Announcement

Collapse
No announcement yet.

Paris envoie des renforts médicaux en Nouvelle-Calédonie

Collapse
X
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • Paris envoie des renforts médicaux en Nouvelle-Calédonie

    Grippe A : Paris envoie des renforts médicaux en Nouvelle-Calédonie

    LEMONDE.FR avec AFP | 21.08.09 | 17h26 • Mis à jour le 21.08.09 | 17h29

    Les autorités françaises ont décidé d'envoyer des renforts médicaux en Nouvelle-Calédonie pour faire face à la progression de l'épidémie de grippe A (H1N1). Trois personnes atteintes de cette grippe y sont mortes depuis une semaine, et un responsable de la santé a annoncé que vingt mille personnes pourraient être touchées par le virus.

    Les deux dernières personnes décédées, une femme de 58 ans et un homme de 27 ans, ont succombé à une pneumopathie. "Les tests ont confirmé à 100 %" qu'elles étaient atteintes du virus de la grippe A (H1N1), de même que la fillette morte lundi, a indiqué vendredi Philippe Dunoyer, membre du gouvernement calédonien, chargé de la santé. Ces victimes étaient toutes considérées comme des personnes à risque en raison de pathologies diverses, dont la nature n'a pas été précisée par respect du secret médical.

    Au total, environ vingt mille personnes sont potentiellement contaminées par le virus en Nouvelle-Calédonie, soit 8 % de la population. "Ce chiffre est sûr à 80-85 %", a indiqué vendredi M. Dunoyer, précisant qu'il a été "établi sur la base des prescriptions de Tamiflu, des enfants absents dans les écoles, essentiellement en province Sud, et des remontées du réseau Sentinelle" (médecins du public et du privé). Les hôpitaux ne sont pas débordés "même si la situation est un peu tendue", selon M. Dunoyer. "Ils font face à la fois à un petit absentéisme du personnel et à l'augmentation du nombre de cas", a-t-il déclaré sur RTL.

    L'ÉPIDÉMIE AURAIT DÉJÀ DÉPASSÉ SON PIC

    Les ministères de la santé, de l'intérieur et de l'outre-mer ont donc décidé l'envoi "dans les prochaines heures" de professionnels de santé (médecins et infirmiers) dans le cadre de la réserve sanitaire. Ce personnel sera doté de respirateurs pour la ventilation artificielle, pour faire face à des formes sévères nécessitant le recours à du matériel de réanimation. Des stocks supplémentaires de médicaments antiviraux pédiatriques seront acheminés en Nouvelle-Calédonie et en Polynésie, comme l'ont demandé les autorités sanitaires locales. Déjà des masques et des traitements antiviraux leur avaient été envoyés "dès le début de l'épidémie", rappellent les ministères.

    Selon les autorités Calédoniennes, qui disent ne pas paniquer, l'épidémie a "pratiquement atteint son plus haut niveau" dans l'archipel en cette saison hivernale, traditionnellement une période de grippe dans l'hémisphère Sud. La Nouvelle-Calédonie dispose déjà d'un stock de trente mille boîtes de Tamiflu (médicament antigrippe) adulte et quatorze mille boîtes pédiatriques et 1,3 million de masques pour une population d'environ deux cent cinquante mille personnes. Les écoles primaires sont d'ailleurs restées ouvertes et constatent ces derniers jours une "nette décrue de l'absentéisme".

    http://www.lemonde.fr/planete/articl...ens_id=1185166
Working...
X