Announcement

Collapse
No announcement yet.

Grippe aviaire : la France augmente son niveau de vigilance

Collapse
X
 
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • Grippe aviaire : la France augmente son niveau de vigilance

    La France parée contre le H5N1, mais vigilante, assure l'Afssa


    mercredi 27 juin 2007

    Reuters
    La France juge son niveau de protection contre le virus H5N1 de la grippe aviaire suffisant mais reste vigilante face aux nouveaux cas signalés chez ses voisins, déclare la responsable de l'Afssa.

    Les mesures prises par le gouvernement "correspondent à ce que nous recommandons. On est en constante vigilance", a dit à Reuters Pascale Brilland, directrice générale de l'Agence française de sécurité sanitaire des aliments.

    "Même s'il y avait de nouveaux cas en Allemagne, ils seraient parfaitement couverts par le niveau de recommandation et de mesures pris actuellement", a-t-elle ajouté.

    Aucun cas de virus H5N1, hautement pathogène, n'a été constaté en France depuis le début de l'année. Mais la confirmation dimanche de la contamination d'un cygne en Bavière a conduit le gouvernement à immédiatement renforcer, par précaution, son dispositif de surveillance.

    "La France dispose depuis septembre 2006 d'un système très réactif qui met le ministre de l'Agriculture en capacité de prendre une décision rapidement", a dit Pascale Brilland.

    Il existe six schémas de risque "décrits et anticipés" par l'Afssa. Dans le cas présent, le niveau de risque 4 s'est appliqué, c'est-à-dire "modéré" parce que le cas a été signalé dans un pays limitrophe.

    Cela implique un renforcement du dispositif de précaution dans les 46 zones humides réparties sur le territoire. Les détenteurs de volailles et d'oiseaux d'agrément situés dans ces zones doivent prendre des dispositions de confinement, de protection par des filets. Les rassemblements d'oiseaux et les compétitions de pigeons sont interdits.

    Face à la résurgence du virus en Europe, des éleveurs français de volailles de qualité s'inquiètent de l'impact de ces mesures sur leurs ventes. Mais les deux principaux syndicats agricoles, la FNSEA et les JA, ont salué "des mesures de biosécurité nécessaires", assurant que "c'est la condition de la confiance des consommateurs".


    http://www.lexpress.fr/info/infojour...?id=47618&1837
Working...
X