Cameroun - Guerre contre Boko Haram: Vers une coalition internationale


La Cédéao appelle à une mobilisation de l’Union africaine, au moment où 3000 soldats tchadiens ont fait leur entrée au Cameroun.

Un contingent de 2000 militaires tchadiens est depuis hier en cours de déploiement dans l’Extrême-Nord du Cameroun. La première colonne de blindés qui a transporté les troupes en provenance de N’Djamena a traversé Kousséri samedi dernier, sous les yeux d’une population locale en liesse. Le Tchad concrétise ainsi son entrée en scène, aux côtés de l’armée camerounaise, dans la guerre contre la secte terroriste Boko Haram. Son engagement dans ce conflit – dont le front s’étend désormais le long de la frontière entre l’Extrême-nord Cameroun et le Nigeria - ouvre certainement une nouvelle ère dans la lutte contre cette nébuleuse singulièrement, et plus globalement dans le combat contre le terrorisme en Afrique. Lorsqu’il accompagnait ses troupes en partance pour le Cameroun samedi dernier à la frontière, le président Idriss Déby Itno, conscient des enjeux géostratégiques et économiques pour son pays, a appelé à une réponse sous-régionale à la question Boko

Haram. « Nous ne pouvons pas dire que nous sommes indifférents à ce qui se passe parce que nous sommes concernés directement et parce que nous estimons que le Cameroun ne doit pas faire face seul à cette nébuleuse », a lancé le chef de l’Etat tchadien.

/.../

http://www.237online.com/article-534...nationale.html