Announcement

Collapse
No announcement yet.

Virus de Schmallenberg: un nouveau virus découvert chez des ruminants en Europe

Collapse
X
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • #61
    Re: Virus de Schmallenberg: un nouveau virus découvert chez des ruminants en Europe

    Le virus de Schmallenberg progresse, son identification aussi

    Le 11 mars, le Coda-Cerva, centre belge de recherche vétérinaire et en agrochimie, a annoncé avoir identifié le virus de Schmallenberg (SBV) sur des culidoides, une espèce de moucheron soupçonné d'être le vecteur de la maladie.

    En parallèle, les premiers résultats d'une enquête conduite par l'Institut central vétérinaire de Wageningen, publiés le 9 mars 2012, indiquent que 70% de la population bovine étudiée présenterait des anticorps anti-SBV.

    Le même jour, le Centre de ressources d'épidémiosurveillance recensait 670 élevages français infectés par le virus de Schmallenberg, soit 259 de plus en une seule semaine soit, respectivement 243, 12 et 4 foyers d'infection ovins, bovins et caprins supplémentaires.

    http://www.campagnesetenvironnement....-son-4950.html
    “Addressing chronic disease is an issue of human rights – that must be our call to arms"
    Richard Horton, Editor-in-Chief The Lancet

    ~~~~ Twitter:@GertvanderHoek ~~~ GertvanderHoek@gmail.com ~~~

    Comment


    • #62
      Re: Virus de Schmallenberg: un nouveau virus découvert chez des ruminants en Europe

      Sécurité sanitaire

      Le virus de Schmallenberg : un nouveau virus animal sans danger pour l’homme

      14/03/2012

      <!-- Place this tag after the last plusone tag -->En règle générale, tous les animaux malades sont systématiquement retirés de la chaîne alimentaire. Les conséquences du virus de Schmallenberg sont surtout d’ordre économique pour les éleveurs dont les animaux sont touchés.

      Ce virus, qui touche à l’heure actuelle 670 élevages en France, n’affecte que les ruminants. Il a été identifié pour la première fois au Pays-Bas et en Allemagne en novembre dernier. D’autres foyers ont depuis été recensés en Belgique, au Royaume-Uni, au Luxembourg et en Italie.

      Il s’agit d’une maladie d’élevage qui peut se manifester par de la fièvre, une chute de production ou des malformations à la naissance, en particulier chez les ovins. Le virus n’est pas contagieux d’un animal à l’autre mais est transmis par des insectes, vecteurs de la maladie.


      <HR class=spip>Bruno LE MAIRE a réuni les professionnels de l’élevage, mercredi 14 mars

      Bruno LE MAIRE, Ministre de l’Agriculture, de l’Alimentation, de la Pêche, de la Ruralité et de l’Aménagement du Territoire, a réuni l’ensemble des professionnels de l’élevage pour faire un point sur la situation de détection du virus de Schmallenberg, identifié grâce au dispositif de surveillance vétérinaire mis en place en janvier dernier.

      Les professionnels sont mobilisés pour rappeler aux éleveurs les précautions et participer aux travaux de la plateforme d’épidémiosurveillance animale créée à la suite des États généraux du sanitaire pour faire face à ce type de situation.

      S’agissant d’une nouvelle maladie, Bruno LE MAIRE a souhaité prendre toutes les précautions nécessaires pour que les services de l’État et les scientifiques soient particulièrement attentifs à l’évolution de la situation. De nombreuses réunions du Réseau français de santé animale (RFSA) organisées dès février ont ainsi permis d’identifier les projets de recherche d’intérêt prioritaire et les sources de financements potentiels.

      Il a chargé l’ANSES de valider, d’ici la fin du mois de mars, l’ensemble des tests diagnostics nécessaires. Avec l’appui des groupements de défense sanitaire et des groupements techniques vétérinaires, les travaux de l’ANSES permettront en outre de connaitre les mécanismes de protection des animaux et d’évaluer la situation épidémiologique. Les données définitives pour estimer l’impact de la maladie ne seront disponibles qu’à la fin de période de mise-bas.

      Sans attendre, Bruno LE MAIRE a demandé aux professionnels de concrétiser leurs propositions de fonds de mutualisation sanitaire, qui pourrait permettre un accompagnement financier des éleveurs les plus gravement touchés. Par ailleurs, le ministre a indiqué que cette situation n’aurait pas d’impact sur le paiement des aides animales (prime à la brebis) de l’année 2012.

      La France maintient vis-à-vis de ses partenaires commerciaux à l’export que les barrières aux échanges restent injustifiées. Elle soutient en ce sens la position de la Commission européenne qu’aucune restriction aux échanges n’est fondée.


      <HR class=spip>Pour en savoir plus sur le virus et les mesures spécifiques mises en place : agriculture.gouv.fr/maladies-animales


      <HR class=spip>http://alimentation.gouv.fr/virus-schmallenberg
      "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
      -Nelson Mandela

      Comment


      • #63
        Re: Virus de Schmallenberg: un nouveau virus découvert chez des ruminants en Europe



        Pr&#233;sence du virus de Schmallenberg en France

        16 mars 2012

        La pr&#233;sence du virus de Schmallenberg vient d’&#234;tre confirm&#233;e dans 154 nouvelles exploitations.

        Au total ce sont 824 &#233;levages qui sont donc touch&#233;s dans 40 d&#233;partements (01, 02, 03, 08, 10, 14, 16, 17, 18, 21, 23, 27, 36, 37, 41, 45, 49, 50, 51, 52, 54, 55, 57, 58, 59, 60, 61, 62, 67, 68, 69, 70, 71, 76, 79, 80, 86, 87, 88, 89).

        Il s’agit essentiellement d’&#233;levages ovins, mais on compte 53 &#233;levages bovins, 8 &#233;levages caprins et 2 &#233;levage ovin/caprin.

        http://agriculture.gouv.fr/maladies-animales,11003
        “Addressing chronic disease is an issue of human rights – that must be our call to arms"
        Richard Horton, Editor-in-Chief The Lancet

        ~~~~ Twitter:@GertvanderHoek ~~~ GertvanderHoek@gmail.com ~~~

        Comment


        • #64
          Re: Virus de Schmallenberg: un nouveau virus découvert chez des ruminants en Europe

          VIRUS SCHMALLENBERG: L’UE pour une réponse forte aux restrictions commerciales


          Commission européenne
          Interrogée le 15 mars au matin par les députés européens, la Commission européenne s’est montrée sereine sur les dispositions déjà prises pour la surveillance du virus au sein de l’Europe mais n’a pas caché son inquiétude concernant les mesures restrictives déjà prises ou sur le point d’être prises par des pays tiers sur les exportations de viandes ou de produits issus de l’élevage européen. Mais à la question de députés sur la constitution d’une caisse d’aide aux agriculteurs touchés par le virus, le représentant de la Commission n’a pas tranché. Enfin, le risque sanitaire pour l’Homme, toujours jugé peu probable, sera néanmoins l’objet de nouvelles études scientifiques.
          Quelles mesures compte prendre la Commission européenne afin d'aider les États membres à protéger animaux et humains du virus de Schmallenberg, c’était en substance, la question posée par les députés alors que des cas sont aujourd’hui signalés dans plus de 1200 exploitations en Allemagne, aux Pays-Bas, en Belgiqu...
          Lire l'ensemble de l'article

          Comment


          • #65
            Re: Virus de Schmallenberg: un nouveau virus découvert chez des ruminants en Europe

            Présence du virus de Schmallenberg en France

            23 mars 2012

            La présence du virus de Schmallenberg vient d’être confirmée dans 70 nouvelles exploitations.

            Au total ce sont 894 élevages qui sont donc touchés dans 44 départements (01, 02, 03, 08, 10, 14, 16, 17, 18, 21, 23, 24, 27, 36, 37, 41, 45, 49, 50, 51, 52, 53, 54, 55, 57, 58, 59, 60, 61, 62, 63, 67, 68, 69, 70, 71, 72, 76, 79, 80, 86, 87, 88, 89).

            Il s’agit essentiellement d’élevages ovins (824, GvdH), mais on compte 59 élevages bovins, 9 élevages caprins et 2 élevage ovin/caprin.

            http://agriculture.gouv.fr/maladies-animales

            Carte, 16 mars
            “Addressing chronic disease is an issue of human rights – that must be our call to arms"
            Richard Horton, Editor-in-Chief The Lancet

            ~~~~ Twitter:@GertvanderHoek ~~~ GertvanderHoek@gmail.com ~~~

            Comment


            • #66
              Re: Virus de Schmallenberg: un nouveau virus découvert chez des ruminants en Europe

              Belgique: Schmallenberg situation actuelle


              En Belgique, le SBV a &#233;t&#233; d&#233;tect&#233; pour la premi&#232;re fois dans une exploitation situ&#233;e dans la province d'Anvers - le jeudi 22/12/2011 sur des agneaux nouveau-n&#233;s pr&#233;sentant des malformations cong&#233;nitales et de l'hypoplasie du cervelet.


              Actuellement, au 21/03/2012, 729 fermes suspectes (c&#224;d pr&#233;sentant des malformations n&#233;onatales) ont &#233;t&#233; test&#233;es soient 486 exploitations bovines, 232 exploitations ovines et 11 exploitations caprines.


              Le virus a &#233;t&#233; d&#233;tect&#233; dans 157 exploitations ovines, 96 exploitations bovines et 2 exploitations caprines.

              Les cartes suivantes reprennent la localisation des exploitations test&#233;es. Celle-ci fait appara&#238;tre une large dispersion du virus sur notre territoire. Une situation semblable est observ&#233;e aux Pays-Bas.

              Carte des exploitations ovines et caprines


              Carte des exploitations bovines


              coda-cerva
              “Addressing chronic disease is an issue of human rights – that must be our call to arms"
              Richard Horton, Editor-in-Chief The Lancet

              ~~~~ Twitter:@GertvanderHoek ~~~ GertvanderHoek@gmail.com ~~~

              Comment


              • #67
                Re: Virus de Schmallenberg: un nouveau virus découvert chez des ruminants en Europe

                Taux d'atteinte globale des agneaux: 19%

                Virus de Schmallenberg : enquête dans les élevages atteints

                Une étude a été menée par l'intermédiaire du réseau des Groupements de défense sanitaire (GDS) avec l'appui de l'Anses dans le cadre de la Plateforme nationale de surveillance épidémiologique en santé animale dans les foyers confirmés atteints par le virus Schmallenberg.

                Un système de saisie en ligne des résultats de l'enquête permet d'effectuer un traitement régulier des données. A la date du 13 mars 2012, les enquêtes ont été réalisées dans 185 élevages et permettent d'avoir une première vision de l'impact de la maladie dans les élevages touchés. L'enquête se poursuit et vous pouvez consulter le premier traitement intermédiaire des données par le lien ci-dessous.

                Télécharger le traitement intermédiaire n°1 du 13/03/2012

                Mise à jour le Vendredi, 23 Mars 2012

                survepi
                “Addressing chronic disease is an issue of human rights – that must be our call to arms"
                Richard Horton, Editor-in-Chief The Lancet

                ~~~~ Twitter:@GertvanderHoek ~~~ GertvanderHoek@gmail.com ~~~

                Comment


                • #68
                  Re: Virus de Schmallenberg: un nouveau virus découvert chez des ruminants en Europe

                  Actualités

                  Présence du virus de Schmallenberg en France

                  30 mars 2012

                  La présence du virus de Schmallenberg vient d’être confirmée dans 154 nouvelles exploitations.

                  Au total ce sont 1048 élevages qui sont donc touchés dans 46 départements (01, 02, 03, 08, 10, 14, 16, 17, 18, 21, 23, 24, 27, 28, 33, 36, 37, 41, 45, 49, 50, 51, 52, 53, 54, 55, 57, 58, 59, 60, 61, 62, 63, 67, 68, 69, 70, 71, 72, 76, 79, 80, 86, 87, 88, 89).

                  Il s’agit essentiellement d’élevages ovins, mais on compte 76 élevages bovins, 12 élevages caprins et 2 élevages ovin/caprin.

                  Ce virus de la famille des orthobunyavirus, qui n’affecte que les ruminants, a été identifié pour la première fois au Pays-Bas et en Allemagne en novembre dernier. D’autres foyers ont depuis été recensés en Belgique, au Royaume-Uni, au Luxembourg, en Italie et en Espagne.

                  Il s’agit d’une maladie d’élevage qui peut se manifester par de la fièvre, une chute de production ou des malformations à la naissance, en particulier chez les ovins. Le virus n’est pas contagieux d’un animal à l’autre mais est transmis par des insectes vecteurs.

                  Dès l’apparition du virus, la DGAL avait activé une surveillance spécifique, au travers de la plate-forme nationale d’épidémiosurveillance en santé animale, pour détecter le plus précocement possible l’arrivée de la maladie en France. Les animaux malades des élevages concernés ont été pris en charge par le vétérinaire de l’exploitation et les services départementaux.

                  Dans le cadre de la Plateforme de surveillance épidémiologique, la réalisation d’enquêtes dans les élevages contaminés a été confiée aux Groupements de défense sanitaire (GDS) avec l’appui de l’Anses. L’objectif est notamment d’évaluer la proportion d’animaux atteints et de décrire le type de troubles cliniques rencontrés. Les premiers résultats montrent que, dans les 185 élevages contaminés étudiés, environ 20 % des agneaux présentent des troubles cliniques pouvant être rapportés au virus.

                  S’agissant d’une maladie d’élevage pour laquelle l’ensemble des solutions techniques n’est pas encore disponible, les experts scientifiques, les vétérinaires et les laboratoires pharmaceutiques du Réseau français pour la santé animale (RFSA) ont été chargés par le ministère de l’Agriculture de définir des priorités de recherche afin de mettre au point dans les meilleurs délais un test sérologique et un vaccin adapté.

                  Un réseau de laboratoires agréés pour la réalisation du diagnostic a été constitué. Voir la liste. Ils utilisent des kits validés par le laboratoire ANSES de la santé animale de Maisons-Alfort (LSAn).

                  Aucune restriction aux mouvements d’animaux des exploitations infectées n’est appliquée. Il est cependant rappelé que, d’une manière générale, les animaux malades ne sont pas déplacés. Il est conseillé aux éleveurs de ruminants de contacter leur vétérinaire dans le cadre de la surveillance clinique mise en place.
                  ...
                  http://agriculture.gouv.fr/maladies-animales
                  "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
                  -Nelson Mandela

                  Comment


                  • #69
                    Re: Virus de Schmallenberg: un nouveau virus découvert chez des ruminants en Europe

                    FRANCE - Carte 29 mars
                    “Addressing chronic disease is an issue of human rights – that must be our call to arms"
                    Richard Horton, Editor-in-Chief The Lancet

                    ~~~~ Twitter:@GertvanderHoek ~~~ GertvanderHoek@gmail.com ~~~

                    Comment


                    • #70
                      Re: Virus de Schmallenberg: un nouveau virus découvert chez des ruminants en Europe

                      VIRUS SCHMALLENBERG: Près de 3.000 exploitations touchées en Europe
                      <!-- RSPEAK_STOP -->
                      Actualité publiée il y a 9h51mn<!-- RSPEAK_START -->
                      Ministère de l'Agriculture, FLI


                      ...
                      Poursuite de l’épidémie:
                      ·Au Royaume-Uni, ou le Département de l’Agriculture qui exerce une veille sur l’ensemble de l’Europe du Nord, désormais 234 exploitations ont été contrôlées positives au SBV, dans maintenant 15 régions.

                      L’Allemagne, le pays le plus touché, compte désormais 1.120 exploitations testées positives au 30 mars. 243 élevages bovins, 832 ovins et 45 caprins. Les nouveaux cas atteignent maintenant les régions du sud de l’Allemagne.
                      ·La Belgique, au 30 mars fait état de 284 exploitations soit 100 de plus qu’au 5 mars.
                      ·Les Pays-Bas font état de 234 exploitations touchées, soit également 100 de plus en un mois. <?xml:namespace prefix = o /><o:p></o:p>
                      • Le Luxembourg (7 cas), l’Italie (1 cas) et l’Espagne (1 cas) n’ont pas « bougé » depuis 1 mois environ.<o:p></o:p>


                      Les différents pays européens travaillent toujours à la mise au point d’un test sérologique pour améliorer la détection du virus aujourd’hui détecté par PCR. A ce jour, aucune mesure de protection n’a été mise en œuvre concernant les exportations d’animaux ou de produits dérivés en Europe. L’UE européenne a rappelé que le transport en Europe d’animaux infectés était interdit.
                      ...
                      Article complet:
                      http://www.santelog.com/news/prevent...irelasuite.htm
                      "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
                      -Nelson Mandela

                      Comment


                      • #71
                        Re: Virus de Schmallenberg: un nouveau virus découvert chez des ruminants en Europe

                        Le virus de Schmallenberg détecté dans plus de 300 exploitations belges

                        Lundi 2 Avr. 2012

                        (Belga) Le nombre d'exploitations dans lesquelles la présence du virus de Schmallenberg a été constatée jusqu'à présent s'élève à 312. Il s'agit de 145 entreprises bovines, de 165 exploitations ovines et de deux entreprises caprines, selon un nouveau bilan diffusé lundi par l'Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire (Afsca).

                        Le virus de Schmallenberg est apparu en novembre 2011 en Allemagne, au sein d'exploitations de bovidés et de moutons. Le laboratoire belge de référence pour les maladies animales, le Cerva (Centre d'étude et de recherches vétérinaires et agrochimiques), avait établi pour la première fois la présence du virus en Belgique le 22 décembre dernier.

                        Chez les moutons, la contamination des mères porteuses entraîne une augmentation du nombre de décès et de malformations à la naissance. Chez les bovins, le virus provoque notamment de la fièvre et des pertes d'appétit, mais les symptômes disparaissent généralement après quelques jours. Aucun vaccin ni remède n'existe actuellement. Le virus ne représente pas de danger pour l'être humain.

                        skynet.be
                        “Addressing chronic disease is an issue of human rights – that must be our call to arms"
                        Richard Horton, Editor-in-Chief The Lancet

                        ~~~~ Twitter:@GertvanderHoek ~~~ GertvanderHoek@gmail.com ~~~

                        Comment


                        • #72
                          Re: Virus de Schmallenberg: un nouveau virus découvert chez des ruminants en Europe

                          03 AVRIL 2012

                          Le virus Schmallenberg détecté dans 235 élevages des Pays-Bas

                          Le virus Schmallenberg, qui touche moutons, chèvres et bovins, chez lesquels il provoque des malformations à la naissance, a été détecté dans 235 élevages aux Pays-Bas, a-t-on appris auprès des autorités sanitaires néerlandaises (nVWA).

                          AFP - Le virus Schmallenberg, qui touche moutons, chèvres et bovins, chez lesquels il provoque des malformations à la naissance, a été détecté dans 235 élevages aux Pays-Bas, a-t-on appris auprès des autorités sanitaires néerlandaises (nVWA).

                          "Le virus Schmallenberg a été détecté dans 235 élevages sur l'ensemble du territoire néerlandais", a déclaré à l'AFP Marian Bestelink, porte-parole de la nVWA, précisant que le virus affecte 124 élevages de bovins, 106 élevages de moutons et 5 de chèvres.

                          Portant le nom de la ville allemande où il a été détecté pour la première fois en novembre 2011, le virus de Schmallenberg affecte des centaines d'élevages en Europe, principalement en Allemagne, mais également en Belgique, en France, au Royaume-Uni et en Italie.

                          La Russie et le Bélarus ont suspendu récemment les importations de certains types de bétail, à cornes notamment, en provenance de l'Union européenne en raison de la propagation du virus.

                          Ce dernier provoque fièvres et diarrhées chez les animaux adultes mais il peut entraîner des malformations des foetus voire des avortements lorsqu'il atteint des femelles pendant la gestation. Aucun vaccin contre cette maladie n'existe actuellement.

                          Le virus Schmallenberg présente "un risque négligeable pour la santé humaine", avait assuré le 16 février l'Organisation mondiale de la santé animale (OIE), jugeant également "négligeable" le risque de propagation via le lait et la viande.

                          Selon l'OIE, le virus serait "très probablement" transmis par des moustiques ou d'autres petits insectes piqueurs.

                          france24.com
                          “Addressing chronic disease is an issue of human rights – that must be our call to arms"
                          Richard Horton, Editor-in-Chief The Lancet

                          ~~~~ Twitter:@GertvanderHoek ~~~ GertvanderHoek@gmail.com ~~~

                          Comment


                          • #73
                            Re: Virus de Schmallenberg: un nouveau virus découvert chez des ruminants en Europe

                            Traduction (Google)

                            Mardi 03 avril, 2012

                            L'Allemagne fait de Schmallenberg une maladie à déclaration obligatoire

                            ALLEMAGNE - Le gouvernement allemand a ajouté Schmallenberg à la liste des maladies à déclaration obligatoire.

                            Cela signifie que c'est une obligation légale de signaler tous les cas de Schmallenberg.

                            L'Allemagne a vu le plus grand nombre de cas de Schmallenberg depuis le début de l'épidémie l'année dernière. Il y a maintenant plus de 1000 cas déclarés de Schmallenberg en Allemagne seulement.

                            Il est à espérer que, en rendant la maladie à déclaration obligatoire, les autorités vétérinaires seront en mesure de mieux surveiller la propagation de la maladie et prendre encore plus de mesures préventives de contrôle .

                            Alors que la maladie est également à déclaration obligatoire dans les Pays-Bas, il n'y a pas plan pour en faire telle dans d'autres pays de l'UE.

                            http://www.thecattlesite.com/news/38...fiable-disease
                            "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
                            -Nelson Mandela

                            Comment


                            • #74
                              Re: Virus de Schmallenberg: un nouveau virus découvert chez des ruminants en Europe

                              Mise à jour le Mardi, 10 Avril 2012

                              Virus Schmallenberg : Validation d’un kit ELISA

                              Un kit ELISA pour le diagnostic sérologique SBV a été validé par le Laboratoire de santé animale de l’Anses Maisons Alfort

                              Les tests sérologiques sont essentiels pour l’épidémiosurveillance et la conduite d’enquêtes épidémiologiques. Les anticorps peuvent être détectés par séroneutralisation ou immunofluorescence mais ces techniques sont longues à mettre en œuvre, difficiles à réaliser sur un grand nombre d’échantillons et ne permettent pas une interprétation standardisée des résultats. De ce fait, les connaissances sur la prévalence de l’infection dans les foyers de SBV étaient jusqu’à présent limitées…et celles dans les troupeaux non reconnus infectés inexistantes.

                              Au cours de la semaine du 2 avril 2012, le Laboratoire de santé animale de l’Anses Maisons-Alfort, à l’issue d’une étude collaborative, a validé un test ELISA indirect, développé et produit par IDvet™, basé sur une protéine recombinante du SBV.

                              Ce kit est en cours de validation par d’autres laboratoires nationaux de référence européens.

                              Les études de validation externes de ce test indiquent une excellente spécificité (99,75% - IC 95% : [99,26 - 99,92%], n=1 179), et une très bonne sensibilité (96.47% - [IC 95% :93.43% – 98.13%], n=255).

                              Cela va permettre désormais d’envisager concrètement la mise en œuvre d’enquêtes épidémiologiques à large échelle pour estimer l’ampleur et l’extension de l’infection dans les troupeaux de ruminants.

                              survepi
                              “Addressing chronic disease is an issue of human rights – that must be our call to arms"
                              Richard Horton, Editor-in-Chief The Lancet

                              ~~~~ Twitter:@GertvanderHoek ~~~ GertvanderHoek@gmail.com ~~~

                              Comment


                              • #75
                                Re: Virus de Schmallenberg: un nouveau virus découvert chez des ruminants en Europe

                                <TABLE class=rep_h1_table width="100&#37;"><TBODY><TR vAlign=bottom><TD width=130></TD><TD vAlign=middle>Virus de Schmallenberg,
                                France



                                </TD><TD width="1%" align=right><FORM></B>
                                </FORM>


                                </TD></TR></TBODY></TABLE></B>
                                Information re&#231;ue le 21/05/2012 de Dr Jean Luc Angot, Directeur G&#233;n&#233;ral Adjoint, Direction G&#233;n&#233;rale de l'Alimentation, Minist&#232;re de l'Agriculture et de la P&#234;che, PARIS, France
                                ...
                                Nombre total de foyers : 69
                                ...

                                Rapport complet:
                                http://web.oie.int/wahis/public.php?...reportid=11953
                                Last edited by Pathfinder; July 5th, 2012, 08:46 PM. Reason: Carte non disponible
                                "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
                                -Nelson Mandela

                                Comment

                                Working...
                                X