Announcement

Collapse
No announcement yet.

VITAMINES et minéraux: Avec l'âge, il faut mieux s'en méfier

Collapse
X
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • VITAMINES et minéraux: Avec l'âge, il faut mieux s'en méfier

    VITAMINES et minéraux: Avec l'âge, il faut mieux s'en méfier


    Archives of Internal Medicine
    Ces chercheurs de l'Université de Finlande et de l'Ecole de Santé Publique à l'Université du Minnesota (Minneapolis) constatent, à l’issue de cette étude auprès de près de 40.000 femmes âgées, que la prise de suppléments vitaminiques et minéraux peut accroître le risque de décès de 3 à 18%. Des résultats publiés dans l’édition du 18 octobre des Archives of Internal Medicine qui rappellent que rien ne vaut, si possible, une nutrition équilibrée.
    Le Pr. Jaakko Mursu et ses collègues ont évalué l'utilisation de suppléments vitaminiques et minéraux en relation avec la mortalité de 38.772 femmes âgées participant à une étude sur la santé des femmes en Iowa. La moyenne d'âge des participantes était de 61,6 ans au départ de l’étude, en 1986. La prise de suppléments a été auto-déclarée en 1986, 1997 et 2004. En décembre 2008, 15.594 décès (40,2%) étaient recensés.
    Les auteurs constatent que,
    · la prise de multivitamines (HR : 1,06, IC : 95% de 1,02 à 1,10) augmente le risque d...
    Lire l'ensemble de l'article

  • #2
    Re: VITAMINES et minéraux: Avec l'âge, il faut mieux s'en méfier

    Vertus des vitamines et risques des oxydants: la médecine très perplexe


    WASHINGTON - Les risques posés par les oxydants et les vertus des vitamines pour les neutraliser et préserver la santé sont remis en question par nombre d'études dont plusieurs révèlent le danger d'une surconsommation de certains de ces micronutriments populaires.

    Tout le monde est un peu perdu car logiquement les vitamines, des anti-oxydants, devraient agir contre les maladies, mais toutes les données cliniques ne montrent aucune différence, explique le Dr Toren Finkel, directeur du Centre de médecine moléculaire aux Instituts nationaux de la Santé (NIH).

    Ceci signifie qu'il faut revoir nos hypothèses sur les mécanismes de ces maladies et du rôle des oxydants, poursuit-il dans un entretien avec l'AFP.


    /.../

    Lire en intégralité

    Comment

    Working...
    X