Announcement

Collapse
No announcement yet.

Égypte: trois blessés à Alexandrie

Collapse
X
 
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • Égypte: trois blessés à Alexandrie

    <!-- SpaceID=2143335086 loc=NT1 noad --><SCRIPT language=javascript>if(window.yzq_d==null)window.y zq_d=new Object();window.yzq_d['OQgWYkwNPLI-']='&U=12bo38nat%2fN%3dOQgWYkwNPLI-%2fC%3d-1%2fD%3dNT1%2fB%3d-1%2fV%3d0';</SCRIPT> <NOSCRIPT></NOSCRIPT><!-- END 24 --><!-- START 16_8 -->
    <!-- -->Égypte: trois blessés à Alexandrie

    <CITE class="byline vcard">Par Sarah El-Deeb, The Associated Press | La Presse Canadienne – <ABBR title=2011-03-05T05:50:07Z>il y a 59 minutes</ABBR></CITE>
    <CITE class="byline vcard"><ABBR title=2011-03-05T05:50:07Z></ABBR></CITE>

    <!-- yog-5u -->LE CAIRE, Égypte - Des centaines de manifestants égyptiens ont tenté de prendre d'assaut, vendredi, un édifice appartenant au service de la sécurité intérieure à Alexandrie, dans une explosion de colère contre l'agence blâmée pour certains des pires abus contre les droits de la personne commis sous le règne du président égyptien Hosni Moubarak.

    Des agents postés à l'intérieur de l'édifice ont ouvert le feu sur la foule, blessant trois manifestants, selon un ambulancier et une manifestante.
    Les tensions restent vives en Égypte alors que l'armée, qui a pris le contrôle du pays après la démission de Moubarak, tente de répondre aux demandes des manifestants en attendant le transfert du pouvoir à un gouvernement civil. L'une des principales demandes des manifestants auxquelles l'armée n'a pas encore répondu est le démantèlement de l'Agence de sécurité d'État.

    Plus tôt dans la journée, une imposante foule s'était réunie sur la place Tahrir, dans la capitale, pour célébrer la nomination par l'armée d'un nouveau premier ministre pour remplacer celui choisi par Moubarak. Le nouveau chef du gouvernement, Essam Sharaf, a promis aux quelque 10 000 personnes présentes qu'il ferait de son mieux pour répondre à leurs exigences.

    À Alexandrie, où ont eu lieu certaines des violences les plus graves durant le soulèvement anti-Moubarak, environ 1000 personnes ont encerclé l'édifice de l'Agence de sécurité d'État à la tombée de la nuit. Les manifestants ont demandé aux agents qui se trouvaient à l'intérieur de sortir et ont menacé de prendre l'édifice d'assaut s'ils ne le faisaient pas.
    Plusieurs bombes incendiaires ont été lancées et quatre véhicules de police ont été incendiés. Un manifestant a toutefois affirmé que les protestataires n'étaient pas responsables de ces incidents et qu'ils n'avaient fait que lancer des pierres.

    Des tirs ont retenti dans la foule et trois personnes ont été blessées, a dit un ambulancier qui a requis l'anonymat.

    Les tirs «provenaient de l'intérieur de l'édifice», a dit Mahinour El-Masri, une manifestante. Elle a affirmé que l'un de ses amis faisait partie des blessés et qu'il avait été touché par un tir à l'abdomen.

    Les manifestants ont ensuite pris l'édifice d'assaut et ont affronté la police anti-émeute à l'intérieur avant que les forces militaires n'interviennent et reprennent le contrôle du bâtiment. Mme El-Masri a déclaré que les manifestants avaient trouvé des documents déchiquetés et des dossiers dans l'édifice.

    Le ministère de l'Intérieur a nié que des agents aient tiré sur la foule. Il a accusé les manifestants qui sont entrées dans l'édifice d'avoir saisi des armes et d'avoir pris des agents en otages.

    /.../

    http://fr-ca.actualites.yahoo.com/%c...64611-877.html
Working...
X