Announcement

Collapse
No announcement yet.

Un programme d’actions communautaires contre la grippe aviaire en vue au Niger

Collapse
X
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • Un programme d’actions communautaires contre la grippe aviaire en vue au Niger

    <table align="right" border="0" cellpadding="0" cellspacing="1" width="562" height="927"><tbody><tr><td colspan="2">Un programme d’actions communautaires contre la grippe aviaire en vue au Niger </td> </tr> <tr> <td colspan="2" align="center">
    </td> </tr> <tr> <td colspan="2"> APA-Niamey (Niger) Le Niger va mettre en place un programme d’actions communautaires de lutte contre la grippe aviaire en vue de prot&#233;ger quelque 12 millions de t&#234;tes avec une production avicole domin&#233; par l’&#233;levage traditionnel &#224; pr&#232;s de 97 pour cent, a appris APA jeudi de source officielle.
    Ces mesures de pr&#233;vention et de riposte s’articulent autour de la fourniture d’appui aux services v&#233;t&#233;rinaires et aux services de sant&#233; humaine, &#224; l’am&#233;lioration de l’information et de la sensibilisation du public et le renforcement du suivi et de l’&#233;valuation des activit&#233;s relatives &#224; la grippe aviaire.
    Au cours de ces derni&#232;res ann&#233;es, quelque 2, 25 milliards FCFA ont &#233;t&#233; inject&#233;es dans la lutte contre les &#233;pizooties animales notamment la grippe aviaire au Niger &#224; travers le Programme d’actions communautaires (PAC), soutenu par la Banque mondiale.
    Les techniques traditionnelles qui caract&#233;risent l’&#233;levage avicole dans ce pays augmentent le risque d’infection en cas de maladie, a dit le ministre de l’industrie animale, Issiah Ag Khato, au cours d’un atelier de lancement de programmes de lutte contre la grippe aviaire.
    L’apparition de la grippe aviaire, a-t-il rappel&#233;, a amen&#233; le gouvernement nig&#233;rien &#224; &#233;laborer un plan national d’intervention d’urgence avec pour principal objectif la pr&#233;servation de la sant&#233; des animaux et de la population nig&#233;rienne, la sauvegarde de l’&#233;conomie avicole et de la biodiversit&#233;.
    En d&#233;pit de l’existence d’un plan d’action et des dispositifs contre cette maladie, l’existence du virus H5N1 a &#233;t&#233; d&#233;tect&#233; et la pr&#233;sence de l’influenza aviaire hautement pathog&#232;ne a &#233;t&#233; confirm&#233;e en f&#233;vrier 2006 au Niger par un laboratoire de r&#233;f&#233;rence en Italie.
    Selon le ministre Ag Khato, la d&#233;couverte d’autres foyers de grippe aviaire a affect&#233; s&#233;rieusement le secteur presque &#224; l’&#233;chelle nationale.
    Cependant, a-t-il pr&#233;cis&#233;, le gouvernement &#171;a promptement circonscrit la maladie et d&#233;velopp&#233; des strat&#233;gies de renforcement des capacit&#233;s en mati&#232;re de pr&#233;vention, de contr&#244;le et de r&#233;duction de l’impact socio&#233;conomique de la grippe aviaire &#187;.


    http://www.apanews.net/apa.php?page=..._article=88651


    </td> </tr> <tr> <td colspan="2">
    </td> </tr> <tr> <td colspan="2" align="right">
    </td></tr></tbody></table>
Working...
X