Announcement

Collapse
No announcement yet.

GlaxoSmithKline: l'EMEA approuve son vaccin contre la grippe aviaire

Collapse
X
 
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • GlaxoSmithKline: l'EMEA approuve son vaccin contre la grippe aviaire

    GRIPPE AVIAIRE: GLAXO ANNONCE UN
    POSSIBLE VACCIN ? L'?CH?ANCE 2007

    26 juillet 2006 (Agence France Presse)

    Lors d'un essai clinique effectu? en Belgique, quatre patients sur cinq parmi les 400 ?g?s de 18 ? 60 ans ayant pris le produit ? faible dosage (deux doses ? 3,8 microgrammes) ont montr? une forte r?action immunitaire positive, a pr?cis? Glaxo.

    Londres -- Le groupe pharmaceutique britannique GlaxoSmithKline a annonc? mercredi des tests concluants pour un vaccin contre le virus H5N1 de la grippe aviaire faiblement dos?, et ?voqu? la perspective d'une production de masse pour 2007.

    Lors d'un essai clinique effectu? en Belgique, quatre patients sur cinq parmi les 400 ?g?s de 18 ? 60 ans ayant pris le produit ? faible dosage (deux doses ? 3,8 microgrammes) ont montr? une forte r?action immunitaire positive, a pr?cis? Glaxo.

    Jean-Pierre Garnier, directeur g?n?ral de GlaxoSmithKline, a parl? de ?grande perc?e? et affirm? sur la BBC que le groupe pourrait produire des centaines de millions de doses d'ici No?l.

    Ce dosage est deux fois inf?rieur ? celui du vaccin test? par le laboratoire Sanofi Pasteur, qui selon une ?tude publi?e en mai par la revue m?dicale The Lancet, ?tait de deux fois 7,5 microgrammes.

    ?Nous avons utilis? un adjuvant sp?cial et nous sommes maintenant capables de d?montrer une efficacit? et une s?curit? totalement satisfaisantes avec une dose de seulement 3,8 microgrammes?, a expliqu? M. Garnier.

    ?Cela veut dire, a-t-il poursuivi, que nous serons en position, plus tard cette ann?e, de produire des centaines de millions de doses d'un vaccin efficace contre la pand?mie, ce qui est une grande perc?e?.

    ?Des r?sultats efficaces ? ce faible niveau de dosage n'ont ?t? rapport?s pour aucun autre prototype de vaccin en d?veloppement ? ce jour, y compris ceux contenant d'autres adjuvants comme l'alun?, a soulign? le groupe, en pr?cisant qu'il entendait d?poser une demande d'autorisation aupr?s des autorit?s sanitaires ?dans les prochains mois?.

    Un dosage plus faible peut laisser esp?rer la fabrication de plus de vaccins, et un co?t moindre.

    Plus de 30 prototypes de vaccin sont en cours de d?veloppement dans le monde, selon un bilan dress? en mai par la F?d?ration internationale de l'industrie du m?dicament.

    GSK teste ?galement un autre vaccin en Allemagne contenant un adjuvant d'alun classique, pour lequel il a d?j? soumis un pr?-dossier d'agr?ment aupr?s de l'Agence europ?enne des m?dicaments (EMEA).

    Il pourrait ainsi obtenir rapidement une autorisation de production si les tests s'av?raient concluants.

    L'annonce de Glaxo est intervenue alors que la Tha?lande a annonc? mercredi son quinzi?me d?c?s humain d? ? la grippe aviaire, et son premier depuis d?cembre 2005. Selon l'OMS, au moins 133 personnes sont mortes dans le monde de la grippe aviaire depuis 2003.

    Source: www.cyberpresse.ca/article/20060726/CPSCIENCES/60726019/5146/CPSCIENCES

  • #2
    Glaxo annonce un possible vaccin pour 2007

    GRIPPE AVIAIRE: UN VACCIN EFFICACE
    ? 80% LORS DE TESTS CLINIQUES

    26 juillet 2006 (AFP)

    Londres -- L'un des vaccins contre le virus H5N1 de la grippe aviaire que met au point actuellement GlaxoSmithKline s'est av?r? efficace ? faible dose pour 80% des patients lors d'un test clinique effectu? en Belgique, a annonc? le groupe pharmaceutique britannique mercredi.

    Quatre patients sur cinq parmi les 400 ?g?s de 18 ? 60 ans ayant pris le produit ? faible dose (3,8 microgrammes) ont montr? une forte r?action immunitaire positive, a pr?cis? Glaxo.

    ?Des r?sultats efficaces ? ce faible niveau de dosage n'ont ?t? rapport?s pour aucun autre prototype de vaccin en d?veloppement ? ce jour, y compris ceux contenant d'autres adjuvants comme l'alun?, a soulign? le groupe, dont le produit contient un autre adjuvant.

    GlaxoSmithKline compte d?poser une demande d'autorisation de son vaccin aupr?s des autorit?s sanitaires ?dans les prochains mois?.

    Le groupe teste un autre vaccin en Allemagne contenant un adjuvant d'alun classique, pour lequel il a d?j? soumis un pr?-dossier d'agr?ment aupr?s de l'Agence europ?enne des m?dicaments (EMEA). Il pourrait ainsi obtenir rapidement une autorisation de production si les tests s'av?raient concluants.

    Plus de 30 prototypes de vaccin sont en cours de d?veloppement, selon un bilan dress? en mai par la F?d?ration internationale de l'industrie du m?dicament. Un prototype d?velopp? par le laboratoire fran?ais Sanofi-Pasteur s'est av?r? protecteur, mais seulement ? dose massive. Or, le manque de capacit? de production des vaccins anti-grippe implique de trouver des proc?d?s efficaces ? faible dose.

    Source: www.cyberpresse.ca/article/20060726/CPACTUEL03/60726020/5094/CPACTUEL03

    Comment


    • #3
      Re: Glaxo annonce un possible vaccin pour 2007

      J'esp?re qu'ils n'emploient pas le mercure car un pr?servatif comme ils font dans la plupart des vaccins de grippe. Certains impliquent ce pr?servatif dans l'autism et la maladie d'Alzheimer.
      We all should know that diversity makes for a rich tapestry, and we must understand that all the threads of the tapestry are equal in value no matter what their color.
      Maya Angelou

      Comment


      • #4
        GLAXO: Vaccins en d?veloppement

        GRIPPE AVIAIRE: UNE TRENTAINE DE PROTOTYPES
        DE VACCINS EN D?VELOPPEMENT

        Mercredi 26 juillet 2006, 20h14 (L'Internaute Actualit?)


        Des fioles de prototypes de vaccins contre la grippe aviaire
        le 5 avril 2005 ? l'Universit? de Baltimore, dans le Maryland

        (Photo cr?dits: Alex Wong/AFP/Getty Images/Archives)

        Trente-et-un prototypes de vaccins contre diff?rents virus de la grippe aviaire ou susceptibles d'avoir une action universelle contre les virus grippaux avaient ?t? recens?s d?but mai et sont en cours de d?veloppement dans le monde, selon la F?d?ration internationale de l'industrie du m?dicament (FIIM).

        Ils ont fait, ou doivent faire cette ann?e, l'objet de premiers essais sur l'homme, selon la FIIM, alors qu'on ignore encore la forme que pourrait prendre un virus pand?mique.

        Vingt-cinq projets recourent ? la technique traditionnelle de culture des virus sur des embryons de poulets. Les virus sont donc invit?s ? se multiplier dans des oeufs pour permettre la production de vaccin, une strat?gie qui pourrait ?tre mise en difficult? en cas de manque d'oeufs si une grippe aviaire d?cimait les ?levages de poules.

        Six autres prototypes recourent ? la culture cellulaire des virus, une strat?gie innovante que cherche ? encourager le gouvernement am?ricain qui a annonc? r?cemment avoir octroy? des contrats pour plus d'un milliard de dollars ? cinq groupes pharmaceutiques.

        Les 31 prototypes de vaccins grippaux recens?s concernent 15 fabricants de onze pays (Australie, Autriche, Canada, France, Allemagne, Italie, Japon, Pays-Bas, Suisse, Royaume-Uni, Etats-Unis).

        La majorit? des candidats-vaccins visent des souches pr?cises de virus de la grippe aviaire (H2N2, H5N1, H5N3, H7N1, H7N7, H9N2), mais Merck cherche ? mettre au point un "vaccin universel contre la grippe", en utilisant comme antig?ne une prot?ine (M-2) conserv?e dans les diff?rentes souches virales.

        Si la souche asiatique du virus H5N1, responsable de l'actuelle ?pizootie de grippe aviaire, fait actuellement figure de "meilleur candidat" susceptible de causer une pand?mie chez l'homme, d'autres virus aviaires pourraient ?galement provoquer un tel fl?au s'ils s'adaptaient ? l'homme.

        Faute de conna?tre la souche virale qui causera peut-?tre un jour une nouvelle pand?mie de grippe humaine comme celle de grippe espagnole en 1918, les laboratoires pharmaceutiques pr?parent des vaccins ? partir de virus aviaires, pour ?tre pr?ts ? adapter leur vaccin si un virus pand?mique surgissait.

        Source

        Comment


        • #5
          GLAXO: Vaccins en d?veloppement

          GLAXO SE DIT EN POINTE DANS LA COURSE
          AU VACCIN CONTRE LA GRIPPE AVIAIRE

          Mercredi 26 juillet 2006, 20h25 (L'Internaute Actualit?)


          Le logo du groupe pharmaceutique britannique GlaxoSmithKline
          (Photo cr?dits: AFP/Archives)


          Le laboratoire britannique GlaxoSmithKline (GSK) a annonc? mercredi des tests concluants pour un vaccin humain contre le virus H5N1 de la grippe aviaire, pr?sentant l'avantage d'?tre efficace ? faible dose, mais les sp?cialistes attendent de voir le d?tail de l'?tude avant de se prononcer.

          GSK, entr? dans la course il y a des mois, a annonc? qu'un essai clinique effectu? en Belgique 400 patients de 18 ? 60 ans avait montr? une r?action immunitaire positive chez 80% d'entre eux.

          De surcro?t, ce r?sultat a ?t? obtenu ? tr?s faible dose, 3,8 microgrammes d'antig?ne, assure GSK, une dose bien plus faible que celles du prototype concurrent de Sanofi-Pasteur.

          Les patients de Sanofi-Pasteur avaient r?agi aux deux tiers positivement avec 30 microgrammes de produit. Des r?sultats corrects avaient aussi ?t? relev? chez des participants ayant re?u des doses plus faibles (7,5 ou 15 microgrammes).

          Jean-Pierre Garnier, directeur g?n?ral de GlaxoSmithKline, a parl? de "grande perc?e" de son laboratoire, et affirm? mercredi sur la BBC que le groupe pourrait produire des centaines de millions de doses d'ici No?l.

          La culture du vaccin se faisant g?n?ralement sur des embryons de poulet, dans des oeufs, un dosage plus faible peut laisser esp?rer la fabrication de plus de vaccins, et un co?t moindre.

          GSK a utilis? pour ce produit un nouvel adjuvant (produit qui renforce l'efficacit? du vaccin) sp?cial. Le laboratoire teste ?galement un autre vaccin en Allemagne contenant un adjuvant d'alun classique, pour lequel il a d?j? soumis un pr?-dossier d'agr?ment aupr?s de l'Agence europ?enne des m?dicaments (EMEA).

          A ce jour, 31 prototypes de vaccins contre la grippe aviaire sont en cours dans le monde.

          Au moins 134 d?c?s humains d?s au virus H5N1 ont ?t? enregistr?s depuis 2003, pour la plupart en Asie chez des personnes ?tant en contact ?troit avec de la volaille contamin?e, mais un premier cas de transmission entre humains a ?t? rapport?, le mois dernier en Indon?sie.

          Le laboratoire Sanofi-Pasteur a consid?r? qu'il ?tait "pr?matur? de r?pondre dans l'imm?diat" ? l'annonce de Glaxo, mais il pourrait publier un communiqu? d?s jeudi.

          Dans l'entourage de Sanofi-Pasteur cependant, on estime qu'il est difficile de juger sans avoir vu les r?sultats d?taill?s, et on juge a priori ?tonnant qu'une dose aussi minime qu'annonc? ait r?ellement pu d?clencher 80% de r?ponses favorables.

          Pour le docteur Paul Digard, virologiste ? l'universit? de Cambridge, "les r?sultats de GSK sont une bonne nouvelle dans la mesure o? ils paraissent r?soudre le probl?me du dosage, mais pas enti?rement parce que malheureusement certaines souches du H5N1 sont difficiles ? ?lever dans des oeufs".

          "De surcro?t, a ajout? ce sp?cialiste, il est impossible de pr?dire la nature exacte de la souche virale avant qu'elle n'apparaisse, et donc il para?t difficile de d?velopper le bon vaccin par avance".

          Sav Neophytou, analyste chez Seymour Pierce, a ?galement consid?r? que la nouvelle ?tait "positive" pour le groupe britannique, et pourrait acc?l?rer l'enregistrement du vaccin aux Etats-Unis.

          "Mais nous n'avons pas encore vu beaucoup de donn?es, et si celles qui ont ?t? communiqu?es ce matin donnent l'impression que les choses sont all?es un peu plus vite encore que ce que GSK esp?rait, il est tr?s difficile de juger un vaccin contre une pand?mie de grippe aviaire".

          Source

          Comment


          • #6
            De bons r?sultats avec le vaccin pr?pand?mique GSK


            Recherche contre le virus H5N1

            De bons r?sultats avec le vaccin pr?pand?mique GSK


            Des r?sultats prometteurs concernant le vaccin pr?pand?mique H5N1 issu de la recherche GSK ont ?t? pr?sent?s ? un congr?s sur les infections respiratoires : efficacit? avec des doses antig?niques faibles lorsqu'un adjuvant est utilis? et immunit? crois?e avec des virus d'une autre clade.

            A L'OCCASION du symposium Isrviv (IX International Symposium on Respiratory Viral Infections), des chercheurs du Laboratoire GSK ont pr?sent? trois ?tudes qui prouvent que le vaccin pr?pand?mique adjuv? en cours de d?veloppement peut permettre une immunit? crois?e contre diff?rents types de virus H5N1. La premi?re ?tude pr?sent?e fait suite aux travaux pr?liminaires d?j? effectu?s chez l'homme. Dans la cohorte de 400 volontaires sains vaccin?s avec diff?rentes concentrationS antig?niques d'un vaccin adjuv? ou non ?labor? ? partir du virus H5N1 Vietnam, les auteurs ont d?j? prouv? qu'il est possible d'obtenir une concentration efficace d'anticorps neutralisants contre le virus inject?E, m?me lorsqu'une tr?s faible quantit? d'antig?ne est inject? (3,8 ?g dans le cadre du vaccin adjuv?).

            Le travail pr?sent? le 5 mars ? Hong Kong va plus loin. Il prouve que les anticorps obtenus avec le vaccin adjuv? peuvent ?tre efficaces contre un autre type de virus H5N1, la souche Indonesia de clade 2, qui circule dans le monde depuis le d?but de l'ann?e 2005. En utilisant des tests de neutralisation pour mesurer la r?ponse immunitaire crois?e, les auteurs ont prouv? qu'il existait, 21 jours apr?s la deuxi?me dose vaccinale, une telle r?action chez 77,1 % des sujets vaccin?s avec le vaccin 3,8 ?g adjuv?, contre 67,4 % avec la dose de 7,5 ?g adjuv?e. Dans le groupe vaccin? avec un antig?ne non adjuv?, le taux de s?roconversion ?tait inf?rieur ? 3 %.

            Les testS d'inhibition de l'h?magglutinine ont donn? des r?sultats qui vont dans le m?me sens : pr?sence d'anticorps s?roprotecteurs d?tectables ? J42 chez 20 % des sujets vaccin?s avec la dose de 3,8 ?g adjuv?e et chez 32 % des personnes qui avaient re?u la dose de 7,5 ?g adjuv?e contre 0 % de ceux vaccin?s avec la forme non adjuv?e.

            Deux autres ?tudes sur le vaccin pr?pand?mique ont ?t? pr?sent?es au cours du m?me congr?s. Elles avaient trait ? l'?valuation de la protection invivo chez l'animal du vaccin adjuv?, H5N1 Vietnam contre ce m?me virus et contre le virus de clade 2 H5N1 Indonesia.

            Chez le furet, la vaccination utilisant 15 ?g d'antig?ne adjuv? utilis? deux fois ? 21 jours d'intervalle a permis de fa?on syst?matique une protection contre le virus H5N1 Vietnam sauvage puisque aucun animal n'est d?c?d? apr?s le contact viral qui a eu lieu quarante-neuf jours apr?s la premi?re injection vaccinale. Par ailleurs, par rapport ? des furets t?moins, le taux d'excr?tion virale chez les animaux vaccin?s ?tait r?duit de 65 ? 75 % dans les pr?l?vements pulmonaires ou trach?aux.

            Mais ce qui semble plus important encore, c'est que les furets vaccin?s ont tous surv?cu ? la mise en contact avec l'autre type de virus H5N1 actuellement circulant, le virus Indonesia. Et, une nouvelle fois, le taux d'excr?tion virale ?tait diminu? chez les animaux vaccin?s avec le vaccin adjuvant par rapport aux t?moins. Pour les auteurs, ?cette ?tude d?montre que le vaccin adjuv? pourrait conf?rer une protection contre des virus d'une autre clade, mais des ?tudes compl?mentaires sont n?cessaires pour prouver que cette immunit? crois?e peut exister avec d'autres souches H5N1 que celle test?e actuellement?.

            > Dr I. C.

            Le Quotidien du M?decin du : 07/03/2007
            revue m?dicale fran?aise

            http://www.quotimed.com/journal/inde...DartIdx=386500

            Comment


            • #7
              D?but des premiers essais cliniques en Am?rique du Nord sur le vaccin pr?pand?mique e

              D?but des premiers essais cliniques en Am?rique du Nord sur le vaccin pr?pand?mique exp?rimental de GSK


              MISSISSAUGA, ON, le 3 ao?t /CNW/ - GlaxoSmithKline, l'un des g?ants
              mondiaux vou?s ? la recherche dans le domaine des m?dicaments et des soins de sant?, a annonc? aujourd'hui le lancement des premiers essais cliniques en Am?rique du Nord portant sur un vaccin pr?pand?mique dans le cadre de son programme mondial de recherche sur les vaccins antigrippaux pr?pand?miques.

              Les essais, qui porteront sur le vaccin anti-H5N1 avec adjuvant brevet?
              fabriqu? dans l'usine nord-am?ricaine de GSK, constituent les premiers essais
              de la compagnie sur le vaccin pr?pand?mique entrepris en Am?rique du Nord.

              Le vaccin utilis? dans le cadre de ces essais sera produit ? l'usine
              nord-am?ricaine de la soci?t? au Qu?bec, Canada. Les essais mettent en relief l'engagement continu de la soci?t? envers son programme mondial de
              d?veloppement de vaccins antigrippaux pr?pand?miques.

              Le premier essai men? par GSK en Am?rique du Nord sur le vaccin
              pr?pand?mique sera une ?tude de phase I/II qui ?valuera chez 675 sujets
              l'antig?ne H5N1 administr? seul et en association avec l'un des syst?mes
              adjuvants brevet?s de la soci?t?. Cette ?tude devrait mener plus tard en 2007 ? un essai multicentrique de phase III plus important - l'un des essais de
              plus grande envergure en Am?rique du Nord - qui devrait compter environ 4400 sujets.


              Ripley Ballou, vice-pr?sident du d?veloppement clinique des vaccins
              antigrippaux chez GlaxoSmithKline, affirme : "L'objectif de notre programme
              nord-am?ricain de d?veloppement clinique est d'?tablir la seconde usine de GSK comme une source de vaccins anti-H5N1, renfor?ant nos efforts pour appuyer les strat?gies gouvernementales en vue de se pr?parer ? une ?ventuelle pand?mie.

              Le lancement de ces essais fait ressortir l'importance de l'investissement de
              2 milliards de dollars de GSK en 2005 en vue de cr?er une nouvelle
              infrastructure pour la production en Am?rique du Nord de vaccins contre la
              grippe."

              L'?tude de phase I/II, qui sera men?e dans sept ?tats am?ricains et deux
              provinces canadiennes, suivra un protocole ? simple insu, avec r?partition
              al?atoire et contr?le par substance active et visera ? ?valuer l'innocuit? et
              l'immunog?nicit? de deux doses cons?cutives du vaccin anti-H5N1 pr?pand?mique.


              Le vaccin contenant uniquement l'antig?ne H5N1 sera compar? ? un vaccin
              contenant l'antig?ne H5N1 et le syst?me adjuvant; 675 volontaires ?g?s de
              18 ? 64 ans participeront ? cette ?tude. Les r?sultats de l'?tude seront
              divulgu?s au d?but de 2008.
              GSK poursuit activement ses travaux de recherche en vue de fabriquer des vaccins plus efficaces gr?ce ? ses syst?mes adjuvants, des associations de compos?s pouvant renforcer la capacit? d'un vaccin ? produire une forte
              r?ponse immunitaire et ? assurer une protection durable chez l'humain.


              En 2005, GSK a investi environ 2 milliards de dollars dans
              l'accroissement de ses activit?s de d?veloppement et de fabrication de vaccins en Am?rique du Nord, particuli?rement par l'acquisition de ID Biomedical (IDB), une soci?t? canadienne. Les vaccins saisonniers contre la grippe de GSK, FluLaval(R) et Fluviral(R), utilis?s en Am?rique du Nord, y compris au Canada, sont actuellement produits dans l'ancienne usine de IDB situ?e au Qu?bec. Par ailleurs, GSK travaille ? la modernisation de son usine deMarietta, en Pennsylvanie, afin de pouvoir y d?velopper et y produire des
              vaccins antigrippaux saisonniers et pand?miques sur cultures cellulaires. Ces
              vaccins sur cultures cellulaires et les vaccins pr?pand?miques de GSK sont des produits exp?rimentaux et n'ont pas encore ?t? homologu?s en Am?rique du Nord.

              A propos de GlaxoSmithKline

              A titre de g?ant mondial vou? ? la recherche dans le domaine des
              m?dicaments et des soins de sant?, GlaxoSmithKline Inc. est r?solue ?
              am?liorer la qualit? de la vie en aidant les gens ? ?tre plus actifs, ? se
              sentir mieux et ? vivre plus longtemps. GSK a consacr?, en 2006 seulement,
              plus de 176 millions de dollars ? la recherche-d?veloppement, ce qui en fait
              l'une des 15 entreprises qui investissent le plus ? ce chapitre au Canada. GSK
              a par ailleurs ?t? d?sign?e Soci?t? g?n?reuse par le programme Imagine du
              Centre canadien de philanthropie, et elle se classe r?guli?rement parmi les
              50 meilleurs employeurs du Canada. Pour de plus amples renseignements sur la
              soci?t?, visitez le site : www.gsk.ca.

              A propos de GSK Biologicals

              GSK Biologicals, situ?e ? Rixensart en Belgique, est la division des
              vaccins de GlaxoSmithKline. Occupant une position de premier rang sur le
              march? mondial des vaccins, GSK Biologicals emploie plus de 1 500
              scientifiques qui se consacrent ? la d?couverte de nouveaux vaccins et au
              d?veloppement de nouveaux produits d'association, plus commodes et plus
              rentables, en vue de pr?venir des infections causant d'importants probl?mes de
              sant?.

              http://www.newswire.ca/en/releases/a.../03/c4034.html

              Comment


              • #8
                GSK contribue ? la pr?paration de la lutte ? la pand?mie de grippe

                GSK contribue ? la pr?paration de la lutte ? la pand?mie de grippe

                QUEBEC (PC) ? Le Canada et le Qu?bec sont pr?ts ? faire face ? une ?ventuelle pand?mie mondiale de grippe, estiment les ministres f?d?ral et qu?b?cois de la Sant?, Tony Clement et Philippe Couillard.

                "Si on se compare avec d'autres pays, on est en avance sur la pr?paration de la lutte ? la grippe", a d?clar? le ministre Couillard, jeudi, lors d'une c?r?monie marquant l'ach?vement des travaux de modernisation de 199 millions $ effectu?s depuis deux ans par l'entreprise GlaxoSmithKline (GSK) ? ses installations du Parc technologique de Sainte-Foy, ? Qu?bec. La nature des travaux ?tait d?j? connue.

                "Notre pr?paration (? la pand?mie) a d? s'acc?l?rer au cours des derni?res ann?es", a pour sa part pr?cis? le ministre Clement.

                La firme GSK est justement un des leaders mondiaux parmi les compagnies pharmaceutiques dans la production de vaccins contre une ?ventuelle pand?mie. La compagnie produit annuellement ? son usine de Sainte-Foy quelque 75 millions de doses de vaccin contre la grippe saisonni?re, et poursuit la production d'autres types de vaccins en pr?vision d'une pand?mie.

                GSK a d'ailleurs sign? une entente avec les gouvernements pour la production acc?l?r?e de vaccins en cas de pand?mie. Le d?lai requis pour une telle production est de trois ? quatre mois.

                Au Qu?bec, outre son centre de production de Sainte-Foy, GSK a ?tabli son si?ge social et son centre de recherche ? Laval. La firme compte 1400 employ?s au Qu?bec, dont 850 pour la production des vaccins ? Qu?bec.

                Le ministre Couillard a rappel? que "les virus et les ?pid?mies ne respectent pas les fronti?res". C'est pourquoi il juge important que les gouvernements et les milieux pharmaceutiques maintiennent leur collaboration pour la lutte contre une pand?mie.

                Pour sa part, Michel Baijot, vice-pr?sident de GlaxoSmithKline, a signal? qu'il fallait se pr?parer ? toute ?ventualit? en mati?re de pand?mie. "La question n'est pas de savoir si une pand?mie viendra, mais quand elle viendra", a-t-il dit.

                Tout le monde s'est vant? d'avoir collabor? au succ?s de l'entreprise pharmaceutique GSK. Le repr?sentant des autorit?s municipales, Ralph Mercier, a not? que la cr?ation du Parc technologique par la ville avait permis de diversifier l'?conomie locale. Le ministre du D?veloppement ?conomique Raymond Bachand a lou? le plan gouvernemental d'innovation technologique tandis que son coll?gue de la Sant?, Philippe Couillard, a soutenu que la politique qu?b?coise du m?dicament avait permis aux compagnies pharmaceutiques de se d?velopper au Qu?bec.

                En juin 2007, GSK avait annonc? un don de 50 millions de doses de vaccins pr?pand?miques contre la grippe ? l'Organisation mondiale de la sant? pour appuyer une mise en r?serve mondiale de stocks de vaccins.

                http://canadianpress.google.com/arti...b0ahJcD-XMJjNw

                Comment


                • #9
                  Re: GSK contribue ? la pr?paration de la lutte ? la pand?mie de grippe

                  GlaxoSmithKline finalise un investissement de 200M$ ? Qu?bec

                  13 septembre 2007 | Denis Lalonde, LesAffaires.com

                  La pharmaceutique GlaxoSmithKline (GSK) vient de finaliser un investissement de 199M$ sur deux ans ? son centre de vaccins contre la grippe de Qu?bec, ce qui a permis la cr?ation de plus de 400 emplois dans la Vieille Capitale.


                  ?Lorsque GSK a achet? ID Biomedical en septembre 2005, la direction a vite compris que le site de Qu?bec offrait une culture entrepreneuriale et une expertise proche de ses valeurs. D?s lors, GSK s?est dit qu?il fallait capitaliser sur cet actif?, r?v?le Michel Baijot
                  vice-pr?sident, Alliances strat?giques mondiales et d?veloppement des affaires chez GlaxoSmithKline Biologicals, la division vaccins de GSK.

                  Les travaux d?agrandissement, qui ont commenc? au d?but de 2006, permettront ? la soci?t? de plus que tripler sa capacit? de production de doses de vaccins, elle qui passe de 20 millions de doses par ann?e ? 75 millions. ?En plus de hausser la capacit? de production, les capitaux ont servi ? ?riger de nouveaux laboratoires, de nouveaux ?quipements pour r?aliser nos objectifs de r?pondre ? la demande sans cesse croissante de vaccins contre la grippe?, dit M. Baijot.

                  Les vaccins saisonniers et pand?miques produits s?adresseront d?abord au Canada et au reste de l?Am?rique du Nord. ??ventuellement, nous souhaitons ?galement desservir d?autres r?gions du monde?, ajoute-t-il.

                  M. Baijot affirme que GSK compte maintenant entre 800 et 850 employ?s ? Qu?bec, par rapport ? environ 400 il y a deux ans: ?En incluant nos employ?s de Laval, GSK totalise plus de 1300 employ?s au Qu?bec, ce qui en fait le 1er employeur du secteur biopharmaceutique de la province?.

                  Le titre de GSK grimpait de 1,01% ? 54,26$US ? la Bourse de New York en milieu d?apr?s-midi.

                  http://http://www.lesaffaires.com/ar...quebec.fr.html

                  Comment


                  • #10
                    GlaxoSmithKline: l'EMEA approuve son vaccin contre la grippe aviaire

                    GlaxoSmithKline: l'EMEA approuve son vaccin contre la grippe aviaire

                    Londres (AWP/AFX) - L'agence europ?enne du m?dicament a recommand? l'autorisation du premier vaccin pour humains contre la grippe aviaire caus?e par le virus H5N1, le Prepandrix du laboratoire britannique GlaxoSmithKline, a-t-elle indiqu? dans un communiqu? re?u vendredi.


                    L'EMEA a recommand? l'autorisation "du premier vaccin pr?pand?mique pour humains contre la grippe caus?e par le virus H5N1, un virus de grippe aviaire qui a le potentiel d'?voluer en virus de grippe pand?mique affectant les humains", indique l'agence dans ce communiqu? dat? de jeudi.


                    L'agence rappelle qu'une pand?mie de grippe est une "?ruption mondiale" de celle-ci qui am?ne "? ce qu'un grand nombre de personnes soient s?rieusement malades".


                    Elle est caus?e "par une souche de virus de la grippe contre laquelle la plupart des humains, ou leur totalit?, n'ont pas de production naturelle, et qui a mut? sous une forme qui se diffuse facilement de personne ? personne".


                    "Les autorit?s sanitaires s'inqui?tent de ce que la prochaine pand?mie puisse arriver ? un moment ou ? un autre dans les ann?es ? venir et puisse ?tre caus?e par la souche H5N1", rappelle l'agence.


                    L'an dernier, 361 personnes ont ?t? atteintes par la grippe ? virus H5N1 dans 14 pays, et 227 en sont mortes.


                    Plusieurs gouvernements ont d?j? command? des stocks du vaccin de GlaxoSmithKline, qui a l'avantage d'utiliser moins de produit actif, gr?ce ? un nouvel adjuvant, et permet donc de produire de tr?s grandes quantit?s du vaccin.


                    Le Prepandrix devrait obtenir l'autorisation d?finitive de la Commission europ?enne dans les deux mois environ, selon les d?lais classiques.


                    afx/jq
                    (AWP/22 f?vrier 2008 09h35)

                    http://www.romandie.com/infos/news2/...0935030AWP.asp

                    Comment


                    • #11
                      Re: GlaxoSmithKline: l'EMEA approuve son vaccin contre la grippe aviaire

                      Grippe aviaire: GlaxoSmithKline fait un grand pas dans la course au vaccin

                      Il y a 1 jour
                      LONDRES (AFP) — Le laboratoire pharmaceutique britannique GlaxoSmithKline a obtenu un avis favorable de l'agence européenne du médicament (EMEA) pour le premier vaccin pré-pandémique contre la grippe causée par le virus de la grippe aviaire, a-t-on appris dans des communiqués reçus vendredi.
                      S'il obtient les autorisations nécessaires, le laboratoire britannique sera ainsi le premier à produire un vaccin permettant sans doute au moins de limiter la transmission à l'homme de ce virus.
                      L'EMEA a écrit dans un communiqué avoir recommandé jeudi l'autorisation "du premier +vaccin pré-pandémique+ pour humains contre la grippe causée par le virus H5N1, un virus de grippe aviaire qui a le potentiel d'évoluer en virus de grippe pandémique (généralisée, ndlr) affectant les humains".
                      L'agence souligne en effet que "les autorités sanitaires s'inquiètent que la prochaine pandémie puisse arriver à un moment ou à un autre dans les années à venir et soit causée par la souche H5N1".
                      Pour sa part, GSK a espéré que son produit, le "Prepandrix", "allait obtenir une autorisation de mise sur le marché dans toute l'Europe". La réponse des autorités européennes doit intervenir dans les 67 jours maximum.
                      GSK a déjà commencé à fabriquer en masse ce produit, et plusieurs gouvernement ont commencé à en stocker. Le laboratoire en a aussi donné 50 millions de doses à l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).
                      Par ailleurs, GSK a également obtenu de l'EMEA une opinion positive pour un deuxième vaccin, pandémique celui-là, le "Pandemrix". Il est actuellement à l'état de coquille vide, en attendant qu'y soit incluse la souche exacte du virus qui sera à l'origine de la pandémie, si celle-ci se déclare.
                      "Jusqu'à présent, les différentes firmes pharmaceutiques travaillaient sur un vaccin pandémique, c'est-à-dire un vaccin qui utilisera la souche de la pandémie, qu'on ne connaît pas bien évidemment actuellement", a expliqué à l'AFP Sophie Muller, responsable du projet H5N1 pour GSK France.
                      "La grosse faiblesse de cela, a-t-elle ajouté, c'est que ce vaccin pandémique ne sera pas disponible avant trois ou six mois après le début de la pandémie, le temps que l'OMS (Organisation mondiale de la Sant&#233 identifie la souche, la transmette aux producteurs de vaccins et qu'ils mettent en route la production".
                      Or, avec le recours accru à l'avion comme moyen de transport, il est probable que la pandémie serait générale avant que ces vaccins ne soient prêts.
                      "C'est pourquoi GSK a travaillé sur une autre stratégie avec ce vaccin pré-pandémique", a poursuivi Mme Muller.
                      Elle a souligné que le "Prepandrix" avait été fabriqué à partir de virus H5N1 Vietnam, qui a circulé au Vietnam en 2004. Il a suscité une réaction immunitaire à plus de 90% contre la souche Vietnam et à 75 à 85% contre les souches Indonesia, Anhui et Turkey. Ces quatre souches ont été responsables des cas humains mortels de la grippe aviaire.
                      "Prepandrix" et "Pandemrix" recourent à un adjuvant révolutionnaire permettant de n'utiliser que 3,8 microgrammes d'antigène par dose au lieu de 90 microgrammes avec un adjuvant classique, ce qui permet d'en fabriquer beaucoup plus.
                      Le H5N1, apparu pour la première fois à Hong Kong en 1997, a déjà causé la mort de 232 êtres humains, pour un total de 366 personnes atteintes, selon les chiffres publiés vendredi par l'OMS. La transmission se fait dans la plupart des cas de l'animal à l'homme, mais quelques transmissions d'homme à homme ont déjà été enregistrées.



                      http://afp.google.com/article/ALeqM5...9_E4uSBaAkre6A

                      Comment


                      • #12
                        Grippe aviaire : GlaxoSmithKline obtient l'AMM europ?enne pour son vaccin Prepandrix

                        Grippe aviaire : GlaxoSmithKline obtient l'AMM europ?enne pour son vaccin Prepandrix

                        [ 19/05/08 - 09H08 - actualis? ? 09:08:00 ]


                        La Commission europ?enne vient de donner son feu vert ? la commercialisation du vaccin pr?pand?mique au laboratoire britannique, num?ro deux mondial de son secteur. GSK est en concurrence avec Sanofi-Pasteur et Novartis.

                        Le laboratoire pharmaceutique britannique GlaxoSmithKline (GSK) a annonc? lundi avoir obtenu de la Commission europ?enne la premi?re autorisation de commercialisation dans les 27 pays de l'Union europ?enne d'un vaccin pr?-pand?mique contre la grippe aviaire, le Prepandrix.

                        Comme le rappelle le laboratoire, deux types de vaccins peuvent ?tre utilis?s en cas de pand?mie de grippe aviaire. Les vaccins pand?miques ne peuvent ?tre fabriqu?s qu'une fois la pand?mie d?clench?e, car ils n?cessitent de conna?tre la souche exacte du virus H5N1 responsable de la maladie, et il faut de quatre ? six mois pour les produire.

                        En attendant, les vaccins pr?pand?miques, fabriqu?s ? partir de diff?rentes souches du virus H5N1 responsable de la maladie, les plus susceptibles de d?clencher la pand?mie, peuvent ?tre utilis?s pour contribuer ? immuniser la population ? l'avance, ou d?s le d?clenchement de l'?pid?mie. Le Prepandrix est fabriqu? ? partir de la souche "Vietnam" du H5N1, qui a circul? dans ce pays en 2004. Il a suscit? une r?action immunitaire ? plus de 90% contre la souche Vietnam et ? 75 ? 85% contre les souches Indonesia, Anhui et Turkey. Ces quatre souches ont ?t? responsables des d?c?s humains de la grippe aviaire. Il recourt ? un adjuvant r?volutionnaire permettant de n'utiliser que 3,8 microgrammes d'antig?ne par dose au lieu de 90 microgrammes avec un adjuvant classique, ce qui permet d'en fabriquer beaucoup plus.

                        Le virus H5N1 a tu? plus de 230 personnes dans le monde depuis son apparition fin 2003, par le biais de contacts avec des volatiles infect?s, dont la moiti? des cas en Indon?sie. Les experts de l'Organisation mondiale de la sant? (OMS) craignent qu'une mutation du virus, lui permettant de se transmettre d'homme ? homme, ne provoque une pand?mie faisant des millions de morts ? travers le monde.
                        Rivalit? avec Sanofi-Pasteur et Novartis

                        GlaxoSmithKline rivalise avec ses concurrents comme le fran?ais Sanofi-Pasteur (groupe Sanofi-Aventis) et le suisse Novartis pour acc?l?rer la production de vaccins dans la perspective d'une telle pand?mie, tandis que diff?rents pays constituent des stocks.

                        Le groupe britannique a d?j? commenc? ? fabriquer en masse le Prepandrix, et s'est engag? ? en donner 50 millions de doses ? l'OMS, en vue d'une distribution en cas de besoin aux pays les plus pauvres. Plusieurs Etats, dont les Etats-Unis, la Suisse et la Finlande, en ont ?galement d?j? command? des doses.

                        (source AFP)

                        http://www.lesechos.fr/info/sante/300265573.htm

                        Comment


                        • #13
                          Re: Grippe aviaire : GlaxoSmithKline obtient l'AMM europ?enne pour son vaccin Prepandrix

                          GSK publie 2 nouvelles ?tudes positives sur son vaccin anti-grippe aviaire

                          LONDRES - Le groupe pharmaceutique britannique GlaxoSmithKline (GSK) a pr?sent? mardi deux nouvelles ?tudes cliniques favorables selon lui ? son vaccin pr?pand?mique contre la grippe aviaire, le Prepandrix.
                          Ces ?tudes, pr?sent?es ? l'occasion de la troisi?me conf?rence europ?enne sur la grippe aviaire, qui se d?roule cette semaine ? Vilamoura au Portugal, d?montrent que le Prepandrix conserve ses effets protecteurs "m?me lorsque la seconde dose est administr?e plusieurs mois apr?s la premi?re, et ce m?me si elle est fabriqu?e ? partir d'une souche diff?rente du virus H5N1", a expliqu? GSK dans un communiqu?.
                          Le Prepandrix, dont la vente est autoris?e dans l'Union europ?enne depuis mai, est fabriqu? ? partir de la souche "Vietnam" du H5N1, qui a circul? dans ce pays en 2004. Il a suscit? une r?action immunitaire ? plus de 90% contre la souche Vietnam et ? 75 ? 85% contre les souches Indonesia, Anhui et Turkey. Ces quatre souches ont ?t? responsables des d?c?s humains de la grippe aviaire.
                          Les vaccins pand?miques ne peuvent ?tre fabriqu?s qu'une fois la pand?mie d?clench?e, car ils n?cessitent de conna?tre la souche exacte du virus H5N1 responsable de la maladie, et il faut de quatre ? six mois pour les produire.
                          En attendant, les vaccins pr?pand?miques, fabriqu?s ? partir de diff?rentes souches du virus H5N1 responsable de la maladie, les plus susceptibles de d?clencher la pand?mie, peuvent ?tre utilis?s pour contribuer ? immuniser la population ? l'avance, ou d?s le d?clenchement de l'?pid?mie.
                          GlaxoSmithKline rivalise avec ses concurrents comme le fran?ais Sanofi-Pasteur (groupe Sanofi-Aventis) et le suisse Novartis pour acc?l?rer la production de vaccins dans la perspective d'une telle pand?mie, tandis que diff?rents pays constituent des stocks.
                          (?AFP / 16 septembre 2008 12h28)



                          http://www.romandie.com/ats/news/080...5.zvenfx5y.asp


                          <!-- FIN DE LA NEWS --> <!-- DEBUT DES BOUTONS FINANCE -->

                          Comment


                          • #14
                            Re: Grippe aviaire : GlaxoSmithKline obtient l'AMM europ?enne pour son vaccin Prepandrix

                            GlaxoSmithKline commercialise le premier vaccin "pr?pand?mique" contre la grippe aviaire

                            LE MONDE | 19.09.08 | 13h38 ? Mis ? jour le 19.09.08 | 13h38
                            <!-- Fin class="dateline" --> <!-- Fin id="mainTitle" --> <!-- ********************************* MAIN COLUMN ********************************* --> <table class="toolBox" border="0" cellpadding="0" cellspacing="0"> <tbody> <tr><td class="tools"> <table align="center" border="0" cellpadding="0" cellspacing="0"> <tbody> <tr><td>

                            </td><td>
                            </td> <td>
                            </td> <td>
                            </td><td>
                            </td><td>
                            </td> </tr> </tbody> </table>
                            </td> <td class="banner150sponsor" valign="top"> <!-- OAS pos:'Top2' --><script type="text/javascript">OAS_AD('Top2')</script><!-- ceci est un essai -->

                            </td> </tr> </tbody> </table> "Pandemic fatigue"... L'expression a fait le tour des congr?s de virologie du monde entier. Elle indique la crainte des sp?cialistes face ? la d?mobilisation d'une opinion publique mondiale lass?e de s'entendre menac?e d'un risque de pand?mie aviaire qui tarde ? arriver. L'Organisation mondiale de la sant? (OMS), les Etats, les fabricants de vaccins et les sp?cialistes de virologie demeurent sur le qui-vive face au risque de voir se r?p?ter un sc?nario du type grippe espagnole de 1918 qui fit 40 millions de morts.
                            <center><script type="text/javascript">if (provenance_elt !=-1) {OAS_AD('x40')} else {OAS_AD('Middle')}</script><!-- ceci est un essai --></center>
                            <script type="text/javascript"> if ( undefined !== MIA.Pub.OAS.events ) { MIA.Pub.OAS.events["pubOAS_middle"] = "pubOAS_middle"; } </script><!-- OAS pos:'Frame1' --><script type="text/javascript">OAS_AD('Frame1')</script><!-- ceci est un essai --> <input id="meme_sujet_elem_id" value="1097115" type="hidden"><!-- Appel du composant: /abonnes/element/ensemble/afficher_esi/1086312.html sur ensemble_id:'1086312'-->
                            <script type="text/javascript"> init_boite_meme_sujet = function() { if ( "undefined" != typeof MIA && "undefined" != typeof MIA.Ensemble && ("undefined" == typeof MIA.Ensemble.initEventLoaded || !MIA.Ensemble.initEventLoaded) ) { var ensemble_id_defaut = 1086312; var hash_url = window.location.hash; var re = /^#(.*)ens_id=(\d+)[^\d]*.*$/; var ensemble_id_url = hash_url.replace(re, "$2"); if ( ensemble_id_url && ensemble_id_url != hash_url ) MIA.Ensemble.ensembleId = ensemble_id_url else if ( ensemble_id_defaut ) MIA.Ensemble.ensembleId = ensemble_id_defaut if ( "" != "" ) { MIA.Ensemble.titreBoite = ""; } MIA.Ensemble.initEventLoaded = true; MIA.Ensemble.formaliseBoiteMemeSujet(); } } if ( (pave=document.getElementById('pave_meme_sujet_hid den')) ) pave.style.display = 'none'; if(window.addEventListener ) window.addEventListener('load', init_boite_meme_sujet, false); else window.attachEvent('onload', init_boite_meme_suje</script>
                            A l'occasion de la troisi?me conf?rence sur la grippe organis?e ? Faro (Portugal) du 14 au 17 septembre, par l'Association des m?decins en lutte contre la grippe (ESWI), le Pr. Robert Booy, directeur du Centre de recherche sur l'immunisation de Sydney (Australie), a fait l'exp?rience suivante. Aux mille congressistes r?unis en pl?ni?re, il a demand? " combien croyaient que la pand?mie allait ?clater en 2009 ?". Moins d'un quart des scientifiques pr?sents se sont risqu?s ? lever la main. " Combien pensent qu'elle ?clatera dans les cinq ans ?" Les deux tiers de la salle ont lev? la main. La pand?mie adviendra. Quand ? Myst?re !
                            En 2006, les gouvernements avaient stock? des dizaines de millions de doses de Tamiflu, un antiviral suppos? ralentir la progression de la pand?mie si elle ?clatait.
                            En 2008, une ?quation identique se pose ? eux : faut-il acheter plusieurs millions, voire plusieurs dizaines de millions de doses du vaccin "pr?pand?mique" mis au point par le laboratoire britannique GlaxoSmithKline (GSK) ? Ce vaccin fait le pari scientifique qu'il est possible d'inverser le traitement de la crise : plut?t que d'attendre que la pand?mie ?clate, que le virus soit identifi? et qu'un vaccin soit mis au point, soit un d?lai de six mois au moins, pourquoi ne pas pr?parer d'ores et d?j? un vaccin dit "pr?pand?mique" fabriqu? ? partir de souches virales H5N1 pr?sentes chez les oiseaux et susceptibles d'acqu?rir la capacit? de se transmettre d'homme ? homme ?
                            Pr?pandrix, tel est le nom du vaccin pr?pand?mique, dispose d?j? d'une autorisation de mise sur le march? (AMM). La Suisse a d?j? pass? commande de 8 millions de doses et la Finlande de 5,2 millions. La France ?tudie le dossier. Faut-il stocker le Pr?pandrix aux c?t?s des millions de doses de Tamiflu d?j? achet?es en 2006 ?
                            RALENTIR LA PROPAGATION
                            Les experts susceptibles de conseiller le minist?re de la sant?, comme les professeurs Bruno Lina, Claude Hannoun ou Catherine Weil-Olivier souhaitent que des stocks de vaccin pr?pand?mique soient constitu?s. En cas de pand?mie estiment-ils, la vaccination de certaines populations cibles (personnel de sant?, police, arm?e...) contribuera ? ralentir la propagation de la maladie. Le probl?me est qu'une telle d?cision fait le pari que la pand?mie ?clatera ? partir du virus H5N1. Si elle provient de la souche H9N2 ou H7N7, le vaccin sera inop?rant.
                            Reste que les laboratoires qui ont investi pour accro?tre leurs capacit?s de production de vaccin (2 milliards de dollars, soit 1,4 milliard d'euros pour GSK) aimeraient que leurs efforts soient r?compens?s. Le laboratoire suisse Novartis pr?pare lui aussi un vaccin pr?pand?mique de type H5N1 qui sera sur le march? fin 2009 d?but 2010. Le fran?ais Sanofi-Aventis n'est pas dans la course.
                            Yves Mamou

                            http://abonnes.lemonde.fr/economie/a...7115_3234.html

                            Comment

                            Working...
                            X