Announcement

Collapse
No announcement yet.

Djibouti: Atelier sur la surveillance des oiseaux

Collapse
X
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • Djibouti: Atelier sur la surveillance des oiseaux

    Samedi dernier, une cérémonie d'ouverture d'un atelier de formation de formateurs en surveillance épidémiologique de la grippe aviaire a eu lieu au ministère en charge de l'Environnement en présence du ministre, M.Elmi Obsieh Waïss, du secrétaire général du MHUEAT, de la directrice de l'Habitat et de l'Urbanisme et du directeur de l'Environnement. On peut dire qu'à l'issue de cette formation, notre pays disposera de formateurs qualifiés pour perpétuer les connaissances et mettre sur pied un réseau de surveillance efficient.

    Depuis samedi dernier, le Ministère de l'Habitat, de l'Urbanisme, de l'Environnement et de l'Aménagement du Territoire abrite un atelier de formation des formateurs en surveillance épidémiologique de la grippe aviaire chez les oiseaux migrateurs. Cet atelier destiné aux techniciens des services vétérinaires et de l'environnement s'inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la composante environnementale du projet de prévention et de lutte contre la grippe aviaire qui regroupe, outre les ministères de l'environnement, de l'agriculture et de la santé, celui de la communication ainsi que le Secrétariat Exécutif du Comité Technique Intersectoriel de lutte contre le Sida, le paludisme et la tuberculose. Il se propose de fournir les connaissances théoriques et pratiques requises à quelque six techniciens des deux premiers ministères qui, à leur tour, devront former des surveillants de terrain. Ces derniers seront répartis sur l'ensemble du pays et constitueront le réseau de surveillance national en matière de suivi de l'avifaune sauvage.

    Cette formation qui se poursuivra jusqu'à la fin de la semaine se veut complète et bénéfique pour l'ensemble du pays. Elle couvre les fondements de l'ornithologie dont le phénomène migratoire, l'identification, la classification et l'écologie des oiseaux. Elle consacre une part importante aux oiseaux de Djibouti et leur répartition.

    L'historique de la grippe aviaire et le rôle de l'avifaune sauvage dans sa propagation, la situation mondiale et les moyens de riposte des pays, la recherche d'individus morts ou malades, la surveillance épidémiologique au sein des oiseaux migrateurs tout comme la communication et l'élaboration des rapports sur les cas suspects ainsi que la mise en place et le fonctionnement d'un réseau de surveillance national seront largement étudiés. Elle sera complétée par des sorties sur le terrain notamment au Lac Abhé et à la bande côtière de Djibouti pour permettre aux stagiaires de mieux assimiler les connaissances qu'ils auront acquises au fur et à mesure. Afin d'atteindre les objectifs escomptés, le ministère en charge de l'environnement a fait appel aux compétences de l'IUCN, Union Mondiale pour la Nature pour la conduite de la formation. Celle-ci s'est associée avec des techniciens nationaux pour bien cadrer le programme avec la réalité locale.

    Dans son discours d'ouverture de l'atelier, le Ministre de l'Habitat, de l'Urbanisme, de l'Environnement et de l'Aménagement du Territoire, Chargé des Relations avec le Parlement, M. Elmi Obsieh Wais a déclaré que " la grippe aviaire constitue actuellement une menace mondiale réelle tant les moyens de riposte face à une pandémie ne sont pas encore au point. Notre pays n'est pas épargné d'un tel fléau. Bien au contraire, depuis 2006, Djibouti figure parmi les pays où la maladie a été décelée. Cette situation doit nous inciter à mobiliser et joindre nos efforts pour mettre en place les moyens et mesures de prévention et de lutte nécessaires. Notre vigilance est d'autant plus justifiée que notre pays se trouve sur un important axe de migration des oiseaux sauvages ". Il a rappelé que l'objectif ultime de la formation était de permettre à notre pays de " bâtir un réseau de surveillance épidémiologique national de la grippe aviaire ". Il a en outre exhorté les futurs formateurs à se consacrer pleinement à cette formation tout au long de la semaine et à faire preuve de ponctualité pour parfaire leurs connaissances. Enfin, il a saisi l'occasion qui lui était offerte pour remercier sincèrement tous les partenaires nationaux et internationaux qui, de près ou de loin participent aux activités du projet de prévention et de lutte contre la grippe aviaire.

    Le professeur Laurent Ntahuga, Coordinateur Technique en matière de Biodiversité et Espèces auprès du bureau régional de Nairobi de l'IUCN et artisan principal de cette formation qui a pris la parole avant le discours d'ouverture du Ministre, n'a pas manqué de souligner dans son intervention que compte tenu de l'expertise et de l'expérience avérée de son organisation, il pouvait anticiper qu'à l'issue de cet exercice de haut niveau, Djibouti disposera de formateurs qualifiés pour perpétuer les connaissances et mettre sur pied un réseau de surveillance efficient.

    La cérémonie d'ouverture de l'atelier s'est tenue en présence de plusieurs responsables du ministère chargé de l'environnement dont le Secrétaire Général, Monsieur Aboubaker Doualé Waïss, Madame Amina Abdi Aden, Directrice de l'Habitat et de l'Urbanisme et Monsieur Dini Abdallah Omar, Directeur de l'Aménagement du Territoire et de l'Environnement.

    http://www.lanation.dj/news/2008/ln5/national11.htm
Working...
X