Announcement

Collapse
No announcement yet.

France - 4 nouveaux foyers de grippe aviaire faiblement pathogène H5N2 chez des oiseaux dans des exploitations, Maine-et-Loire, Deux-Sèvres, Sarthe (OIE, 5 mars 2018)

Collapse
X
 
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • bertrand789
    replied
    encore un établissement avec par dérogation 3500 canards dehors à l'année?


    une battue administrative, c'est ridicule, les enquêtes diligentées à chaque cas sont formalisées et accessible quand et ou ?


    si l'on parlait , un peu, de la dérogation des 3500 canards, dehors, en période de risque avéré, avec financement total de l'exploitant, du nettoyage et des entreprises qui valorisent les produits, pour cetains c'est de la gabegie en bande organisée.. .


    https://artflsrv03.uchicago.edu/phil...y&head=gabegiehttps://artflsrv03.uchicago.edu/phil...y&head=gabegie





    Je propose que cette dérogation soit maintenue, mais que, ceux qui en usent ou abusent, financent la totalité des conséquences en cas d'événement, donc l'abattage , le nettoyage , etc, au moins pour la part des 3500 de la dérogation.



    Je suis sûr que comme par magie cela irait beaucoup mieux...

    Leave a comment:


  • Pathfinder
    replied
    Grippe aviaire dans un élevage de canards de Précigné : et si les mouettes étaient en cause ?

    A Précigné, Dominique Bidault a évoqué une origine possible à la présence du virus de la grippe aviaire dans son élevage de canards. Une piste prise au sérieux par la DSV.

    Publié le 9 Mar 18 à 16:34
    ...
    Dominique Bidault avance que les mouettes ont fait leur apparition « dans le secteur de Précigné et de Morannes » il y a 3 ans. Pour lui comme pour « les gars de la DSV », celles-ci ne sont pas pour rien dans la catastrophe sanitaire qui s’est abattue sur son élevage.

    « Il y en a tellement que quand il fait du vent, on les entend gueuler ».
    ...
    Christophe Mourrieras est le directeur de la DDPP de la Sarthe. Il a accepté de réagir aux propos de l’éleveur de Précigné Dominique Bidault. Il apporte également quelques précisions utiles à l’appréhension de l’événement qui a frappé M. Bidault.

    Les mouettes peuvent-elles être mises en cause dans la découverte du virus Influenza aviaire ?

    Oui, la présence de mouettes dans la zone de l’exploitation est une origine potentielle. C’est une piste que l’on étudie dans ce cas très précis car les analyses que l’on a faites sur les animaux qui n’étaient pas destinés à partir -les canetons et un lot de canards en gavage qui étaient 2 lots dans des bâtiments fermés- étaient négatives. Alors oui, pourquoi des mouettes ne seraient-elles pas à l’origine de l’introduction du virus ? Ou d’ailleurs des aigrettes, des vanneaux… La contamination datant d’il y a 15 jours, il n’est pas exclu de demander une battue administrative.
    ...
    https://actu.fr/pays-de-la-loire/pre..._15853532.html

    Leave a comment:


  • Pathfinder
    replied
    Maine-et-Loire

    Cas d’influenza faiblement pathogène dans 2 élevages de canards


    Article créé le 06/03/2018Mis à jour le 06/03/2018


    Toutes les mesures sanitaires pour éviter la circulation du virus, inoffensif pour l’homme, ont été prises afin d’éviter le développement de pathologies au sein des élevages


    Suite aux dépistages systématiques par autocontrôle réalisés par les agriculteurs sur leurs élevages, deux cas d’Influenza H5 ont été révélés la semaine dernière dans deux élevages de canards prêts à gaver, un sur la commune déléguée de Vihiers (6 500 bêtes) et un sur la commune du May-sur-Êvre (12 500 bêtes). Un arrêté d’infection a été pris et une zone de protection de 1 km mise en place autour de ces deux élevages. Les troupeaux ont été abattus vendredi après-midi et samedi et les cadavres traités par l’équarrissage. Une enquête épidémiologique est en cours.

    La situation sanitaire actuelle justifie que les mesures de biosécurité visant à la protection des élevages soient à leur niveau le meilleur. Pour rappel, les virus H5 faiblement pathogènes ne sont pas dangereux pour l’homme. Les mesures de lutte sanitaire visent à empêcher la circulation des virus dans les élevages et le développement de pathologies pour les animaux.
    ...

    http://www.maine-et-loire.gouv.fr/ca...s-2-a5803.html

    Leave a comment:


  • Pathfinder
    replied
    LA PREFECTURE COMMUNIQUE
    Le Mans, le 5 mars 2018

    Influenza aviaire faiblement pathogène dans un élevage de
    canards à Précigné


    Pour éviter la diffusion du virus influenza aviaire entre exploitations comme cela a été le
    cas dans le sud-ouest en 2016 et 2017, un plan de dépistage avant tout mouvement de
    palmipèdes a été mis en place par la direction générale de l’alimentation (ministère de
    l’agriculture et de l’alimentation).

    Dans le cadre de cet autocontrôle, il a été détecté la présence d’un virus influenza aviaire
    de gène H5 (sans signe clinique), correspondant à celui d’un virus faiblement pathogène,
    confirmé par les analyses du laboratoire national de référence, dans un élevage de 9000
    canards à Précigné.

    Des mesures de prévention ont été prises afin d’éviter la dissémination du virus à
    d’autres élevages. Une zone réglementée dite de contrôle temporaire des mouvements
    de volailles a été définie par arrêté préfectoral en date du 5 mars 2018 dans un
    périmètre de 1 km autour de l’exploitation incluant une partie des communes de Précigné
    et de Notre-Dame-du-Pé.

    L’abattage du troupeau interviendra mardi 6 mars et les mesures de désinfection de
    l’élevage seront mises en place juste après.

    Ce foyer n’a aucun lien avec les épizooties dues aux virus hautement pathogènes H5N1
    et H5N8 qui ont sévi en 2016 et 2017 dans le sud-ouest de la France et dans d’autres
    pays européens.

    L’identification de ce virus faiblement pathogène, sans menace pour l’homme, n’a pas de
    caractère exceptionnel et sa circulation est connue dans l’avifaune sauvage.

    Cependant, la mise en évidence de ce virus rappelle l’importance de l’application stricte
    de mesures de biosécurité dans les productions animales, et en particulier aux niveaux
    des élevages et du transport des animaux.

    Préfecture de la Sarthe
    Place Aristide Briand - 72041 Le Mans cedex 9
     02.43.39.72.72 - www.sarthe.gouv.fr
    Twitter @Prefet72 – Facebook : Préfecture de la Sarthe


    http://www.sarthe.gouv.fr/IMG/pdf/20..._influenza.pdf

    Leave a comment:


  • Pathfinder
    replied
    Influenza aviaire faiblement pathogène (volailles),
    France
    Information reçue le 05/03/2018 de Dr Loic Evain, Directeur Général adjoint, CVO, Direction générale de l'alimentation, Ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation, Paris, France
    Résumé
    Type de rapport Rapport de suivi nº 14
    Date de début de l’événement 15/10/2015
    Date de confirmation de l´événement 04/12/2015
    Date du rapport 05/03/2018
    Date d'envoi à l'OIE 05/03/2018
    Raison de notification Apparition pour la première fois d’une maladie listée par l'OIE
    Manifestation de la maladie Infection sub-clinique
    Agent causal Virus de l'influenza aviaire faiblement pathogène
    Sérotype H5N2
    Nature du diagnostic Tests approfondis en laboratoire (i.e. virologie, microscopie électronique, biologie moléculaire, immunologie)
    Cet événement se rapporte à une zone définie à l'intérieur du pays
    Rapports s'y rattachant Notification immédiate (08/12/2015)
    Rapport de suivi Nº 1 (10/12/2015)
    Rapport de suivi Nº 2 (14/12/2015)
    Rapport de suivi Nº 3 (22/01/2016)
    Rapport de suivi Nº 4 (31/05/2016)
    Rapport de suivi Nº 5 (02/08/2016)
    Rapport de suivi Nº 6 (10/10/2016)
    Rapport de suivi Nº 7 (27/01/2017)
    Rapport de suivi Nº 8 (10/02/2017)
    Rapport de suivi Nº 9 (03/03/2017)
    Rapport de suivi Nº 10 (13/03/2017)
    Rapport de suivi Nº 11 (17/03/2017)
    Rapport de suivi Nº 12 (29/12/2017)
    Rapport de suivi Nº 13 (21/02/2018)
    Rapport de suivi Nº 14 (05/03/2018)
    Nouveaux foyers (4)
    Foyer 1 (50) Lys-Haut-Layon, Vihiers, MAINE-ET-LOIRE
    Date de début du foyer 27/02/2018
    Statut du foyer Clos (01/03/2018)
    Unité épidémiologique Exploitation
    Animaux atteints
    Espèce(s) Sensibles Cas Morts Mis à mort et éliminés Abattus
    Oiseaux 6500 0 6500 0
    Population atteinte Prélèvements effectués dans le cadre du dépistage préalable au mouvement des palmipèdes. Le Laboratoire national de référence a confirmé la présence du virus H5N2 faiblement pathogène le 1er mars 2018. Les 6 500 canards prêts-à-gaver de l''exploitation ont été mis à mort et éliminés le 1er mars 2018.
    Foyer 2 (49) May-sur-Evre, May-sur-Evre, MAINE-ET-LOIRE
    Date de début du foyer 28/02/2018
    Statut du foyer Clos (03/03/2018)
    Unité épidémiologique Exploitation
    Animaux atteints
    Espèce(s) Sensibles Cas Morts Mis à mort et éliminés Abattus
    Oiseaux 12000 0 12000 0
    Population atteinte Prélèvements effectués dans le cadre du dépistage préalable au mouvement des palmipèdes. Le Laboratoire national de référence a confirmé la présence du virus H5Nx faiblement pathogène le 2 mars 2018. Les 12 000 canards prêts-à-gaver de l''exploitation ont été mis à mort et éliminés le 3 mars 2018.
    Foyer 3 (51) Cirières, Cirières, DEUX-SÈVRES
    Date de début du foyer 28/02/2018
    Statut du foyer Clos (05/03/2018)
    Unité épidémiologique Exploitation
    Animaux atteints
    Espèce(s) Sensibles Cas Morts Mis à mort et éliminés Abattus
    Oiseaux 8500 0 8500 0
    Population atteinte Prélèvements effectués dans le cadre du dépistage préalable au mouvement des palmipèdes. Le Laboratoire national de référence a confirmé la présence du virus H5Nx faiblement pathogène le 2 mars 2018. Les 8 500 canards prêts-à-gaver de l''exploitation ont été mis à mort et éliminés le 5 mars 2018.
    Foyer 4 (52) Précigné, Précigné, SARTHE
    Date de début du foyer 01/03/2018
    Statut du foyer Le foyer se poursuit (ou date de clôture non fournie)
    Unité épidémiologique Exploitation
    Animaux atteints
    Espèce(s) Sensibles Cas Morts Mis à mort et éliminés Abattus
    Oiseaux 10118 0 0 0
    Population atteinte Prélèvements effectués dans le cadre du dépistage préalable au mouvement des palmipèdes. Le Laboratoire national de référence a confirmé la présence du virus H5Nx faiblement pathogène le 5 mars 2018. Les 10 118 canards prêts-à-gaver de l''exploitation seront mis à mort et éliminés le 6 mars 2018.
    Récapitulatif des foyers Total des foyers: 4
    Nombre total d'animaux atteints
    Espèce(s) Sensibles Cas Morts Mis à mort et éliminés Abattus
    Oiseaux 37118 ** 0 27000 0
    Statistiques sur le foyer
    Espèce(s) Taux de morbidité apparent Taux de mortalité apparent Taux de létalité apparent Proportion d'animaux sensibles perdus*
    Oiseaux ** 0.00% ** 72.74%
    *Soustraits de la population sensible suite à la mort, à l´abattage et/ou à la destruction
    **Non calculé par manque de données
    Epidémiologie
    Source du/des foyer(s) ou origine de l´infection
    • Inconnue ou incertaine
    Mesures de lutte
    Mesures de lutte appliquées
    • Dépistage
    • Traçabilité
    • Abattage sanitaire
    • Vaccination interdite
    • Aucun traitement des animaux atteints
    Mesures à appliquer
    • Aucune autre mesure
    Résultats des tests de diagnostics
    Nom du laboratoire et type Espèce(s) Test Date du test Résultat
    Laboratoire national de référence pour l'influenza aviaire et la maladie de newcastle de l'Anses Ploufragan (Laboratoire national) Oiseaux RT-PCR en temps réel 01/03/2018 Positif
    Laboratoire national de référence pour l'influenza aviaire et la maladie de newcastle de l'Anses Ploufragan (Laboratoire national) Oiseaux RT-PCR en temps réel 02/03/2018 Positif
    Laboratoire national de référence pour l'influenza aviaire et la maladie de newcastle de l'Anses Ploufragan (Laboratoire national) Oiseaux RT-PCR en temps réel 05/03/2018 Positif
    Laboratoire national de référence pour l'influenza aviaire et la maladie de newcastle de l'Anses Ploufragan (Laboratoire national) Oiseaux séquençage des nucléotides 01/03/2018 Positif
    Laboratoire national de référence pour l'influenza aviaire et la maladie de newcastle de l'Anses Ploufragan (Laboratoire national) Oiseaux séquençage des nucléotides 02/03/2018 Positif
    Laboratoire national de référence pour l'influenza aviaire et la maladie de newcastle de l'Anses Ploufragan (Laboratoire national) Oiseaux séquençage des nucléotides 05/03/2018 Positif
    Rapports futurs
    Cet événement se poursuit. Des rapports de suivi hebdomadaires devront être envoyés.
    ...
    http://www.oie.int/wahis_2/public/wa...reportid=26084

    Leave a comment:


  • Pathfinder
    replied
    Présence d'un virus de l'influenza aviaire faiblement pathogène dans un élevage à Cirières

    Mise à jour le 02/03/2018



    Le virus influenza aviaire mis en évidence dans un élevage de canards à Cirières est faiblement pathogène

    La présence d’un virus de l’Influenza aviaire a été détectée le 1er mars 2018 dans un élevage de 8 500 canards dans la commune de Cirières dans le nord du département. Les analyses complémentaires réalisées par le laboratoire national de référence ont mis en évidence le virus H5Nx faiblement pathogène.

    En conséquence les mesures qui s’imposent réglementairement sont les suivantes :
    - Les 8 500 canards vont être euthanasiés et l’élevage fera l’objet d’un nettoyage et d’une désinfection. Il convient en effet de mettre en œuvre toutes les mesures permettant d’éviter le maintien d’un virus pouvant muter rapidement vers une souche hautement pathogène. L’abattage est pris en charge par l’État et l’éleveur sera indemnisé,
    - Une zone réglementée de 1 km autour de l’élevage est mise en place. Elle englobe 2 autres élevages de volailles.


    Dans la zone réglementée, les mesures concernant les élevages de volailles y compris ceux des particuliers, consistent principalement en :
    - l’interdiction d’entrer et de sortir des volailles;
    - l’interdiction d’entrée et de sortie d’œufs et de produits issus de volailles ;
    - l’enfermement (claustration) ou la mise sous filet des volailles,
    - pour les volailles sous filet, la protection de l’alimentation et de l’abreuvement vis-vis des déjections des oiseaux sauvages ;
    - la limitation des mouvements des personnes ;
    - l’interdiction de pénétrer sur les exploitations pour les véhicules extérieurs ;
    - la désinfection des véhicules autorisés pour entrer et sortir des exploitations ;
    Pour les élevages professionnels, des dérogations aux entrées-sorties peuvent être accordées par la direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP) sous réserve de mesures de précautions particulières. Par ailleurs dans toute la zone réglementée :
    - les rassemblements d’oiseaux tels que les foires, marchés et les expositions sont interdits ;
    - les lâchers de gibier sont interdits ;
    - le transport et l’épandage du fumier et du lisier provenant de volailles ou gibier à plume est interdit.
    Cette zone réglementée sera levée au plus tôt 21 jours après la désinfection de cet élevage et sous réserve que les résultats des prélèvements réalisés dans 2 autres élevages de volailles de la zone présentent des résultats favorables. Compte tenu de ce contexte, il est rappelé à tous les acteurs, notamment les vétérinaires, les éleveurs, les chasseurs, les propriétaires particuliers de basse-cour et les autres détenteurs d’oiseaux l'importance de l'application stricte de mesures de biosécurité dans les élevages et lors du transport des animaux. De même, toute mortalité suspecte d’oiseaux doit impérativement être signalée à la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP).
    DDCSPP des Deux-Sèvres : 05.49.17.27.00

    http://www.deux-sevres.gouv.fr/Actua...age-a-Cirieres

    Leave a comment:


  • France - 4 nouveaux foyers de grippe aviaire faiblement pathogène H5N2 chez des oiseaux dans des exploitations, Maine-et-Loire, Deux-Sèvres, Sarthe (OIE, 5 mars 2018)

    Présence d'un virus de l'influenza aviaire détecté sur un élevage de la commune de Cirières

    Mise à jour le 02/03/2018



    La présence d’un virus de l’Influenza aviaire a été détecté dans un élevage de 8500 canards dans la commune de Cirières dans le nord du département.

    Conformément à la réglementation, une zone de contrôle temporaire d’un rayon de 3 kilomètres autour de cette exploitation est mise en place. Toute entrée ou sortie d’animaux y est interdite.

    Des analyses complémentaires indiqueront si ce virus est faiblement ou hautement pathogène. Les résultats seront connus ce week-end et le dispositif de mesures à mettre en place sera adapté en conséquence.

    Les 8 500 canards vont être euthanasiés et l’élevage fera l’objet d’un nettoyage et d’une désinfection. Il convient en effet de mettre en œuvre toutes les mesures permettant d’éviter le maintien d’un virus pouvant muter rapidement vers une souche hautement pathogène. L’abattage est pris en charge par l’État et l’éleveur sera indemnisé.

    C’est le premier cas observé dans le département des Deux-Sèvres depuis l’épisode d’influenza aviaire de début 2017. Il a été révélé dans le cadre d’un plan de dépistage mis en œuvre dans ce type d’élevage depuis le 1er décembre dernier.

    Compte tenu de ce contexte, il est rappelé à tous les acteurs, notamment les vétérinaires, les éleveurs, les chasseurs, les propriétaires particuliers de basse-cour et les autres détenteurs d’oiseaux l'importance de l'application stricte de mesures de biosécurité dans les élevages et lors du transport des animaux. De même, toute mortalité suspecte d’oiseaux doit impérativement être signalée à la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP).
    ...
    http://www.deux-sevres.gouv.fr/Actua...ne-de-Cirieres
Working...
X