Announcement

Collapse
No announcement yet.

Le califat ou le rêve de l'unité

Collapse
X
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • Le califat ou le rêve de l'unité

    Ce texte date du mois d'août 2014

    *************************

    ENTRETIEN
    Le califat ou le rêve de l'unité

    PROPOS RECUEILLIS PAR LAURENCE DESJOYAUX
    CRÉÉ LE 17/08/2014 / MODIFIÉ LE 17/08/2014 À 23H35

    Soldats de l'Etat islamique en Irak et au Levant dans les rues de Raqqa (Syrie)
    © Uncredited/AP/SIPA

    Que signifie la résurgence du concept de "califat" en 2014 ? Entretien avec Mohammed Hocine BENKHEIRA, directeur d'étude à l'École Pratique des Hautes Etudes (EPHE)



    D'où vient ce « califat islamique» proclamé par Abu Bakr Al-Bagdadi en Irak ?
    Le groupe qui s'est auto-constitué en califat à Mossoul en juin 2014 adhère vraisemblablement au wahhabisme, une interprétation piétiste de l'islam, apparue au 18e siècle, à la suite d'Ibn Abd al-Wahhab. Elle se veut être un retour à l’islam des origines («salafiste »), c'est-à-dire celui pratiqué par les « salaf » qui sont les Compagnons du Prophète et leurs disciples immédiats, appelés Suivants. Il s’agit en vérité d’une présentation simplificatrice dans la mesure où l’islam des deux premiers siècles était bien loin d’être uniforme, les Compagnons s’étant opposés sur de nombreuses questions dont notamment celle ayant trait au Califat. En fait le wahhabisme est une reprise de la théologie d’Ibn Ḥanbal, qui est mort à Bagdad en 855, dans sa reformulation par Ibn Taymiyya (mort en 1328), qui était hostile tout à la fois à la spéculation, la philosophie et la gnose soufie d’Ibn ʿArabī (mort en 1240). La destruction de mausolées pratiquée par ce « califat » apparaît comme un signe clair d'appartenance au wahhabisme, qui voit dans la vénération des tombes des saints (awiliyāʾ) une forme d’idolâtrie à proscrire. En cela, ils suivent les exemples de leurs «aînés» en Arabie Saoudite qui ont détruit la plupart des mausolées, hormis celui du Prophète devant lequel il est interdit de s'incliner ou de se recueillir, mais aussi d'autres groupes de cette mouvance en Afghanistan, en Algérie, au Nord-Mali ou en Libye.
    À quel califat historique ce groupe fait-il référence ?
    Le nom même du nouveau calife autoproclamé, al-Baghdadi, est une référence claire au califat des Abassides dont la capitale était Bagdad. Le califat s’est mis en place tout de suite après la mort du Prophète en 632. Après une période médinoise, avec la dynastie umayyade, le calife s’installe à Damas : ce califat va durer de 660 à 750. Les Abbasides, qui revendiquent un lien de parenté avec le prophète, s’installent au pouvoir et en 762, al-Manṣūr, le second calife abbāside, issu d’une esclave berbère, fonde Bagdad. C'est la grande époque de gloire du califat régnant sur un monde musulman unifié ; c'est cette période, idéalisée, que le califat autoproclamé veut retrouver. Si au début, le calife désigne son successeur, assez vite, les intrigues de palais prennent le pas. Dès le IXe siècle, plusieurs provinces, au Maghreb comme en Orient, deviennent indépendantes. Le califat est considérablement affaibli et en 945, il passe sous la tutelle buyide, une famille iranienne, de surcroît adepte du chiisme imamite, venant de la région de la Caspienne. Les Buyides resteront au pouvoir jusqu’en 1055, d’où ils seront délogés par les Turcs seldjoukides qui sont, eux, des sunnites. Mais plus jamais, à part quelques très rares exceptions, les califes ne retrouveront leur position originelle.
    Quel est le rôle traditionnel du calife ?
    Toutes proportions gardées, le calife est un peu l'équivalent du pape, mais seulement sur le plan séculier. Il fait office de chef mais n'a guère de pouvoir religieux, en tout cas depuis le Xe siècle. Celui-ci est accaparé par les oulémas, les docteurs de la Loi, qui détiennent la véritable autorité juridico-religieuse. Le calife est donc là pour faire appliquer la loi islamique et unifier le monde musulman. C'est d'ailleurs l’objectif proclamé par le « calife » al-Baghdadi : dans un premier temps rétablir l'autorité de la loi islamique sur les musulmans et réunifier la communauté des fidèles.

    /.../

    http://www.lavie.fr/actualite/monde/...14-55465_5.php


Working...
X