Announcement

Collapse
No announcement yet.

La mission canadienne en Afghanistan est terminée

Collapse
X
 
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • La mission canadienne en Afghanistan est terminée

    La mission canadienne en Afghanistan est terminée

    12 ans et 158 soldats morts plus tard, les troupes quittent le pays

    13 mars 2014 | La Presse canadienne | Canada

    À Kaboul, l’économie dévastée prédit des lendemains difficiles aux habitants. Ci-dessus, des enfants jouent sur un terrain vague.
    Le caporal-chef Jordan Taylor n’a pas vraiment vu le rouge et le blanc de l’unifolié canadien, mercredi, alors qu’il le descendait pour une dernière fois au quartier général de l’OTAN à Kaboul, en Afghanistan.

    Ce sont plutôt les visages de ses amis morts au combat qui lui sont apparus sous les yeux. « Certains de mes bons amis ont perdu la vie ici », a laissé tomber le caporal-chef, originaire de Regina, en Saskatchewan.

    « Je vois constamment leurs visages, ils sont toujours dans ma mémoire. C’est à cela que je pensais », a poursuivi le militaire, qui a aidé à replier le drapeau canadien lors de la cérémonie de mercredi. L’événement soulignait la fin officielle de la mission militaire la plus longue de l’histoire des Forces armées canadiennes.

    L’un de ses frères d’armes occupait particulièrement ses pensées : le caporal Darren Fitzpatrick. Le soldat est décédé dans un hôpital d’Edmonton après avoir été blessé, en mars 2010, dans l’explosion d’une bombe artisanale placée en bordure de la route — un fléau extrêmement meurtrier lors de cette mission. Les deux hommes, qui s’étaient enrôlés ensemble dans le 3e Bataillon d’infanterie légère Princess Patricia, étaient bons amis et veillaient l’un sur l’autre.

    L’adjudant-chef Bill Crabb, lui, pensait aux premières victimes qu’a faites ce conflit dans les rangs canadiens. Il était du premier détachement canadien déployé par le gouvernement libéral de Jean Chrétien au printemps 2002. Quatre soldats avaient alors été tués dans un « tir ami » de l’armée de l’air des États-Unis, qui les avait bombardés par erreur en croyant à tort que leur exercice d’entraînement à l’aérodrome de Kandahar était une véritable attaque. « La deuxième fois que je suis venu [en Afghanistan], nous avons perdu 23 de nos hommes. Je n’ai pas pu m’empêcher de penser à eux et aux sacrifices qu’ils ont faits », a mentionné l’adjudant-chef Crabb.

    158 soldats morts

    Des dignitaires canadiens et britanniques ont assisté à la sobre cérémonie de mercredi organisée pour souligner le départ des derniers militaires canadiens encore sur place. Cette centaine de militaires étaient à Kaboul depuis trois ans pour assurer la formation des soldats afghans.

    /.../

    http://www.ledevoir.com/politique/ca...n-est-terminee
Working...
X