Announcement

Collapse
No announcement yet.

La Suisse émet des doutes sur un vaccin

Collapse
X
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • La Suisse émet des doutes sur un vaccin

    Grippe A. La Suisse émet des doutes sur un vaccin
    31 octobre 2009 - 1 réaction(s)

    La Suisse a mis en place des restrictions à l'utilisation du vaccin Pandemrix contre la grippe H1N1 du laboratoire GlaxoSmithKline (GSK), pour les femmes enceintes, les enfants de moins de 18ans et les adultes de plus de 60 ans. L'autorité de régulation des médicaments suisse, Swissmedic, a en effet émis des doutes quant à l'adjuvant AS03 utilisé dans ce vaccin. «Nous sommes déterminés à poursuivre des essais cliniques pour fournir aux organes de régulation, aux gouvernements et au public des informations détaillées sur le rapport risques-bénéfices du vaccin contre le virus H1N1», a répondu un porte-parole de GSK. Par ailleurs, Swissmedic a autorisé le vaccin Focetria du suisse Novartis contenant «l'adjuvant MF59, utilisé de longue date dans les vaccins contre la grippe saisonnière» pour les adultes et les enfants à partir de six ans. Mais «pour ce qui est des femmes enceintes et de celles qui allaitent», l'autorité estime que c'est au médecin traitant «de mesure les avantages et les inconvénients possibles».

  • #2
    Re: La Suisse émet des doutes sur un vaccin

    Grippe porcine: très peu de Suisses veulent se faire vacciner

    Les Suisses ne sont pas très chauds à l'idée de se faire vacciner contre la grippe porcine. Selon un sondage Isopublic publié dans le "SonntagsBlick" et "il caffè", 86,4% de la population n'a pas l'intention de suivre les conseils de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP).

    Au 19:30 de la TSR, le président de la Fédération des médecins suisses (FMH) Jacques de Haller a reconnu qu'"il y a du travail d'explication à faire". Il a rappelé que les morts dus à la grippe porcine sont bien réels: mille décès aux Etats-Unis jusqu'ici et plusieurs centaines en Grande-Bretagne. La vague arrive donc gentiment en Europe.

    Le Genevois espère que les groupes à risque - les enfants de moins de deux ans, les malades chroniques et les femmes enceintes - seront parmi les premiers à se faire vacciner.

    Selon le sondage, près des 60% sondés estiment aussi que les mises en garde des autorités sont exagérées. La réticence à la vaccination contre la grippe saisonnière est un tout petit peu moindre, mais reste élevée: 83,9% des personnes interrogées n'ont pas l'intention d'y recourir. Avant de partir vers une destination lointaine, 42,2% des Suisses se sont déjà fait vacciner.

    http://www.romandie.com/infos/ats/di...ociate=phf0019

    Comment

    Working...
    X