Announcement

Collapse
No announcement yet.

Égypte : les Frères musulmans appellent au "soulèvement" - 42 personnes sont mortes lors d'affrontements entre l'armée et des partisans des Frères musulmans

Collapse
X
 
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • Égypte : les Frères musulmans appellent au "soulèvement" - 42 personnes sont mortes lors d'affrontements entre l'armée et des partisans des Frères musulmans

    Égypte : les Frères musulmans appellent au "soulèvement"

    Le Point.fr - Publié le 08/07/2013 à 06:48 - Modifié le 08/07/2013 à 10:38

    42 personnes sont mortes lors d'affrontements entre l'armée et des partisans des Frères musulmans à l'aube au Caire.


    Des partisans de Morsi manifestant le 5 juillet 2013 au Caire.
    Le Parti de la liberté et de la justice (PLJ), la branche politique des Frères musulmans, a appelé lundi au "soulèvement" après la mort de 42 personnes, selon la télévision nationale, lors d'affrontements entre l'armée et des partisans des Frères musulmans à l'aube au Caire. Les heurts ont provoqué le retrait du parti salafiste Al Nour des négociations sur la formation d'un gouvernement.

    "(Le PLJ) appelle le grand peuple égyptien à se lever contre ceux qui veulent leur voler la révolution avec des tanks et des véhicules blindés, même sur les cadavres du peuple", déclare le PLJ sur Facebook.

    L'armée parle d'une tentative d'assaut par "un groupe terroriste" contre le bâtiment de la Garde républicaine où est détenu le président déchu Mohamed Morsi et une source militaire a évoqué "des éléments armés des Frères musulmans". Les Frères musulmans, de leur côté, avancent le chiffre de 37 morts et accusent les militaires d'avoir violemment réprimé un rassemblement pacifique devant le site. Selon l'armée, un officier a été tué et 40 personnes ont été blessées lors des affrontements.

    Al Nour, la deuxième formation islamiste du pays après les Frères musulmans, a estimé que le dialogue politique sur la formation d'un gouvernement de transition était rendu impossible par le "massacre" perpétré, selon lui, par les militaires. "Comme première réponse, nous avons annoncé notre retrait de toutes les facettes des négociations", a déclaré sur Facebook Nader Bakara, porte-parole du mouvement. Gehad El Haddad, porte-parole des Frères musulmans, a affirmé que les tirs avaient éclaté alors que des islamistes étaient assis en prière devant la caserne de la Garde républicaine. "Nous appelons tous les braves patriotes égyptiens à se joindre à nous dans un sit-in pour défendre notre pays contre les traîtres conspirateurs auteurs du coup d'État militaire", a-t-il ajouté sur son compte Twitter.

    La chaîne de télévision Al Jazeera a diffusé des images montrant apparemment cinq personnes mortes durant la fusillade et une équipe médicale pratiquant un massage cardiaque sur une personne près du lieu du sit-in des Frères. Des véhicules militaires ont bouclé une vaste zone autour de la mosquée Rabaa Adaouia, où les Frères musulmans n'ont cessé de manifester depuis le renversement du chef de l'Etat, issu de leurs rangs. L'armée a également fermé deux points sur le Nil.

    /.../

    http://www.lepoint.fr/monde/egypte-t...1701594_24.php
Working...
X