Announcement

Collapse
No announcement yet.

Egypte : 37 morts depuis hier, nouvelles manifestations en vue

Collapse
X
 
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • Egypte : 37 morts depuis hier, nouvelles manifestations en vue

    MONDE

    Egypte : 37 morts depuis hier, nouvelles manifestations en vue

    6 juillet 2013 à 08:29 (Mis à jour: 16:15)


    Les militaires acclamés par des manifestants le 5 juillet 2013 près de la place Tahrir au Caire (Photo Mohamed El-Shahed . AFP)

    Partisans et adversaires du président déchu Mohammed Morsi se sont affrontés tout au long de la journée d'hier. Les Frères Musulmans entendent rester «dans les rues par millions».

    Par AFP
    Les islamistes ont appelé tôt samedi à de nouvelles manifestations «pacifiques» en soutien au président Mohamed Morsi renversé par l’armée, au lendemain d’une journée de violences en Egypte. Alors que la tension est extrême entre pro et anti-Morsi, cinq policiers et un soldat ont été tués dans la péninsule du Sinaï (nord), dans des attaques de militants islamistes qui n’ont pas été revendiquées. Dans la nuit, des islamistes ont attaqué le gouvernorat du Nord-Sinaï et y ont hissé leur drapeau. Au total, 37 personnes ont été tuées dans les dernières 24 heures, et plus de 1000 blessées.




    Galvanisés par leur Guide suprême Mohamed Badie, les partisans de l’ex-chef d’Etat islamiste ont multiplié les manifestations vendredi. Devant le siège de la Garde républicaine, ils ont tenté d’accrocher la photo de M. Morsi sur les fils barbelés qui entourent le bâtiment proche du palais présidentiel, bravant les avertissements des forces de l’ordre. Quatre de leurs militants sont morts, de source officielle, dans les échanges de tirs qui ont suivi et déclenché des scènes de panique. Une partie des islamistes est restée sur place pour un sit-in illimité devant le bâtiment militaire.

    Plus tard, d’autres pro-Morsi se sont dirigés vers la télévision d’Etat, passant à proximité de l’emblématique place Tahrir, où les opposants au président déchu avaient appelé à une manifestation rivale pour «défendre la révolution du 30 juin», allusion à la journée ayant vu les plus importantes manifestations contre le président déchu. Des affrontements violents, durant lesquels des tirs ont été entendus, ont alors éclaté, faisant deux morts, avant que l’armée n’envoie ses blindés s’interposer. Dans la ville côtière d’Alexandrie (nord), des heurts similaires ont fait 12 morts et 460 blessés, selon l’agence officielle Mena.

    Represailles

    Les Frères musulmans, dont l’influent numéro 2, Khairat al-Chater, a été arrêté dans la nuit, entendent rester «dans les rues par millions jusqu’à ce que» le président déchu retrouve son poste, a prévenu M. Badie devant une foule de ses partisans. «Nous avons déjà vécu sous un régime militaire et nous ne l’accepterons pas une nouvelle fois», a-t-il lancé, faisant référence à l’intérim controversé assuré par l’armée entre la chute de Hosni Moubarak en février 2011 et l’élection de M. Morsi en juin 2012. Les nouvelles autorités mises en place par l’armée, après l’éviction de M. Morsi mercredi, semblaient toutefois tout aussi déterminées à mettre en place rapidement de nouveaux rouages dans le pays et mener à bien leur «feuille de route» qui doit aboutir à des élections anticipées.

    /.../

    http://www.liberation.fr/monde/2013/...-en-vue_916419
Working...
X