Announcement

Collapse
No announcement yet.

Grippe A : une institutrice dans le coma - décédée samedi 28 novembre

Collapse
X
 
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • Grippe A : une institutrice dans le coma - décédée samedi 28 novembre

    Grippe A : une institutrice dans le coma






    Une professeure de Bézu-Saint-Germain, à côté de Château-Thierry, a contracté une grave infection à cause de la grippe A.


    BÉZU-SAINT-GERMAIN (Aisne). Une enseignante de maternelle de Bézu-Saint-Germain est hospitalisée dans un état critique. La faute au virus de la grippe et à ses complications. La nouvelle ébranle tout le village.


    BÉZU-SAINT-GERMAIN (Aisne). Le virus qui fait tant parler actuellement est à deux doigts de faire une victime dans le Sud de l'Aisne.
    Une institutrice de l'école de Bézu-Saint-Germain (près de Château-Thierry) se trouve actuellement entre la vie et la mort.
    Hositalisée depuis la fin de semaine dernière, elle a été placée dans un coma artificiel, devant la gravité de sa pathologie.
    Ainsi, la grippe A est rentrée avec fracas au sein du village de 640 habitants.
    Le cas de l'enseignante a apparemment semé le trouble dans la commune. Parents d'élèves, professeurs, élus ne semblent plus savoir où donner de la tête. Une semaine a suffi pour désorienter tout le monde.
    Le lundi 16 novembre, Patricia (*) se présente comme d'habitude devant ses élèves de grande section de maternelle. « Le lendemain matin, elle ne se sentait pas bien, elle est restée chez elle », raconte un proche. Un cas de grippe A sera recensé par la suite chez un enfant scolarisé dans l'école. L'état de santé de la jeune femme s'est rapidement dégradé.
    En fin de semaine, elle est hospitalisée à Château-Thierry. Dimanche soir, les médecins castels demandent son transfert vers le CHU Henri-Mondor de Créteil (94). La trentenaire, qui réside dans l'agglomération de Château-Thierry, s'y trouve toujours, dans un état critique.

    Pas le seul cas
    Mardi soir, le résultat de son dépistage de la grippe est parvenu à sa famille : positif. D'après nos informations, une infection pulmonaire a aggravé son état.
    « Le virus de la grippe A entraîne des complications de ce genre : streptocoque, pneumocoque. Le système immunitaire est affaibli par l'état grippal, et peut s'infecter avec n'importe quelle bactérie », explique un médecin local.
    Ses proches accusent encore le coup. Ses collègues ont reçu un choc.
    « C'est quelqu'un que nous connaissions très bien, pour avoir mené plusieurs actions syndicales ensemble. Ce n'est pas seulement une militante de tous les combats, c'est aussi une mère de famille de deux enfants (1 an et demi et 4 ans) », commente Olivier Bouis, secrétaire départemental du SNUDI-FO. « Nous avions les larmes aux yeux en apprenant la nouvelle », confie une institutrice castelle.
    Outre le chagrin, le cas de Patricia marque aussi les esprits, faisant remonter dans le monde enseignant l'angoisse d'être malade.
    Si Patricia est le cas le plus grave de l'établissement scolaire, elle ne semble pas être le seul. De nombreuses rumeurs circulent sur le nombre de cas de grippe A relevé.
    D'après nos observation, il y aurait deux cas chez des adultes (Patricia et celle du réseau d'aide et de soutien aux élèves en difficulté.
    Julien ASSAILLY
    (*) prénom d'emprunt.

  • #2
    Re: Grippe A : une institutrice dans le coma

    Grippe H1N1: décès d'une institutrice dans l'Aisne


    Une institutrice de l'école de Bézu-Saint-Germain est décédée samedi de la grippe H1N1 au CHU Henri-Mondor de Créteil (Val de Marne), a-t-on appris ce dimanche auprès de la préfecture de l'Aisne.
    L'enseignante de maternelle, âgée d'une trentaine d'années, présentait des antécédents médicaux qui la rendaient plus vulnérable. Elle était hospitalisée et plongée dans un coma artificiel depuis plusieurs jours, a confirmé le sous-préfet de Laon, Régis Elbez.
    Elle avait été hospitalisée en fin de semaine à Château-Thierry (Aisne) dans un état critique avant d'être transférée dimanche soir au CHU Henri-Mondor de Créteil.
    L'école avait été fermée la semaine dernière à la suite d'autres cas de grippe H1N1.

    Comment


    • #3
      Re: Grippe A : une institutrice dans le coma - décédée samedi 28 novembre

      BÉZU-SAINT-GERMAIN (Aisne). Une jeune femme du Sud de l'Aisne, âgée de 34 ans, vient de décéder. Elle avait contracté la grippe A deux semaines auparavant.

      http://www.lunion.presse.fr/index.ph...e_dans_l_Aisne


      Women 34 years ; 2 childs; some underlaying conditions ( not specified

      beginning of the illness : 17/11/09 see a GP , treatment.. ( tamiflu not specified )
      hospital : 20/11/09 ( or11/20/09 ? ), then transfer some days later to Paris in a large hospital : two surgeries - not specified what sort.
      <object type="application/x-shockwave-flash" data="http://www.gstatic.com/translate/sound_player.swf" id="tts_object" width="18" height="18">bact&#233;rial lung infection and sepsis</object>
      dead : 28/11/09

      wanted to be vaccinated, but didn't have time




      &#171;LA grippe A sort ses dents &#187;. Ce commentaire d'un m&#233;decin castel vient de trouver une funeste illustration. Samedi matin, Corinne Delesse, institutrice &#224; l'&#233;cole de B&#233;zu-Saint-Germain, &#224; c&#244;t&#233; de Ch&#226;teau-Thierry, est d&#233;c&#233;d&#233;e apr&#232;s avoir contract&#233; la grippe A-H1N1.
      &#194;g&#233;e de 34 ans, cette m&#232;re de deux enfants a &#233;t&#233; foudroy&#233;e dans la fleur de l'&#226;ge. D'apr&#232;s les autorit&#233;s sanitaires, elle pr&#233;sentait,n&#233;anmoins, plusieurs facteurs aggravants, diminuant sa r&#233;sistance &#224; la maladie.
      En moins de 15 jours, les multiples complications li&#233;es au virus l'ont terrass&#233;e. Le mardi 17 novembre dernier, la &#171; ma&#238;tresse &#187; a pr&#233;sent&#233; les premiers sympt&#244;mes grippaux. Consultant son m&#233;decin, comme il est de rigueur, elle a commenc&#233; &#224; se soigner.
      Non vaccin&#233;e
      Trois jours plus tard, le vendredi 20, son &#233;tat s'est d&#233;grad&#233;. L'enseignante est rapidement hospitalis&#233;e &#224; Ch&#226;teau-Thierry. Le dimanche soir, ses forces ont encore diminu&#233;. D'apr&#232;s nos sources, la jeune m&#232;re de famille a contract&#233; une grave infection pulmonaire. &#171; Le virus s'attaque aux bronches et affaibli le syst&#232;me immunitaire. L'organisme est alors moins en mesure de r&#233;agir face &#224; des agents infectieux &#187;, d&#233;taille un m&#233;decin. Ces infections entra&#238;nent alors des complications s&#233;v&#232;res
      pouvant entra&#238;ner une d&#233;tresse respiratoire aigu&#235;.
      Devant les complications, Corinne Delesse est transf&#233;r&#233;e par la suite au CHU Henri-Mondor de Cr&#233;teil. Pr&#233;sentant d'importantes difficult&#233;s respiratoires, l'&#233;quipe soignante la place dans un coma artificiel. Au pr&#233;alable, elle subira une premi&#232;re op&#233;ration chirurgicale. L'&#233;volution de son &#233;tat physiologique n'&#233;tant pas satisfaisante, elle subira une seconde intervention. Le sort s'acharnera tout de m&#234;me… L'infection se g&#233;n&#233;ralise &#224; l'ensemble de l'organisme (septic&#233;mie). &#171; Ils ont fait ce qu'il fallait. Mais malgr&#233; leurs efforts, elle pas pu r&#233;sister &#187;, observe son mari.
      &#201;puis&#233; et dans la douleur, ce dernier &#233;met le souhait que la mort de son &#233;pouse serve de le&#231;on. &#171; Peu importe ce que disent les d&#233;tracteurs, il faut aller se faire vacciner ! Personne ne m&#233;rite de partir de cette fa&#231;on &#187;. Avec leurs deux enfants, ils avaient m&#234;me pr&#233;vu d'y aller. &#171; Nous avions re&#231;u nos bons de vaccination depuis plusieurs jours. Mais vous avez vu les horaires d'ouverture du centre de vaccination (*) ! Si vous travaillez, c'est tr&#232;s difficile. Nous devions donc y aller en fin de semaine &#187;.
      Rappelons que la protection de la vaccination est effective une semaine environ apr&#232;s l'injection.
      Julien ASSAILLY
      (*) Depuis ce samedi, les horaires ont &#233;t&#233;
      &#233;tendus.

      Comment

      Working...
      X