Announcement

Collapse
No announcement yet.

Mouvement Occupy - Journée mondiale d'action

Collapse
X
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • Diane Morin
    started a topic Mouvement Occupy - Journée mondiale d'action

    Mouvement Occupy - Journée mondiale d'action

    Mouvement Occupy
    Journée mondiale d'action

    Agence France-Presse
    Sylvie GROULT / AFP
    12/05/2012 10h50 - Mise à jour 12/05/2012 12h32

    PHOTO
    Les indignés, surgis l'an dernier en Espagne, s'apprêtaient à redescendre dans les rues samedi.
    ©JUSTIN TALLIS / AFP



    MADRID - À l'occasion de leur premier anniversaire, les indignés, surgis l'an dernier en Espagne pour dénoncer la crise, la corruption et le chômage, s'apprêtaient à redescendre dans les rues samedi et contredire ainsi ceux qui prétendent qu'ils ont disparu.

    À Madrid, les indignés devaient converger samedi soir, en plusieurs colonnes venues des quatre coins de la ville, vers la Puerta del Sol, pour un retour symbolique sur cette place qui a vu naître leur mouvement, le 15 mai 2011.

    Pendant quatre jours, ils ont l'intention d'y tenir une «assemblée permanente», défiant l'interdiction officielle selon laquelle les manifestations devront prendre fin chaque soir à 22h00.

    /.../

    L'ampleur que prendra la mobilisation est incertaine, au moment où le chômage frappe un actif sur quatre (24,4%) et où le gouvernement met en oeuvre une politique d'austérité sans précédent.

    Des milliers de Portugais manifestent

    À Lisbonne, environ deux mille personnes, selon les organisateurs, jeunes et moins jeunes, ont défilé dans le centre de la capitale. «Précaires du monde entier unissez-vous», «printemps global, protestation internationale», «les idées descendent dans la rue», pouvait-on lire sur quelques unes des banderoles portées par les manifestants.

    «Ce jour est pour nous la célébration d'une année de lutte et désormais les gens comprennent la nécessité urgente de réagir», a déclaré à l'AFP un responsable du mouvement, Joao Camargo.

    La récession s'est aggravée au Portugal et le chômage, dont le taux dépasse actuellement 15% de la population active, frappe 35% des jeunes à la suite des mesures d'austérité mises en oeuvre par le gouvernement en contrepartie d'une aide exceptionnelle de 78 milliards d'euros, accordée en mai 2011 par l'Union européenne et le Fonds monétaire international (FMI).

    /.../

    Sur les marches de St-Paul à Londres
    Plusieurs centaines d'«indignés» du mouvement «Occupy London» se sont rassemblés samedi après-midi sur les marches de la cathédrale St-Paul, à l'occasion d'une journée mondiale d'action du mouvement.

    /.../

    «Le mouvement a changé de forme», a estimé James Meadway. «Il s'étend à d'autres gens», notamment sur la toile.

    Les «indignés» du mouvement Occupy London ont publié vendredi un «manifeste de mai» prônant un changement du système économique, une démocratisation d'institutions telles que le FMI et les Nations unies, l'abolition des paradis fiscaux et une taxe mondiale sur les transactions financières.

    http://fr.canoe.ca/infos/internation...12-105025.html

  • Diane Morin
    replied
    Re: Mouvement Occupy - Journée mondiale d'action

    MONDE Aujourd'hui à 9h36

    «Aujourd'hui, tout le monde sait qui sont les Indignés»

    RECUEILLI PAR LÉONIE PLACE

    Ils voulaient faire du 15 mai 2011 une journée historique. Il y a un an, à Madrid, le petit groupe de «Démocratie réelle maintenant » manifeste à la Puerta del Sol à quelques jours des élections municipales. Ne se sentant pas représentés, ces Espagnols réclament un changement dans l’exercice de la politique.

    Le mouvement se développe rapidement à l'étranger. Dans plus de 900 villes du monde, les Indignés occupent des lieux symboliques et se rassemblent pour débattre, échanger, questionner. Surtout des jeunes, souvent chômeurs, ils combattent l’austérité. Les «99% de ceux qui n’ont rien», comme ils se surnomment, luttent contre la domination de la finance et pour la revalorisation des droits fondamentaux, tels que le logement, la santé, l'éducation. Après les occupations à Paris, Londres, ou New York, viennent les expulsions. Les Indignés poursuivent leur lutte sur les réseaux sociaux, mais le mouvement s’essouffle.

    Ce samedi, réunis pour leur premier anniversaire, les Indignés ont appelé à la mobilisation internationale. Analyse d’un bilan en demi-teinte par Monique Dagnaud (1), directrice de recherche au CNRS.

    Quels ont été les apports du mouvement des Indignés ?

    Le mot «Indignés» a eu beaucoup plus de portée que le mouvement, parfois très modeste. Les partis politiques dominants, rejetés par les Indignés, ont pu prendre en compte leurs revendications. L’occupation de lieux symboliques, tels que la Défense, à Paris, ou le Zucotti Park, à New York, a été un signe fort adressé aux hommes politiques. Dans son programme et sa campagne, François Hollande a mis l’accent sur la jeunesse, peut-être plus que si il n’y avait pas eu ce mouvement des Indignés.

    Le mouvement a été modeste, vous refusez cependant de parler d’un échec...

    Ce n’est pas un échec. Aujourd’hui, tout le monde sait qui sont les Indignés. Il y a eu un essoufflement partout parce que ces mouvements n’ont pas voulu se mêler à la grande politique. Ils sont antisystème. Mais les Indignés ont mis en évidence un sujet clé, peut-être le plus alarmant de nos sociétés modernes : la détresse de la jeunesse confrontée au marché du travail. Ils ont mis la lumière sur le déraillement des rapports entre générations. C’est la première fois que l’on a autant de difficultés à insérer les jeunes, alors que le nombre de diplômés est élevé. Le mouvement des Indignés s’est auto-organisé. Cette stratégie, en marge de l’espace politique institutionnel, ne pouvait leur permettre de perdurer et d’avoir une influence forte. Les Indignés ont atteint leur objectif : ils ont été une force symbolique et un mouvement de rappel à l’ordre qui montre combien leurs attentes sont légitimes. Pour l’instant, en France, la frustration des diplômés est moins prégnante qu’elle ne l’est en Espagne par exemple. Mais la situation peut évoluer, le mouvement peut-être amené à repartir.

    /.../

    http://www.liberation.fr/monde/2012/...ndignes_818124

    Leave a comment:

Working...
X