Announcement

Collapse
No announcement yet.

Grippe saisonnière en France: 4 millions de cas prévus

Collapse
X
 
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • Grippe saisonnière en France: 4 millions de cas prévus

    Grippe saisonnière en France: 4 millions de cas prévus

    Il y a 22 heures

    PARIS (AFP) — Quatre millions de cas de grippe sont prévus cet hiver en France, soit "une épidémie relativement forte" selon les projections du réseau Sentinelles-Inserm.

    Cette estimation, faite en dehors de la survenue éventuelle d'une pandémie, prend en compte des facteurs climatiques, comme El Nino, ainsi que la souche de virus grippal A qui prédominera.

    Le modèle développé par ces spécialistes vise à prédire la taille de l'épidémie à venir, comme ce fut le cas l'année dernière avec "2,1 millions de cas observés pour 2,2 millions de cas prédits", relèvent-ils lundi dans le dernier bulletin hebdomadaire du réseau.

    "A l'exclusion de la survenue d'une éventuelle pandémie, en faisant l'hypothèse que le virus prédominant sera le A/H3N2 qui a circulé en Australie en juillet et août 2007 (voir www.influenzacentre.org/) et que l'oscillation climatique prévue entre septembre et décembre 2007 sera entre neutre et froide modérée, notre modèle prévoit une taille épidémique en France durant la saison grippale 2007-2008 de 4 millions de cas, avec une fourchette allant de 3,2 à 4,7 millions, soit une épidémie relativement forte", notent ainsi Camille Pelat, Antoine Flahaut et Thierry Blanchon du centre collaborateur de l'OMS pour la surveillance électronique des maladies (Paris).

    Le vaccin contre la grippe de la saison hivernale 2007/2008 sera disponible dans les pharmacies à partir de vendredi.

    http://afp.google.com/article/ALeqM5...75FnA6ImzwSLew

  • #2
    Re: Grippe saisonnière en France: 4 millions de cas prévus

    La grippe nous guette



    Santé . La campagne de vaccination sera lancée vendredi, en priorité auprès des personnes âgées et celles atteintes de maladies respiratoires.
    La France s’attend à subir « une épidémie relativement forte » de grippe, selon les projections du réseau Sentinelles, de l’INSERM, qui prévoit quatre millions de cas cet hiver. L’estimation, faite en dehors de la survenue éventuelle d’une pandémie, englobe des facteurs climatiques, tel El Nino, ainsi que la souche de virus grippal A qui prédominera.

    Le lancement, vendredi, de la campagne de vaccination doit prendre en compte cette donnée. Il s’agira plus particulièrement de convaincre les plus de 65 ans et les personnes atteintes de certaines pathologies chroniques, comme le diabète ou les maladies respiratoires, soit au total 10,5 millions d’individus environ. Autant de gens que la campagne tentera de toucher, avec le slogan : « La grippe, c’est mieux quand on l’évite. Choisissez de vous faire vacciner. » Dès le début du week-end, le vaccin sera disponible dans les pharmacies.

    Cet hiver 2007-2008, le cocktail est constitué à partir de souches de virus A et une de virus B de la grippe, sur les recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

    Il faut deux semaines pour que la vaccination préventive devienne efficace, le temps dont a besoin l’organisme pour fabriquer des anticorps protecteurs. L’hiver dernier, l’impact de l’épidémie a été particulièrement modeste, comparable à celui de la saison précédente et parmi les plus faibles des sept dernières saisons. Ainsi, environ 2,3 millions de patients ont consulté un médecin généraliste ou un pédiatre pour une grippe, selon les estimations des groupes régionaux d’observation de la grippe.

    Le vaccin est pris en charge à 100 % pour les personnes les plus fragiles : personnes âgées de 65 ans et plus, personnes atteintes de certaines affections de longue durée, telles le diabète, l’insuffisance cardiaque et respiratoire chronique grave, l’épilepsie grave. Depuis 2006, cette prise en charge financière a été étendue à la bronchite chronique et à l’asthme. Les spécialistes entendent sensibiliser particulièrement les asthmatiques, « compte tenu des risques sérieux que l’infection grippale peut entraîner » chez ces malades évalués à trois millions, dont un tiers d’enfants. L’alerte se veut d’autant plus visible que la grippe tue une sur mille personnes infectées, ce qui a provoqué 1 500 à 2 000 décès l’année dernière.


    http://www.humanite.fr/2007-09-26_So...pe-nous-guette

    Comment

    Working...
    X