Announcement

Collapse
No announcement yet.

Sénégal - MORTALITÉ DES HÉRONS BLANCS A GUINGUINEO : La grippe aviaire écartée

Collapse
X
 
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • Sénégal - MORTALITÉ DES HÉRONS BLANCS A GUINGUINEO : La grippe aviaire écartée

    <table width="450" align="center" border="0" cellpadding="2" cellspacing="0"><tbody><tr><td height="50">MORTALITÉ DES HÉRONS BLANCS A GUINGUINEO : La grippe aviaire écartée</td> </tr> <tr> <td class="textlien"> </td> </tr> <tr> <td class="textlien" valign="top"> La maladie de la grippe aviaire n’est pas à l’origine de la maladie des hérons blancs trouvés morts dans une mare à Guinguinéo. C’est la conclusion de l‘analyse des premiers prélèvements réalisés sur place et acheminés à Dakar où ils ont été analysés au Laboratoire national de l’élevage et de recherche vétérinaire.
    « Dans le cadre de la surveillance passive de la grippe aviaire, des mortalités massives de hérons blancs ont été détectées autour d’une mare située dans le périmètre de la commune de Guinguinéo. Au total, 150 cas ont été dénombrés entre quatre et cinq jours ». L’information a été donnée hier par le ministre de l’Elevage, le Dr Oumou Khaïry Guèye Seck, qui animait un point de presse dans les locaux de son département. Face aux journalistes, le ministre de l’Elevage a écarté la piste de la grippe aviaire. Selon ses propos, les premiers prélèvements d’oiseaux réalisés sur place par le chef du poste vétérinaire de la localité et acheminés à Dakar et analysés par le Laboratoire national d’élevage et de recherche vétérinaire ont permis d’écarter la grippe aviaire.
    Les résultats définitifs seront disponibles dans dix jours pour confirmer cette information et donner les causes de cette maladie, a indiqué le Dr Baba Sall, le coordonnateur du Programme d’appui au plan national de prévention et de lutte contre la grippe aviaire.
    En attendant, le ministre de l’Elevage précisé que les investigations complémentaires, notamment bactériologiques et toxicologiques sont en cours pour déterminer la cause de ces mortalités aviaires. Elle a indiqué que la proximité d’un jardin maraîcher et la mare où sont morts les oiseaux peut faire penser à une intoxication aux pesticides et aux fertilisants.
    Pour éviter le pire, les autorités locales, en particulier le Préfet de Guinguinéo, ont sorti un arrêté interdisant l’accès des lieux aux populations et au bétail, ainsi que l’utilisation de l’eau de la mare, même pour l’arrosage.
    Le Dr Oumou Khaïry Guèye Seck, a révélé le chef de poste vétérinaire, a été instruit afin de faire procéder à l’assèchement de la mare, la destruction des cadavres par le feu et la désinfection des lieux. Pour ce qui concerne la lutte contre la grippe aviaire, un comité national de la prévention et de lutte a été mis en place et un plan d’action élaboré depuis 2005. Les activités prévues dans ce plan sont exécutées par le programme commun financé par l’Etat du Sénégal, l’Ue et l’Ua.
    Selon le Dr Baba Sall, l’Etat, dans le cadre de ses activités de prévention et de préparation à la riposte en cas d’infection de la grippe aviaire, a injecté entre 2005 et 2008 plus de 600 millions francs Cfa, l’Ue 2 millions d’euros et l’Ua 600 mille dollars pour une période de 18 mois, à partir de 2009.
    Il y a donc assez de ressources pour mener la guerre contre la grippe aviaire en cas d’apparition, a indiqué le Dr Baba Sall.
    Eugène KALY
    </td> </tr> <tr> <td class="blanc" height="50"></td></tr></tbody></table>
Working...
X