Announcement

Collapse
No announcement yet.

​Une maladie inconnue décime les lapins au Burkina Faso

Collapse
X
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • ​Une maladie inconnue décime les lapins au Burkina Faso

    Mortalité de lapins au Burkina : « L’Etat nous a abandonnés à notre triste sort » Moumouni Simporé, président de l’association des éleveurs de lapins

    LEFASO.NET | Tiga Cheick SAWADOGO • vendredi 3 août 2018 à 00h50min

    Difficile période que vivent les éleveurs de lapins depuis le mois de mars 2018 sur l’ensemble du territoire burkinabè. Les animaux meurent et jusque-là, les causes de cette mortalité sont inconnues. Le président du Cercle des cuniculteurs (association des éleveurs de lapins) Moumouni Simporé, tout amer, nous dépeint la situation dans cette interview. Pour lui, les autorités en charge des ressources animales ont failli dans la gestion de cette épidémie qui a décimé au moins 80% du cheptel national.
    ...
    Moumouni Simporé (M .S) : Depuis le début du mois de Mars à Bobo-Dioulasso et en fin Juin à Ouagadougou, nous assistons chez les cuniculteurs , à une forte mortalité des lapins. Dans la plupart des cas, il n’y a aucun signe apparent. Ce sont des morts subites. Il y a une espèce de somnolence, le lapin bouge très peu, semble très épuisé par le moindre mouvement, il ne s’alimente pas et fini par mourir au bout, avec une respiration de plus en plus accélérée, sans grande agitation physique et sans grande souffrance apparente. La mort suit les 3 heures maximum après ces symptômes.

    La majorité des éleveurs touchés ont perdu la totalité de leur sujet. Des éleveurs ont perdu des animaux à Bobo Dioulasso (Région des Hauts- bassins), Ouagadougou (Région du Centre), Sabou (Centre -ouest), Boussé, (Plateau Central). D’autres régions ont pu également être touchées car nous n’avons que des informations des localités où se trouvent certains de nos contacts.

    Un autre fait curieux, un berger dans la zone au nord de la ville de Bobo nous a informés en mi-juin qu’il a plusieurs fois découvert des lièvres adultes morts dans la brousse, sans blessures visibles sur leurs corps.
    ...
    Lefaso.net : De mars à août 2018, vous n’avez pas encore identifié le mal qui élimine vos élevages ?

    ..., nous avons tenté d’identifier la maladie en procédant à des autopsies (parmi nous, il y a des gens qualifié pour le faire) et cela nous a permis de constater que certains sujets n’ont aucune lésion apparente et d’autres ont une forte congestion, avec du sang coagulé au niveau de l’appareil respiratoire. Les maladies suivantes ont alors été suspectées : la pasteurellose, une intoxication alimentaire et la maladie hémorragique virale du lapin. L’intoxication alimentaire a été exclue du diagnostic différentiel car après avoir récolté les informations chez les différents éleveurs, il ressort que ces derniers ne nourrissent par leurs animaux avec les mêmes aliments.

    La pasteurellose a été également exclue, car les morts sont subites sans signe clinique apparent. La maladie hémorragique virale du lapin (VHD) a la forte suspicion, les éléments diagnostics nous orientent vers elle, mais aucun laboratoire national n’a la capacité d’effectuer une analyse de confirmation.
    ...
    Cette épidémie chez les lapins peut vite virer également à un problème de santé publique. Des animaux meurent en masse depuis quatre (04) mois dans au moins trois (03) régions sans qu’on ne connaisse l’origine de la maladie et jusqu’à présent il n’y a pas de réaction officielle.
    ...
    http://lefaso.net/spip.php?article84830
    "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
    -Nelson Mandela
Working...
X