Announcement

Collapse
No announcement yet.

​Fukushima 7 ans après : "C'est une catastrophe inédite qui par définition n'est pas gérable"

Collapse
X
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • ​Fukushima 7 ans après : "C'est une catastrophe inédite qui par définition n'est pas gérable"

    Fukushima 7 ans après : "C'est une catastrophe inédite qui par définition n'est pas gérable"
    ...
    franceinfo
    Radio France
    Mis à jour le 11/03/2018 | 16:47
    publié le 11/03/2018 | 16:47

    Sept ans après le tsunami qui a provoqué l'une des plus graves catastrophes nucléaires de l'histoire à Fukushima au Japon, la situation est toujours critique. "La catastrophe de Tchernobyl a montré une épidémie de cancers de la thyroïde chez les jeunes enfants", a rappelé dimanche 11 mars sur franceinfo, Bruno Chareyron, ingénieur en physique nucléaire, responsable du laboratoire de la commission de recherche et d’information indépendante sur la radioactivité (Criirad). "Au moment de Fukushima, ça n'a pas été intégré correctement, parce que la population japonaise, n'a pas bénéficié d'une distribution de pastilles d'iode pour protéger la thyroïde", a-t-il analysé.
    ...
    franceinfo : De nouvelles techniques sont développées pour limiter les contaminations comme des murs de glace et des robots. Malgré ces progrès techniques, est-ce que les scientifiques sont démunis face à l'ampleur du problème à Fukushima ?

    Bruno Chareyron : Bien sûr, les scientifiques sont démunis, tout le monde est démuni face à l'ampleur du problème. Il y a trois cœurs de réacteurs nucléaires qui ont fondu. C'est une situation totalement inédite. Il faut penser à l'enfer radioactif dans lequel évoluent les travailleurs à Fukushima et qui tentent en permanence de maîtriser la situation. Depuis le début de la catastrophe, on parle de 40 à 50 000 travailleurs qui évoluent sur ce site très radioactif. Il faut penser à eux, à leur santé, au stress qu'ils subissent en permanence.
    ...
    Quelles sont les conséquences de cette catastrophe au-delà du Japon ?

    Les conséquences en termes de contamination radioactive. C'est ce que nous avons détecté en France avec le passage des masses d'air contaminées en 2011. Les conséquences les plus importantes, ce sont pour les personnes qui vivent encore dans les territoires contaminés et qui n'ont pas été évacuées ainsi que pour les personnes que le gouvernement japonais, en quelque sorte, force à revenir sur des zones qu'il n'est pas possible de décontaminer. Depuis le début de la catastrophe, le gouvernement japonais avec la complicité d'autres institutions internationales, essaie de minimiser l'ampleur de la catastrophe. C'est absolument inacceptable d'un point de vue éthique. Par rapport à la faune et à la flore, il y a des conséquences comme l'instabilité génomique, de petits mammifères qui vivent sur les sols contaminés, voient leur bagage génétique altéré, modifié et transmettent ensuite aux générations suivantes des anomalies génétiques. Au Japon, des études faites sur les singes, les oiseaux, les papillons, montrent des altérations, des difformités, des retards de croissance dans la région de Fukushima. Sur la faune, la flore, et sur l'homme, les conséquences de ce type de catastrophe nucléaire sont loin d'être complètement appréhendées.

    https://www.francetvinfo.fr/monde/eu...e_2651654.html
    "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
    -Nelson Mandela
Working...
X