans laquelle sept membres de la minorité chiite avaient été tués.
    «Tirer à vue»

    /.../


    http://www.lapresse.ca/international...stance-lei.php



Working...
X