<table border="0" cellpadding="0" cellspacing="0" width="570"><tbody><tr><td class="arial13" colspan="3" align="center" height="50">Le Myanmar met en garde contre la grippe aviaire à l'entrée prématurée des oiseaux migrateurs </td> </tr> <tr> <td colspan="3" align="center" bgcolor="#000000"></td> </tr> <tr> <td colspan="3" align="center"></td> </tr> <tr bgcolor="#c0d4fe"> <td class="arial12" align="center" width="188" height="20"> </td> <td class="arial12" align="center" width="224" height="20"> 2008-10-03 08:16:27 </td> <td class="arial12" align="center" width="188" height="20"> </td> </tr> </tbody></table>
<table bgcolor="#f7f7f7" border="0" cellpadding="0" cellspacing="3" width="570"> <tbody><tr> <td> <table align="center" width="540"> <tbody><tr> <td>
RANGOON, 2 octobre (Xinhua) -- L'entrée prématurée des oiseaux migrateurs sauvages dans le territoire du Myanmar deux mois avant l'hiver a donné l'alerte à ce pays pour prendre des mesures préventives contre l'éventuelle réapparition de la grippe aviaire, a rapporté jeudi le journal local Biweekly Eleven.
Des oiseaux migrateurs ont commencé depuis la semaine dernière d'émigrer dans la région du lac Inlay, dans la partie australe de l'Etat de Shan, et à l'entrée à la pleine saison froide d'ici décembre, la gros rassemblement de tels oiseaux sur le territoire du Myanmar pourrait constituer une menace de la propagation de la maladie, a indiqué le journal
Les oiseaux migrateurs sont scientifiquement considérés comme porteurs du virus mortel H5N1 d'une place à l'autre. Presque 250 espèces d'oiseaux s'installent près du lac Inlay.
La mise en garde contre les mouvements de tels oiseaux migrateurs a été également étendue dans le lac Indawgyi et dans la région de Moein de l'Etat de Kachin (nord-ouest).
Les oiseaux migrateurs venant de diverses régions du monde ont l'habitude de survoler le territoire birman durant la saison hivernale de novembre à février, ont précisé des experts.
Les autorités ont mis en garde contre des diverses manières d'infection de la grippe aviaire et ont appelé à intensifier des mesures de précaution et d'éducation pour prévenir toute apparition de la maladie chez les hommes et les oiseaux.
Entre temps, le Myanmar coopère avec l'Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture (FAO) et l'Agence des Etats-Unis pour le développement international (USAID) en prévention de la grippe aviaire.
</td> </tr> </tbody></table> </td> </tr> </tbody></table>
http://www.french.xinhuanet.com/french/2008-10/03/content_732414.htm