Announcement

Collapse
No announcement yet.

«La victime du H1N1, c’est Monsieur ou Madame Tout-le-Monde»

Collapse
X
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • «La victime du H1N1, c’est Monsieur ou Madame Tout-le-Monde»

    <btn_espacement> &#171;La victime du H1N1, c’est Monsieur ou Madame Tout-le-Monde&#187;

    SYLVIE BRIAND, directrice du programme de lutte contre la grippe A &#224; l’OMS

    <btn_espacement> </btn_espacement></btn_espacement><!--resume--> <!--accroche--> <script type="text/javascript"> load_com_js("/commentaires/get_nb_com.js.php", "list=2009/07/23/587943"); </script><script type="text/javascript" src="http://www.leparisien.fr/commentaires/get_nb_com.js.php?r=0.008269705588406118&list=2009/07/23/587943"></script>

    Propos recueillis par Philippe Baverel et Jean-Marc Ducos<btn_noimpr>

    <!--outils--> </btn_noimpr> <btn_p> <!-- dur&#233;e : 0.03856086730957 sec -->Petite femme discr&#232;te, Sylvie Briand, 45 ans, est un m&#233;decin pas comme les autres au sein de l’Organisation mondiale de la sant&#233; (OMS). Cette Fran&#231;aise originaire de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), sp&#233;cialiste des maladies &#233;pid&#233;miques comme la fi&#232;vre jaune et le chol&#233;ra mais aussi de la sociologie de l’organisation, est aujourd’hui la directrice du programme mondial de lutte contre la grippe A &#224; l’OMS. <btn_noimpr> </btn_noimpr>
    <script type="text/javascript"> sas_pageid='2358/16836'; // Page : manchettepub/leparisien.com/articles_vivremieux sas_formatid=1278; // Format : rectangle 2 300x250 sas_target=''; // Targeting SmartAdServer(sas_pageid,sas_formatid,sas_target); </script><script src="http://www.smartadserver.com/call/pubj/2358/16836/1278/S/1391408903/?"></script>
    <!--pub-spot--> </btn_p> <!-- dur&#233;e : 0.19513702392578 sec --> Un m&#233;decin au coeur de la crise. Le virus de la grippe A se propage tr&#232;s rapidement, quel bilan dressez-vous de cette pand&#233;mie ?
    Sylvie Briand.
    Aujourd’hui, 135 000 personnes ont &#233;t&#233; touch&#233;es par la grippe A. Cette maladie est relativement b&#233;nigne mais elle peut &#234;tre grave chez certaines populations particuli&#232;rement expos&#233;es. Il s’agit notamment des personnes souffrant de facteurs de risques comme les probl&#232;mes cardiaques, pulmonaires, diab&#233;tiques, d’asthme, d’ob&#233;sit&#233; mais aussi les femmes enceintes et les malades atteints par le HIV (NDLR : le virus du sida) ou souffrant de malnutrition. Le nombre de morts, qui d&#233;passe d&#233;j&#224; 700, va augmenter, c’est clair. Aujourd’hui, le monde est un village. Le transport a&#233;rien multiplie les &#233;changes et les contacts entre populations. Lors de la grippe espagnole de 1918, la maladie &#233;tait essentiellement transmise par les soldats rentrant chez eux. La situation &#233;tait diff&#233;rente.
    Pourquoi avez-vous cess&#233; de publier depuis une semaine les statistiques de la maladie ? Cette d&#233;cision a &#233;t&#233; mal comprise.
    Le nombre de cas importe peu d&#233;sormais en mati&#232;re de sant&#233; publique. La pand&#233;mie est l&#224;. Ce qui compte, c’est de voir les tendances, si le nombre de morts augmente brutalement, si la vague de contamination se poursuit ou fait une pause… A l’OMS, nous n’avons rien &#224; cacher. Nous continuerons &#224; publier un bilan de la maladie une fois par semaine. Mais il faut &#234;tre conscient que beaucoup de pays en Afrique n’ont pas de syst&#232;me de surveillance de la grippe A et disposent de peu de produits r&#233;actifs pour diagnostiquer le virus.
    Existe-t-il un portrait type des victimes qui ont succomb&#233; &#224; la grippe A ?
    La victime du H1N1, c’est Monsieur ou Madame Tout-le-Monde. Mais les groupes d’&#226;ge les plus touch&#233;s sont les jeunes entre 12 et 25 ans. Ces derniers, pourtant, ne d&#233;veloppent pas les formes les plus compliqu&#233;es de la maladie. Ceux qui sont hospitalis&#233;s et souffrent d’affections plus s&#233;v&#232;res ont 27 ans en moyenne. Quant &#224; ceux qui pr&#233;sentent des complications pouvant aller jusqu’au d&#233;c&#232;s, ils ont en moyenne 37 ans, dont certains avec des facteurs de risques. Les personnes &#226;g&#233;es sont aussi menac&#233;es mais elles b&#233;n&#233;ficieraient d’une forme d’immunit&#233; car elles ont &#233;t&#233; confront&#233;es au cours de leur vie &#224; diff&#233;rents virus de la grippe comme celui qui a frapp&#233; en 1957 ou 1968.
    Quelles le&#231;ons les pays du Nord peuvent-ils tirer de vos observations de la maladie dans l’h&#233;misph&#232;re Sud, actuellement en plein hiver ?
    Les pays touch&#233;s par le virus H1N1 en d&#233;but d’hiver ont vu le nombre de cas exploser tr&#232;s rapidement. Mais on a constat&#233; que la grippe saisonni&#232;re a continu&#233; &#224; circuler m&#234;me si la grippe A l’a supplant&#233;e. La question est de savoir si le H1N1 va remplacer les autres virus de la grippe ou s’il y aura cohabitation.
    Quand un vaccin sera-t-il disponible ?
    Il faut quatre &#224; six mois pour produire un vaccin. Et nous devons &#233;galement pr&#233;voir des essais cliniques sur des volontaires sains adultes et enfants. Sachant qu’on a isol&#233; le virus en mai, les premiers vaccins devraient &#234;tre disponibles fin septembre-d&#233;but octobre. L&#224;, se posera le probl&#232;me de la quantit&#233; sachant qu’on pourra au maximum en produire 900 millions de doses par an. L’OMS pr&#233;conise que les personnels de sant&#233; soient vaccin&#233;s en priorit&#233; pour remplir leur mission. La question de vacciner les groupes &#224; risques reste pos&#233;e.
    Faut-il s’attendre &#224; ce que tout le monde porte un masque cet automne ?
    Pour les gens qui toussent ou qui crachent, le masque s’impose afin d’&#233;viter que les autres ne soient contamin&#233;s par leurs postillons. Aucune &#233;tude scientifique ne dit que porter un masque va r&#233;duire la mortalit&#233; mais le bon sens nous apprend que le masque aura un effet protecteur, notamment dans les transports en commun. En Asie, le masque est r&#233;pandu et cela ne choque personne.
Working...
X