Announcement

Collapse
No announcement yet.

Vaccin antigrippal: il y aurait discordance avec la souche en circulation

Collapse
X
 
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • Vaccin antigrippal: il y aurait discordance avec la souche en circulation

    Un article d'Helen Branswell


    Vaccin antigrippal: il y aurait discordance avec la souche en circulation

    Il y a 18 heures

    TORONTO — Il y aurait apparemment une "discordance" partielle entre le vaccin censé protéger contre la souche de virus sélectionnée pour produire le vaccin, et la souche du virus qui circule effectivement, et qui est à l'origine du plus grand nombre de cas d'influenza, indiquent des données préliminaires provenant du Canada, des Etats-Unis et de Grande-Bretagne.

    Au cours de cinq des sept dernières saisons de grippe, les experts ont eu du mal à prédire avec précision quelle famille de virus de type B dominerait une année donnée - et devrait donc être incluse dans le vaccin, du moins en Amérique du Nord.

    Des chercheurs ont alors décidé d'explorer la possibilité de reformuler le vaccin pour y ajouter une deuxième composante de type B. A l'heure actuelle, le vaccin protège contre une famille de virus de type B et deux sous-types de virus de type A, H3N2 et H1N1.

    Des scientifiques américains se rencontrent ce lundi pour évaluer les avantages et les inconvénients d'une telle mesure. Les résultats de leurs travaux seront soumis le mois prochain à l'administration des aliments et médicalements des Etats-Unis (FDA).

    Jusqu'à il y a environ huit ans, seule une famille de virus de type B circulait dans le monde à un moment donné. Mais en 2001, une deuxième a vu le jour en Asie et les deux circulent simultanément depuis. Chaque année, l'un ou l'autre de ces virus est dominant.

    Comme les virus sont de "lignée" différente, on croit qu'un vaccin conçu pour protéger contre un de ces virus n'offre pas une grande protection contre un virus de l'autre "lignée". Mais des études en cours sur l'efficacité des vaccins canadiens démontrent que ce n'est pas toujours le cas.

    En effet, au cours des dernières saisons, des experts canadiens ont observé que malgré la discordance, il y avait eu protection "croisée", c'est-à-dire contre des virus apparentés mais différents n'étant pas contenus dans le vaccin.

    http://www.google.com/hostednews/can...VHBmHgDZnllwwg
Working...
X