Announcement

Collapse
No announcement yet.

Aucun cas de grippe aviaire n’a été enregistré en Algérie

Collapse
X
 
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • Aucun cas de grippe aviaire n’a été enregistré en Algérie

    Aucun cas de grippe aviaire n’a été enregistré en Algérie


    * Plus de 5.800 prélèvements, dont 2.117 effectués en 2007 en Algérie, se sont révélés négatifs. l 351 personnes infectées par le virus H5N1, dont 219 décès depuis 2003 à ce jour.
    * L’Algérie renforce son dispositif de surveillance par l’acquisition de nouveaux matériels de détection, de prévention et de lutte contre cette menace mondiale.
    * Environ 5 millions de doses de vaccin destiné à la volaille stockés pour faire face à un éventuel foyer de grippe d’origine aviaire et partiellement actualisés pour cette année.

    Aucun cas de grippe aviaire n’a été enregistré en Algérie, ont indiqué les membres de la commission nationale de veille, de suivi et de lutte contre la grippe aviaire, réunis hier à Alger.
    Regroupant plusieurs secteurs, cette commission a dans ce cadre dressé un état des lieux en Algérie, quant au dispositif vétérinaire mis en place pour prévenir de l’épizootie de la grippe aviaire, et relevé que "le dispositif de surveillance et de veille reste maintenu".
    Des prélèvements continuent d’être effectués dans le cadre de la surveillance systématique, a-t-on souligné dans ce contexte. Ainsi, 2117 prélèvements ont été faits en 2007 et, 5753 autres, entre le mois d’octobre 2005 et le 30 novembre 2007.
    Ces prélèvements se sont avérés tous négatifs, a-t-on tenu à assurer.
    Des instructions de rappel sont par ailleurs régulièrement transmises aux services vétérinaires locaux, pour éviter tout risque de relâchement et inciter à une mobilisation permanente de leur part, ont assuré les membres de cette commission. La vigilance des postes de contrôle aux frontières reste soutenue, a-t-on également affirmé, ajoutant à titre indicatif que, 32 canaris et pigeons provenant de pays européens "ont été refoulés en décembre 2007". La Commission a soutenu, en outre, que le ministère de l’Agriculture détient un stock de 5 millions de doses de vaccin destiné à la volaille, en cas de besoin, précisant que ce stock a été "partiellement" actualisé en perspective de l’année 2008.
    Les accords avec l’Organisation internationale de l’environnement (OIE), établis avec l’Algérie, permettront l’accès à des quantités supplémentaires en cas de besoin, a-t-on assuré.
    Parmi les objectifs essentiels arrêtés pour l’année courante, il est attendu enfin que la Commission focalise sur la préparation à la pandémie de grippe humaine proprement dite, "vu que le risque de sa survenue n’est toujours pas écarté", a-t-on indiqué.

    Avec un risque zéro enregistré à l’issue des différents prélèvements effectués à ce jour par les services vétérinaires, plus de 5.800, dont 2.117 effectués en 2007, lesquels ont révélé des résultats négatifs, le dispositif de la surveillance de l’évolution de la maladie reste maintenu de même que la vigilance devant la persistance de la menace, a indiqué hier, le Dr. Karim Boughalem, sous-directeur de la santé animale à la direction des services vétérinaire, lors d’une conférence de presse consacrée au thème.
    Parmi les mesures prises dans le cadre de ce dispositif, il y a lieu de citer l’interdiction de toute importation d’intrants avicoles ou de produits d’origine aviaire de pays infectés, ainsi que l’importation d’oiseaux exotiques quel que soit le pays de provenance.
    A ce propos, le Dr. Boughalem a cité, à titre d’exemple, le cas des 32 canaris et pigeons parvenant des pays européens qui ont été refoulés en décembre 2007. Par ailleurs, il a rappelé sur le processus de la surveillance active, notamment dans les zones humides du pays tels que la réserve de chasse de Zéralda, le lac de Réghaïa, El Tarf, Oran et Tlemcen qui enregistrent annuellement l’arrivée de milliers de colonies d’oiseaux migrateurs. «Le prélèvement et la surveillance des oiseaux sauvages se fait de manière accrue au niveau de ces zones par le biais d’appareillages ultra sophistiqués pouvant déceler la présence du virus H5N1 au bout de quelques heures contrairement aux anciens appareils», a-t-il dit.
    Outre, l’aspect surveillance que comporte ce dispositif mis en place, faut-il le rappeler, par la commission nationale de veille, de suivie et de lutte contre la grippe d’origine aviaire qui regroupe 14 secteurs, l’interlocuteur a évoqué également l’aspect intervention en cas de détection d’éventuels foyers en Algérie. Dans ce sens, il a annoncé que le ministère de l’Agriculture détient un stock de 5 millions de doses de vaccins destinés à la volaille en cas de besoin, précisant que ce stock a été partiellement actualisé en perspective de l’année 2008.
    Présentant, pour sa part, la situation internationale de la maladie, le Dr Samia Amrani, coordinatrice du dossier grippe aviaire au ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière — qui a déclaré que 31 pays ont été infectés par la grippe aviaire, H5N1, dont 6 nouvellement touchés à savoir, le Bangladesh, le Bénin, le Togo, le Ghana, l’Arabie Saoudite et le Koweït — a niée en bloc la présence de cas de contamination interhumaine confirmée dans le monde.
    Cette maladie, selon elle, hautement pathogène se transmet essentiellement par voie aérienne en contact répétés avec des milieux fortement infectés par le virus influenza aviaire. «La consommation des viandes blanches ne représente guère un facteur de contamination du virus de l’espèce animal vers l’homme», a souligné la coordinatrice du dossier grippe aviaire, ajoutant que «les personnes à risque sont généralement les éleveurs de volailles qui sont en contact permanent avec les produits avicoles.»
    Selon les chiffres révélés par l’Organisation mondiale de la santé, depuis 2003, année de l’apparition de la maladie au 11 janvier 2008, 351 cas humains ont été enregistrées dont 219 ont trouvé la mort suite à une contamination par le virus.
    Il convient de rappeler que les activités de la commission nationale de lutte contre cette peste aviaire pour l’année 2008 consistent notamment à focaliser sur la préparation à la pandémie de grippe humaine proprement dite, vu que le risque de sa survenue n’est toujours pas écarté.

    http://www.elmoudjahid.com/stories.p.../01/22/4061935
Working...
X