Announcement

Collapse
No announcement yet.

Vaccin contre la grippe

Collapse
X
 
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • Vaccin contre la grippe

    Vaccin contre la grippe






    Nous avons tous déjà été grippés au moins une fois dans notre vie. Mais qu'en est-il réellement de cette maladie vieille comme le monde ? On la définit communément comme étant une maladie infectieuse touchant le système respiratoire. Elle provoque alors un affaiblissement physique, des migraines, une rhinite, et de la toux, accompagnés d'une forte fièvre. Ces symptômes peuvent également aggraver d'autres troubles de santé, à l'exemple de l'asthme, du diabète ou encore des problèmes cardiaques.

    Jusqu'à nos jours, on a réussi à découvrir trois différents types de grippe : la grippe de type A, celle de type B, et la dernière, celle de type C, qu'on rencontre beaucoup moins souvent. Néanmoins, pour véritablement connaître cette infection, ainsi que ses remèdes, il est nécessaire de revenir à son origine contemporaine. Tout commence en 1918, avec la mort de 40 millions de personnes, suite à l'expansion d'une épidémie de grippe espagnole. Pour cette raison, l'Institut Pasteur de Paris fait des recherches sur la maladie et découvre qu'elle est causée par le virus A, scientifiquement nommé H1N1. L'histoire continue alors, et en 1931, Frank Macfarlane Burnet constate que la virulence du virus était atténuée lorsqu'on le conservait dans des ?ufs de poule. Et c'est en utilisant ce procédé de culture que Francis et Smith, deux américains, mettent au point un vaccin, qui allait devenir le premier remède contre la grippe. En 1933, suite à l'utilisation de furets comme cobayes, des scientifiques britanniques réussirent à découvrir le premier type de virus grippal : le type A. C'est cette découverte qui permit à Thomas Francis Jr.

    , en 1944, de créer le premier vaccin réellement efficace, en utilisant des virus de type A tués. Ainsi, ce vaccin étant le fruit d'une subvention de l'armée des Etats-Unis d'Amérique, les militaires américains envoyés en Europe entre 1944 et 1945 furent préalablement vaccinés pour éviter toute contamination. C'est également durant cette période que la commercialisation publique du vaccin fut débutée.
    <hr class="spacer">
    Deux ans après, à l'Institut Pasteur de Paris, un laboratoire spécialement créé pour les recherches sur la grippe met au point un vaccin Européen avec une méthode similaire à celle des Etats-Unis. L'année 1957 marque un tournant dans l'évolution de la maladie. En effet, une nouvelle pandémie frappe le monde, il s'agit de la « grippe asiatique ». Pour combattre ce nouveau fléau, un an après, le virus H1N1 contenu dans le premier vaccin fût remplacé par le virus H2N2 de la seconde épidémie, afin de rendre le remède plus efficace. Ainsi, pendant dix ans, les vaccinations continuèrent pour éradiquer la maladie mais, en 1968, un nouveau problème de santé mondiale fait son apparition. En effet, la « grippe de Hongkong » fait deux millions de victimes, rien qu'en France, et, comble des choses, les vaccins connus à l'époque n'avaient aucun effet sur le virus évolué H3N2. Devant un tel désastre, et avec la constatation de l'arrivée successive des épidémies de grippe, l'Organisation Mondiale de la Santé décide de prendre plusieurs précautions à partir de 1969.


    <hr class="spacer">

    C'est ainsi qu'en 1977, un nouveau vaccin, ayant un effet sur les trois types de grippe, est mis au point, en combinant le virus H1N1, H2N2, et une souche B qui a été découverte. En 1984, le GROG fut créé en France, et lorsqu'on a réussi à constater que la diminution du taux de grippe diminuait également le taux de mortalité chez les personnes âgées, on commençait à distribuer gratuitement le nouveau vaccin aux individus de plus de 75 ans à partir de 1985. Quatre ans plus tard, cet âge fut réduit à 70 ans, pour finir à 65 ans, en 2000. Pour ce vaccin, avec une technique de fabrication qui n'a pas changé depuis des décennies, une nouvelle version est créée tous les ans, pour pallier à l'évolution incessante du virus de la grippe. Aujourd'hui, on a réussi à déterminer plusieurs avantages découlant de la vaccination contre les infections grippaux. Avec 85% de mortalité en moins, 70% de taux d'hospitalisation plus faible par rapport à ce qui a été constaté auparavant, et une efficacité prouvée contre la grippe, ainsi qu'une réduction évidente des frais nécessaires à la guérison, il est désormais logique de dire que le remède à apporter pour combattre cette maladie est efficace. Cependant, il ne faut pas oublier que le virus grippal ne cesse de muter, alors il est impossible de prédire quand un nouveau type de virus grippal, plus résistant, fera son apparition.

    http://www.web-libre.org/dossiers/va...ippe,5709.html
Working...
X