Détection d’un cas d’Influenza aviaire faiblement pathogène

Mise à jour le 09/03/2018




Un virus présentant une faible pathogénicité d'influenza aviaire, de type H5N3, a été détecté dans un élevage de canards du Finistère, sans présentation de signes cliniques associés.

La mise en évidence s’est faite dans le cadre du plan d’autocontrôles mis en place par la direction générale de l’alimentation (ministère de l’agriculture et de l’alimentation).

L’agent pathogène, qui infecte les oiseaux sauvages et les oiseaux domestiques, et dont la circulation est connue, est sans menace pour l’homme et n’a pas de caractère exceptionnel.

Néanmoins, de façon à éviter la propagation de ce virus et prévenir son éventuelle mutation, l’abattage des 7 450 canards de l’élevage est programmé dans les plus brefs délais, et une mesure de confinement des volailles avec restriction de leurs mouvements est prise temporairement dans un rayon de 1 km autour de l’exploitation.

Les services de l’État dans le Finistère sont mobilisés pour assurer la sécurité sanitaire et accompagner l’éleveur jusqu’à la reprise de son activité.

La détection de ce foyer du virus Influenza aviaire rappelle l’importance des mesures de prévention des contaminations entre élevages, notamment par l’application stricte des mesures de biosécurité prescrites par le ministère de l’agriculture et de l’alimentation.

http://www.finistere.gouv.fr/Actuali...ment-pathogene