Announcement

Collapse
No announcement yet.

Les malades français ne seront pas rapatriés...

Collapse
X
 
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • Les malades français ne seront pas rapatriés...

    lundi 22 janvier 2007, 16h46

    Epidémie de grippe aviaire: les malades français ne seront pas rapatriés

    Par Frédéric GARLAN

    PARIS (AFP) - Les touristes français contaminés par la grippe aviaire lors d'un voyage à l'étranger ne pourront faire l'objet d'un rapatriement sanitaire et devront être soignés localement pour éviter toute propagation de la maladie, selon les consignes officielles présentées lundi.
    "Les voyageurs malades seront maintenus sur place", a souligné un responsable gouvernemental, lors d'un colloque technique organisé à La Plaine Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), pour faire un nouveau point sur la préparation de la France à une possible pandémie grippale.

    "Cela posera problème dans les pays où le système de santé est défaillant", a reconnu cet intervenant. Des masques et des traitements devraient donc être stockés dans les représentations diplomatiques françaises et chez les grands tour-opérateurs actifs dans la région, a-t-il précisé.

    Ces consignes vaudraient à partir du moment où une transmission interhumaine du virus de la grippe aviaire serait avérée, ce qui n'est pas actuellement le cas: les décès constatés jusqu'ici en Asie et au Moyen-Orient s'expliquent par une contamination directe par des volailles d'élevage.

    Ce colloque était le troisième du genre organisé par le Haut comité français pour la défense civile (HCFDC). Il était ouvert à la presse à condition de maintenir l'anonymat des divers intervenants.

    Pour les voyageurs ne présentant pas de symptome, bloqués dans un pays où a éclaté la pandémie, il faudra organiser un rapatriement d'urgence... si les frontières restent ouvertes. Mais, dans l'intervalle, ces touristes devront être hébergés. "Un recensement des capacités d'hébergement sur place avec les grands tour-opérateurs est déjà largement engagé", a précisé ce responsable.

    Les inquiétudes des responsables français se focalisent essentiellement sur l'Asie, où près de 100.000 Français se rendent chaque année. L'Indonésie a annoncé samedi la mort d'une 62e victime et la Corée du Sud, qui pensait avoir réussi à juguler l'épidémie, doit faire face à l'irruption de nouveaux foyers dans ses élevages de volailles.

    En cas d'épidémie avérée, les 18 vols en provenance d'Asie du Sud-Est qui atterrissent chaque jour à l'aéroport de Roissy seront dirigés vers deux portes d'entrée où seront concentrés d'importants moyens. L'équipage sera interrogé sur la présence de passagers suspects et tous les voyageurs devront défiler devant une caméra infrarouge capable de repérer les personnes fiévreuses.

    "Le ministère de la Santé a écrit un décret pour interdire l'accès de la frontière aux voyageurs qui refuseraient de se soumettre à un contrôle médical", a indiqué un autre responsable.

    Les passagers suspects seront dirigés vers un espace protégé - dont l'accès sera interdit aux employés d'Aéroports de Paris - pour des examens complémentaires. Si des symptômes rappelant la grippe y étaient constatés, le passager sera placé dans une sorte de sarcophage étanche et transféré par ambulance spéciale vers les hôpitaux spécialisés de Bichat et de La Pitié.

    Les trois rangs de passagers entourant le malade seraient alors alertés et pris en charge par les autorités sanitaires françaises.
    Ne pas cliquer ici

  • #2
    Les malades français ne seront pas rapatriés...

    Cela signifie, mes amis, que si les malades français ne sont pas rapatriés, on pourra probablement s'attendre à lire aussi prochainement que les malades des autres pays auront le même sort...

    De toutes manières, si on se fie aux plans d'urgence du Canada et du Québec, entre autres, on peut lire facilement entre les lignes qu'en dehors des lignes téléphoniques, les malades n'auront pas tellement d'aide. Touriste ou simple citoyen, ce sera le même message: "Débrouillez-vous"...

    Nouvelle importante, car jusqu'ici, il n'avait pas tellement été question des touristes. Les planifications se concentraient sur la population.

    Merci SteveoSteen de nous avoir fait partager cette information.

    Comment


    • #3
      Re: Les malades français ne seront pas rapatriés...

      Bonsoir Lyro,
      Si on fait une projection de cette déclaration lors du colloque d'aujourd'hui du Haut comité français pour la défense civile, on assistera à une réaction non pas de la société civile mais des services concernées, à savoir les compagnies d'assurances.

      Les compagnies d'assurances se charge du rapatriement des touristes lorsque cela est necessaire, par la mise en place de toute une logistique et une assistance sanitaire.

      Cela sera à négocier dans les contrats de rapatriements lors de séjours à l'étranger.
      La problématique qui demeure, si ce que je viens d'écrire ici se vérifie, est comment rapatrier des personnes contaminées et donc contaminantes, dans un vol long ou moyen courrier, à moindre frais ? (avec des bulles "sur chariot"! et des regroupements ??? )
      Last edited by SteveoSteen; January 22nd, 2007, 04:17 PM.
      Ne pas cliquer ici

      Comment


      • #4
        Re: Les malades français ne seront pas rapatriés...

        Paru le 24/01/2007 dans le quotidien du tourisme en France
        Pour avoir accès aux articles, il faut s'abonner en ligne.


        Vie de la profession
        Grippe aviaire : le gouvernement veut mouiller les TO !

        › Des responsables gouvernementaux français ont annoncé lors d'un colloque organisé lundi dernier par le Haut comité français à la défense civile, qu'en cas de pandémie de grippe aviaire les touristes français contaminés par le virus lors d'un voyage à l'étranger ne pourront faire l'objet d'un rapatriement sanitaire et devront être soignés localement pour éviter toute propagation de la maladie.

        Cette annonce a fait l'effet d'une bombe. Jean-Paul Chantraine, le patron d'Asia, ne cache pas son mécontentement. "Je suis sidéré par le bruit que l'on fait autour de cette affaire. Il n'y a pourtant pas quoi s'affoler. Il y a deux cas en Indonésie et alors ? En disant cela, je ne veux pas minimiser les faits, mais avouez que parler de pandémie, alors que le virus ne se transmet même pas d'homme à homme, ne peut que déclencher un vent de panique." Même son de cloches du côté de René-Marc Chikli, président du Ceto, qui indique que "le gouvernement devrait mieux surveiller sa communication. Surtout après le bide médiatique fait autour du chikungunya". Mais ce qui a surtout irrité les professionnels, c'est cette autre idée émise durant ce colloque : "les grands tours opérateurs actifs dans les régions affectées devraient stocker masques et traitements." "Et puis quoi encore ? À partir du moment ou la destination touchée n'est pas déconseillée par le Quai d'Orsay, ce n'est pas aux entreprises privées d'assumer les responsabilités de l'Etat" poursuit Rachid Temal secrétaire général du Snav. "Je peux comprendre que certaines compagnies aériennes se soient dotées de lots de masques. Mais nous, TO, n'avons aucune obligation d'en fournir" insiste René-Marc Chikli qui n'imagine pas les voyagistes adresser aux clients des carnets de voyages incluant un guide la destination, les billets d'avion, le voucher de l'hôtel... un masque et un vaccin anti-grippe aviaire. "C'est ridicule, autant tout simplement interdire aux gens de voyager !".

        Lire aussi notre article complet dans le Quotidien du Tourisme d'aujourd'hui.
        Sarah Douag mercredi 24 janvier 2007 (20h39)

        http://www.quotidiendutourisme.com/s...to--18546.html

        Comment


        • #5
          Re: Les malades français ne seront pas rapatriés...

          Je suis rassuré de voir une réaction des TO (Tours-Opérators).

          Les déclarations de non rapatriement des personnes contaminées, et donc contaminantes, par le HCFDC sont susceptibles de provoquer une polémique de grande ampleur.
          Il est vrai que le coût du transfert aérien de personnes atteintes du H5N1 soulève d'épineuses questions. Quand on voit les méthodes utilisaient pour traiter les élevages de poulets, on imagine la même chose appliquées à un avion et le coût qu'entraîne son immobilisation prolongée au sol.
          Si on associe à cela les problèmes que rencontrent les personnes atteintes du VIH (autre pandémie) pour l'obtention de VISA, on a entre les mains un dossier complet, capable de pimenter les débats alors que nous sommes en pleine campagne électorale...
          Last edited by SteveoSteen; January 29th, 2007, 03:31 PM.
          Ne pas cliquer ici

          Comment


          • #6
            Re: Les malades français ne seront pas rapatriés...

            Pour faire suite aux annonces japonaises, j'ai cherché dans les informations françaises, des équivalents.
            J'ai retrouvé ce fil de 2007 et des colloques qui s'y rattachent en avril et janvier 2007 et en 2008.
            Dans les fiches pratiques du plan gouvernemental, je vais chercher les annonces relatives aux touristes et aux expatriés.


            Colloques de l'année 2007 <table class="colloque_plaquette" border="0" cellpadding="0" cellspacing="0" width="420"> <tbody><tr> <td width="40"></td> <td>Jeudi 20 décembre 2007
            Urbanisme et architecture de sécurité - Comment réduire la vulnérabilité de nos bâtiments symboliques et de nos villes ?
            </td> </tr> <tr> <td width="40"></td> <td>Jeudi 15 novembre 2007
            Homeland security - Sécurité globale: Surveillance, observation et sécurité - 15 & 16 novembre
            </td> </tr> <tr> <td width="40"></td> <td>Mardi 23 octobre 2007
            Les 4 secteurs clés de la continuité d’activité pour les entreprises : Quelle résilience ?
            </td> </tr> <tr> <td width="40"></td> <td>Mardi 18 septembre 2007
            Les technologies de drones et de robots: Quelle place dans la sécurité?
            </td> </tr> <tr> <td width="40"></td> <td>Jeudi 12 juillet 2007
            L'hopital face à la crise
            </td> </tr> <tr> <td width="40"></td> <td>Jeudi 28 juin 2007
            Le jour d'après: La France face à une catastrophe naturelle majeure
            </td> </tr> <tr> <td width="40"></td> <td>Jeudi 26 avril 2007
            Préparation à une pandémie: Actualités du plan en France et situation dans les pays européens
            </td> </tr> <tr> <td width="40"></td> <td>Jeudi 29 mars 2007
            Quelle stratégie et quel retour de l'effort de recherche et développement européen en matière de sécurité? L'exemple du domaine NRBC
            </td> </tr> <tr> <td width="40"></td> <td>Jeudi 22 février 2007
            Le rôle des forces armées au sein de la défense civile: Paradoxe ou nouveau paradigme?
            </td> </tr> <tr> <td width="40"></td> <td>Lundi 22 janvier 2007
            Préparation à une pandémie grippale: 100 jours en Pandémie

            http://www.hcfdc.org/vf/colloque_detail.php?annee=2007
            </td> </tr> </tbody></table>

            Colloques de l'année 2008 <table class="colloque_plaquette" border="0" cellpadding="0" cellspacing="0" width="420"> <tbody><tr> <td width="40"></td> <td>Jeudi 11 décembre 2008 - Vendredi 12 décembre 2008
            Quel Programme NRBC pour la France? et Le NRBC en Europe
            </td> </tr> <tr> <td width="40"></td> <td>Jeudi 13 novembre 2008 - Vendredi 14 novembre 2008
            Homeland Security Jeudi 13 novembre
            </td> </tr> <tr> <td width="40"></td> <td>Jeudi 23 octobre 2008
            Pandémie grippale: les avancées françaises et européennes?
            </td> </tr> <tr> <td width="40"></td> <td>Jeudi 18 septembre 2008
            Menaces et vulnérabilités insoupçonnées ou peu visibles
            </td> </tr> <tr> <td width="40"></td> <td>Jeudi 26 juin 2008
            Tourisme, Expatriation et Sécurité/Sûreté
            </td> </tr> <tr> <td width="40"></td> <td>Mercredi 16 avril 2008
            Armement non létal: une solution pour les forces de sécurité?
            </td> </tr> <tr> <td width="40"></td> <td>Jeudi 20 mars 2008
            Sûreté des matières dangereuses: transport et installations fixes
            </td> </tr> <tr> <td width="40"></td> <td>Jeudi 21 février 2008
            Engins explosifs improvisés (EEI) : Réalité de la menace et des parades
            </td> </tr> <tr> <td width="40"></td> <td>Jeudi 31 janvier 2008
            La doctrine & le dispositif ORSEC : quels moyens pour la mobilisation des secours et des populations?
            </td> </tr> </tbody></table>

            http://www.hcfdc.org/vf/colloque_detail.php?annee=2008

            Comment

            Working...
            X