Announcement

Collapse
No announcement yet.

L'Arctique : Les enjeux géopolitiques - De Pékin à Montréal… en train

Collapse
This is a sticky topic.
X
X
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • #31
    Re: L'Arctique : Les enjeux géopolitiques

    Arctique: le Canada conclut une entente mineure avec Moscou et Washington

    De La Presse Canadienne, The Associated Press – il y a 1 heure

    NUUK, Groenland — Le Canada, les États-Unis, la Russie et cinq autres pays circumpolaires se sont entendus jeudi pour coordonner leurs missions de secours en Arctique, un petit pas vers une coopération internationale accrue dans cette zone frontalière changeante menacée par des conflits sur les ressources naturelles.

    La rencontre internationale a eu lieu toute la semaine à Nuuk, au Groenland.

    Le secrétaire d'État américaine, Hillary Clinton, a affirmé jeudi que l'entente entre les huit nations qui forment le Conseil de l'Arctique souligne l'importance grandissante de la région. Les changements climatiques y créent de nouvelles routes maritimes, des zones de pêche et des opportunités d'exploitation pétrolière et gazière.

    Moscou, qui revendique une bonne partie du territoire arctique, a participé à cette entente très limitée pour venir en aide aux pêcheurs et autres marins en péril dans la région.

    /.../

    http://www.google.com/hostednews/can...?docId=6834641

    Comment


    • #32
      Re: L'Arctique : Les enjeux géopolitiques

      La Russie entend se faire plus présente dans l'Arctique

      Mise à jour le jeudi 30 juin 2011 à 13 h 14 HAE

      /.../

      Le Canada, les États-Unis, le Danemark et la Norvège essaient eux aussi de renforcer leur juridiction dans certains secteurs de l'Arctique, une région qui recèlerait le quart des ressources en hydrocarbures encore non découvertes de la planète.

      Lors d'une apparition télévisée jeudi, M. Poutine a déclaré que la Russie demeurait « ouverte au dialogue » avec ses voisins polaires, mais qu'elle entend défendre « vigoureusement et avec persistance » ses intérêts dans la région.

      /.../

      http://www.radio-canada.ca/nouvelles...erainete.shtml

      Comment


      • #33
        Re: L'Arctique : Les enjeux géopolitiques

        Nouvelle journée de tension au Salon Plan Nord - manifestation des groupes indépendantistes et de militants autochtones


        Grève étudiante au Québec depuis le mois de février Voir les événements du 20 avril 2012

        Comment


        • #34
          Re: L'Arctique : Les enjeux géopolitiques

          Vente aux enchères pour l'exploration dans l'océan Arctique

          Mise à jour le jeudi 17 mai 2012 à 12 h 49 HAE
          | Radio-Canada avec The Globe and Mail

          Océan Arctique, près de Barrow, en Alaska © PC/AP Photo/Arctic Sounder, Beth Ipsen
          Le gouvernement fédéral a décidé de mettre aux enchères 905 000 hectares de l'océan Arctique canadien, la moitié de la superficie du lac Ontario, pour permettre l'exploration aux compagnies de l'industrie énergétique.

          « Cette mise aux enchères signifie que nous croyons au potentiel d'exploitation des ressources naturelles du Nord, des ressources qui représentent une immense croissance économique et des possibilités d'emplois formidables pour les habitants du Nord et pour tous les Canadiens », commente Jason Macdonald, porte-parole de John Duncan, ministre des Affaires indiennes et du Nord canadien.

          L'exploration pétrolière au large des côtes arctiques demeure toutefois un pari risqué, même si la fonte des glaces attendues en raison du réchauffement climatique fait miroiter l'ouverture des routes maritimes boréales. Car même si jusqu'à maintenant 400 puits ont été forés dans le Nord canadien et que 65 gisements ont été trouvés, très peu de pétrole et de gaz se sont rendus sur les marchés. Les enchères proposées aujourd'hui pourraient donc ne mener à rien pour encore des dizaines d'années.

          /.../

          http://www.radio-canada.ca/nouvelles...etrolier.shtml

          Comment


          • #35
            L'Arctique : Les enjeux géopolitiques

            Fonte des glaces: la Russie va évacuer d'urgence sa station polaire

            Par AFP | Agence France-Presse – jeu. 23 mai 2013

            La Russie va évacuer d'urgence sa station polaire installée sur la banquise du Pôle Nord, en raison de la fonte anormale des glaces, a annoncé jeudi le ministère russe des Ressources naturelles et de l'Ecologie dans un communiqué.

            Le ministre des Ressources naturelles et de l'Ecologie, Sergueï Donskoï, a ordonné d'"élaborer en trois jours un plan d'évacuation de la station polaire scientifique Severny Polious 40" où se trouvent actuellement 16 personnes, indique le communiqué.

            Cette décision s'explique par "un développement anormal de processus naturels dans le bassin Arctique qui a abouti à la destruction des champs de glaces autour de la station", selon la même source.

            "La glace se crevasse. Des fissures sont apparues sur la banquise ", a précisé à l'AFP un porte-parole du ministère.

            /.../

            http://fr-ca.actualites.yahoo.com/fo...130002936.html

            Comment


            • #36
              Re: L'Arctique : Les enjeux géopolitiques

              Des touristes et des chasseurs à la dérive dans l'Arctique

              Le Monde.fr avec AFP | 26.06.2013 à 01h21


              Une trentaine de touristes et de chasseurs inuits étaient à la dérive mardi 25 juin sur des plaques de glace détachées de la banquise arctique, a rapporté la télévision canadienne publique CBC. Des hélicoptères et un avion de l'armée ont été dépêchés dans cette zone, située à une quarantaine de kilomètres au nord d'Arctic Bay, un hameau inuit qui se trouve à l'extrême nord de l'Ile de Baffin, a indiqué à la chaîne Niore Iqalukjuak, responsable de l'équipe locale de recherche et de sauvetage en mer. Selon ce dernier, personne n'a été blessé pour l'instant.

              /.../

              Les autorités canadiennes disposent toutefois de moyens limités pour assurer la surveillance de ce territoire immense.

              http://www.lemonde.fr/ameriques/arti...6599_3222.html

              Comment


              • #37
                Re: L'Arctique : Les enjeux géopolitiques

                Arctique - Le Canada pourrait revendiquer de nouveaux territoires cette semaine

                2 décembre 2013 | La Presse canadienne | Canada

                Le Canada veut repousser ses frontières dans l'Arctique dans une zone dont la superficie est équivalente aux trois provinces des Prairies.
                Le Canada veut repousser ses frontières dans l'Arctique dans une zone dont la superficie est équivalente aux trois provinces des Prairies.

                Il devrait d'ailleurs le faire savoir d'ici vendredi, date limite pour déposer une demande à une commission des Nations unies pour obtenir les droits exclusifs sur 1,7 million de kilomètres carrés de plancher océanique. Cette demande, faite en vertu de la Convention des Nations unies sur le droit de la mer, sera le point culminant d'une décennie de travail ayant coûté plus de 200 millions $ de fonds publics.

                La carte du fond sous-marin a été dessinée par nombre de scientifiques travaillant tant dans des laboratoires à Ottawa que dans des camps d'observation des glaces au nord de l'île Ellesmere, où ils n'ont pas hésité à plonger pour typographier le plancher océanique à des milliers de mètres de profondeur.

                Cette opération a nécessité plus d'une dizaine de voyages en brise-glace, en plus d'expéditions en hélicoptère et en avion. Un sous-marin sans équipage contrôlé à distance a aussi passé plusieurs jours sous la glace.

                Avec la coopération du Danemark, de la Russie et des États-Unis, de l'information a été rassemblée sur plus de 18 000 kilomètres de plancher océanique, dans une partie du monde moins documentée que la surface de la Lune.

                Gigantesque défi

                Michael Byers, un expert en droit arctique et international de l'université de la Colombie-Britannique, admet que cela a été un défi gigantesque.

                La Convention des Nations unies sur le droit de la mer détaille les droits que possède chaque pays sur ses eaux environnantes. En plus des 22 kilomètres d'eaux territoriales et la zone économique exclusive de 370 kilomètres, les pays côtiers peuvent réclamer des droits supplémentaires sur le plancher océanique s'ils peuvent démontrer que leur plateforme continentale s'étend au-delà de la zone économique.

                Le gouvernement canadien a déjà publié des cartes des frontières maritimes qu'elle pourrait réclamer. La Russie a déposé sa demande en 2002 et le Danemark, la semaine dernière.

                /.../

                http://www.ledevoir.com/politique/ca...cher-oceanique

                Comment


                • #38
                  Re: L'Arctique : Les enjeux géopolitiques

                  Arctique: Ottawa ouvre les hostilités avec Moscou

                  Par Paul Therrien | Sur le radar – jeu. 5 déc. 2013

                  /.../

                  Il souhaite que la soumission proposée inclue le pôle Nord géographique, ce qui n'était pas le cas dans la demande antérieure.

                  /.../

                  La nouvelle proposition d'Ottawa rejoint les revendications déposées depuis longtemps par la Russie. Cette fâcheuse situation mènera probablement à des négociations entre les deux nations. Le gouvernement canadien s'attend par ailleurs à ce que le Danemark fasse sa propre demande de souveraineté sur le pôle Nord.

                  Ces planchers océaniques convoités cacheraient plus du quart de toutes les ressources énergétiques n'ayant pas encore été découvertes sur la Terre. Avec la fonte des glaces prévues en Arctique dans les prochaines décennies, quelques pays tentent ainsi de gagner le droit aux richesses du sous-sol en plaidant leur cause devant une commission spéciale des Nations unies.

                  /.../

                  http://fr-ca.actualites.yahoo.com/bl...210312145.html

                  Comment


                  • #39
                    Re: L'Arctique : Les enjeux géopolitiques

                    6 décembre, 16:02
                    Le Canada revendique une part de l’Arctique russe

                    Par La Voix de la Russie | Une nouvelle phase de la bataille pour les territoires en Arctique vient de commencer. Le Canada prétend avoir des droits sur une partie du territoire arctique de Russie - la dorsale Lomonossov, alors que les chercheurs ont démontré que cette dorsale est un prolongement du plateau continental de la Russie. Le Canada a également l'intention d'inclure le pôle Nord revendiqué par la Russie et le Danemark. Un document sur ces prétentions concernant les frontières du plateau continental arctique sera bientôt envoyé à la Commission des Nations Unies sur le droit de la mer.

                    /.../


                    Après la ratification de la Convention des Nations Unies sur le droit maritime, chacun des 5 pays de l’Arctique avaient 10 ans pour formuler ses réclamations visant à étendre ses zones. La Norvège, la Russie, le Canada et le Danemark ont déjà adopté des projets pour motiver leurs réclamations sur une partie de cette zone. Le Canada a ratifié l'Organisation des Nations Unies à la fin de 2003. La date limite de dépôt des preuves à l'Organisation des Nations Unies expire en décembre. Ces preuves confirment le droit des pays d’explorer le fond marin de l'Arctique, qui est une extension de son plateau continental. Toutefois, les autorités canadiennes pourraient contester l’appartenance des territoires qui reviennent à la Russie dans la région, notamment la dorsale Lomonosov. Les scientifiques russes ont prouvé que la dorsale appartient au territoire russe, et seule la Russie peut en être propriétaire.


                    /.../

                    En 2001, la Russie fut la première de cette région à demander l’élargissement des limites de son plateau continental. À l'époque, la demande a été rejetée. Six ans plus tard, l'Institut d’océanologie (Institut Okeanologuiïa) a pu mener des recherches à bord du brise-glace Rossia dans la zone de la dorsale Lomonossov. Les explorateurs sont descendus à bord d’un submersible au fond de l'océan, y ont pris des échantillons de sol et ont installé le drapeau russe. Ils ont prouvé que la dorsale Lomonosov est une extension du plateau continental de la Russie. En conséquence, une nouvelle demande a été déposée, provoquant la colère des autres pays présents en Arctique, notamment le Canada et les Etats-Unis. Mais cette colère n’a pas été suivie par un conflit. Moscou, Ottawa et Washington ont affirmé qu’ils avaient l’intention de résoudre le « problème de l’Arctique » de manière pacifique, explique le chercheur en chef à l'Institut de l'Etat et du droit Vassili Goutsouliak.


                    /.../ Il est peu probable que les parties vont s’adresser aux tribunaux internationaux pour résoudre l’affaire», explique l’expert.

                    /.../

                    http://french.ruvr.ru/2013_12_06/Le-...ue-russe-9955/

                    Comment


                    • #40
                      Re: L'Arctique : Les enjeux géopolitiques

                      ublié le 05 décembre 2013 à 08h54 | Mis à jour le 05 décembre 2013 à 11h40

                      Arctique: la position du Canada est «démagogique»

                      CHARLES CÔTÉ
                      La Presse

                      Le Canada aurait dû s'en tenir à la science et ne pas réclamer le pôle Nord comme territoire maritime, affirme un expert qui, jusqu'ici, soutenait le gouvernement Harper dans ce dossier.

                      «Le premier ministre a succombé à la tentation et il a transformé un processus fondé sur la science en frime démagogique pour plaire à ses électeurs», a lancé Michael Byers, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en politiques globales et droit international, à l'Université de la Colombie-Britannique.

                      M. Byers est un expert des questions de souveraineté dans l'Arctique. Il réagissait à la nouvelle publiée par le Globe and Mail selon laquelle le premier ministre Harper avait rejeté le tracé d'une carte que le Canada doit déposer vendredi aux Nations unies.

                      La carte, dont une version a été publiée plus tôt cette semaine par La Presse Canadienne, était basée sur le travail scientifique effectué au cours des dernières années par le gouvernement canadien afin d'étayer ses prétentions territoriales dans l'océan Arctique.

                      Mais cette carte ne comprenait pas le pôle Nord.

                      Ce travail se base sur de nouvelles cartes sous-marines permettant de définir les limites des «plateaux continentaux». Ce sont des zones submergées de faible pente qui prolongent le continent, parfois jusqu'à des centaines de kilomètres des côtes.

                      La Convention internationale sur le droit de la mer y donne des droits aux pays limitrophes sur les ressources minières, gazières et pétrolières - mais pas sur la pêche.

                      Selon le Globe, le premier ministre n'était pas prêt à renoncer au pôle Nord, sachant que le Danemark et la Russie pourraient le réclamer.

                      Le Canada pourrait donc faire demain une «soumission partielle» à la Commission des Nations unies sur les limites des plateaux continentaux.

                      Mais selon M. Byers, le Canada est mal placé pour faire une telle démarche. «Les soumissions partielles aident dans les cas où les pays se montrent disposés à négocier les limites de leurs territoires maritimes, dit-il. Mais ce n'est pas le cas du Canada.»

                      Hier, le porte-parole du ministre des Affaires étrangères, John Baird, a fait savoir que la soumission sera une «étape importante» et que sa teneur sera connue seulement demain.

                      Cependant, une source gouvernementale a indiqué que «d'autres travaux cartographiques» étaient considérés.

                      Un Canada aux frontières floues

                      Toutes les principales nations arctiques ont négocié avec leurs voisines un traité pour régler d'avance les différends qui pourraient surgir dans l'Arctique au sujet du plateau continental. Toutes, sauf le Canada.

                      Les États-Unis et la Russie ont, d'un commun accord, tracé une ligne du détroit de Béring jusqu'au pôle Nord. En 2010, la Russie s'est également entendue avec la Norvège. Et cette dernière a aussi signé un traité avec le Danemark.

                      /.../

                      http://www.lapresse.ca/actualites/na...emagogique.php

                      Comment


                      • #41
                        Re: L'Arctique : Les enjeux géopolitiques

                        Un message vieux de 54 ans découvert dans le Grand Nord

                        Par Paul Therrien | Sur le radar – ven. 20 déc. 2013

                        Le biologiste de l'Université Laval Warwick Vincent a trouvé un message dans une bouteille qui lui a donné la chair de poule, en juillet dernier.
                        Lui et son collègue Denis Sarrazin travaillaient à la base scientifique de Ward Hunt du Centre d'études nordiques (CEN), où ils étudient les microorganismes à la base de l'écosystème polaire.

                        On peut difficilement imaginer un lieu plus isolé sur la Terre. La base est située au nord de l'île Ellesmere, tout en haut du territoire canadien. Le village le plus près est Grise Fjord, installé à 800 km au sud de là.

                        Revenant à leur base en hélicoptère, ils ont emprunté un chemin inhabituel et sont tombés sur une vallée peu connue au nord de l'île Ellesmere.

                        C'est là qu'ils ont aperçu un amas de roches qui se démarquaient dans le paysage inhospitalier.

                        Il était évident que les roches avaient été ainsi empilées par la main humaine, mais surprenant de voir que quelqu'un s'était rendu là dans le passé, a rapporté M. Vincent, directeur scientifique du CEN, au journal Le Soleil.

                        Une bouteille y était cachée. À l'intérieur de celle-ci se trouvait un message daté du 10 juillet… 1959! Soit des décennies avant le GPS et les téléphones satellites.

                        /.../

                        http://fr-ca.actualites.yahoo.com/bl...173627938.html

                        Comment


                        • #42
                          Re: L'Arctique : Les enjeux géopolitiques

                          Publié le 08 janvier 2014 à 15h48 | Mis à jour à 16h48
                          Une route reliera l'océan Arctique au Canada


                          La Presse Canadienne
                          INUVIK

                          Le premier ministre Stephen Harper s'est rendu mercredi à Inuvik, dans les Territoires du Nord-Ouest, afin de promouvoir la construction d'un lien routier devant relier cette communauté à celle de Tuktoyaktuk, sur la côte de l'Océan Arctique, à environ 140 kilomètres au nord-est.

                          Le premier ministre Harper a officiellement lancé la mise en chantier d'une première route ouverte toute l'année entre la côte arctique et le reste du pays.

                          Les travaux préliminaires sont pratiquement terminés sur la route en gravier de 140 kilomètres, et le lien routier devrait être complété d'ici 2018. Ce lien est vu comme une occasion de multiples bénéfices économiques et d'économies de centaines de dollars pour les gens du Nord en frais de transports de marchandises.

                          Le gouvernement fédéral a promis de payer la moitié de la facture du projet de 300 millions $ dans le budget de 2012, un engagement qui a augmenté depuis à 200 millions $. Il s'agirait du premier lien routier permanent entre les côtes arctiques canadiennes et une communauté située plus au sud. Il irait rejoindre l'autoroute Dempster qui assure déjà le lien entre Inuvik et l'autoroute du Klondike, au Yukon, sur plus de 700 kilomètres.

                          /.../


                          http://www.lapresse.ca/actualites/na...-au-canada.php

                          Comment


                          • #43
                            Re: L'Arctique : Les enjeux géopolitiques

                            17 février, 16:46

                            Russie va créer une nouvelle structure militaire en Arctique

                            Par La Voix de la Russie | Une nouvelle structure qui englobe la flotte du Nord, les brigades militaires de l’Arctique, et des divisions de Force aérienne et de la Défense antiaérienne, va être créée d’ici la fin de 2014.

                            /.../

                            La nouvelle structure aura pour mission de défendre les intérêts de la Russie dans la région de l’Arctique.

                            http://french.ruvr.ru/news/2014_02_1...Arctique-9699/

                            Comment


                            • #44
                              Re: L'Arctique : Les enjeux géopolitiques - Russie va créer une nouvelle structure militaire en Arctique d'ici la fin de 2014

                              Russie : Poutine ordonne la fin de manoeuvres militaires près de l'Ukraine

                              Le Point.fr - Publié le 04/03/2014 à 08:53

                              Le président russe "a donné l'ordre aux troupes et aux unités participant aux exercices militaires de rentrer dans leurs bases permanentes", selon le Kremlin.

                              Le président russe Vladimir Poutine a ordonné aux troupes russes qui effectuaient des exercices militaires inopinés depuis mercredi de rentrer dans leurs bases, a annoncé mardi le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov. "Le commandant en chef des forces armées russes, le président russe Vladimir Poutine, a donné l'ordre aux troupes et aux unités participant aux exercices militaires de rentrer dans leurs bases permanentes", a déclaré Dmitri Peskov cité par les agences russes. Vladimir Poutine avait ordonné mercredi des exercices des troupes des districts militaires de l'Ouest - un vaste territoire à la frontière de l'Ukraine, du Belarus, des États baltes, de la Finlande et de l'Arctique - et du Centre, pour vérifier leur aptitude au combat. Cette opération devait durer jusqu'au 3 mars et mobiliser 150 000 soldats. Le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, avait précisé que l'opération n'était "pas liée aux événements en Ukraine".

                              /.../

                              http://www.lepoint.fr/monde/russie-p...1797444_24.php

                              Comment


                              • #45
                                L'Arctique : Les enjeux géopolitiques - Russie va créer une nouvelle structure militaire en Arctique d'ici la fin de 2014 - Poutine ordonne la fin de manoeuvres militaires y compris en Arctique

                                Publié le 09 mars 2014 à 23h12 | Mis à jour le 09 mars 2014 à 23h12
                                Arctique: la crise en Ukraine pourrait causer problème

                                La Presse Canadienne
                                Edmonton

                                L'implication de la Russie en Ukraine pourrait être un signe avant-coureur de problèmes à venir dans la gestion de la coopération entre les différents États intervenant dans l'exploitation de l'Arctique, prévient le premier ministre de l'Islande.

                                Sigmundur Gunnlaugsson estime que le fait que le Kremlin ait eu recours à la force en Crimée pourrait rendre plus difficile la conclusion d'accords entre les huit pays siégeant au Conseil de l'Arctique, dont l'Islande, le Canada et la Russie.

                                Plusieurs acteurs dans le dossier se sont inquiétés de la possibilité d'embûches futures dans la gestion du développement de cette région stratégique du monde, a-t-il poursuivi.

                                L'ex-secrétaire d'État américaine Hillary Clinton est du nombre, ayant tenu des propos similaires plus tôt cette semaine dans un discours à Calgary.

                                Mme Clinton a soutenu qu'il était dans l'intérêt de la Russie, du Canada, des États-Unis et des cinq autres membres du Conseil de l'Arctique d'en arriver à des ententes sur la gestion de l'exploitation des ressources de cette région.

                                /.../

                                http://www.lapresse.ca/actualites/po...r-probleme.php

                                Comment

                                Working...
                                X