Announcement

Collapse
No announcement yet.

L'armée égyptienne alimente la colère des manifestants

Collapse
X
 
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • L'armée égyptienne alimente la colère des manifestants

    L'armée égyptienne alimente la colère des manifestants

    publié le 26/02/2011 à 12:31

    La dispersion par la force d'une manifestation au Caire, dans la nuit de vendredi à samedi, alimente les craintes des militants qui accusent l'armée au pouvoir en Egypte de "trahir le peuple".


    Les manifestants, qui célébraient place Tahrir les deux semaines de la chute d'Hosni Moubarak et réclamaient la démission des ministres compromis avec l'ancien régime, accusent les soldats d'avoir, une fois minuit passé, éteint les lampadaires, tiré en l'air et fait usage de matraques pour disperser la manifestation.

    Le Conseil suprême des forces armées, qui dirige le pays dans l'attente des élections présidentielle et législatives prévues dans six mois, a dit samedi qu'il n'avait pas donné l'ordre de "charger" les manifestants.

    "Ce qui s'est passé la nuit dernière (...) était le résultat d'altercations involontaires entre la police militaire et les enfants de la révolution", a dit le conseil sur sa page Facebook, qu'il utilise pour communiquer.

    Le conseil affirme que les personnes interpellées seront libérées et accuse des fauteurs de troubles "infiltrés" d'avoir jeté des pierres et des bouteilles sur les forces de l'ordre .

    Selon Achraf Omar, un manifestant, les militaires ont utilisé matraques et pistolets immobilisants. "Je pensais que les choses changeraient. Je voulais donner une chance au gouvernement mais c'est sans espoir avec ce régime", a-t-il dit.
    De plusieurs milliers dans l'après-midi, les manifestants n'étaient plus que quelques dizaines en fin de soirée. Plusieurs d'entre eux portaient des pancartes disant "l'armée a trahi le peuple" .

    Des témoins ont vu plusieurs personnes à terre mais n'ont pas su dire si elles étaient blessées. Des manifestants fuyaient la place Tahrir en criant, chassés par les forces de l'ordre.

    /.../

    http://www.lexpress.fr/actualites/2/...ts_966612.html
Working...
X