Announcement

Collapse
No announcement yet.

France - Grippe : les jeunes particulièrement touchés par l'épidémie

Collapse
X
 
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • France - Grippe : les jeunes particulièrement touchés par l'épidémie

    Grippe : les jeunes particulièrement touchés par l'épidémie

    Alors qu'habituellement, les décès imputables à la grippe concernent à plus de 90% des malades de plus de 75 ans, des données publiées mercredi 10 janvier par Santé publique France suggèrent que les plus jeunes sont d'ores et déjà beaucoup plus touchés cet hiver.

    La rédaction d'Allodocteurs.fr
    France Télévisions
    Mis à jour le 10/01/2018 | 15:18
    publié le 10/01/2018 | 15:05

    "Un excès de mortalité toutes causes est observé chez les 15-64 ans" dans la semaine du 11 au 17 décembre, écrit l'agence Santé publique France dans son bulletin de surveillance hebdomadaire . Le lien avec la maladie n'est pas certain. "A ce stade, la mortalité due à la grippe n’a pas encore été déterminée", a souligné une porte-parole de l'agence sanitaire.

    Mais un autre indice laisse penser que l'épidémie de 2017-2018 est particulièrement virulente chez les malades moins âgés. Alors que les plus de 14 000 morts "attribuables à la grippe" de 2016-2017 étaient à 91% âgés de 75 ans et plus, la répartition des décès parmi les "cas graves" observés depuis le 1er novembre est différente. "Parmi les cas admis en réanimation, 70 sont décédés : trois étaient âgés de moins de cinq ans, 29 de 15 à 64 ans et 38 de 65 ans et plus", a souligné Santé publique France.

    Ce bilan est très lacunaire par rapport à celui que les autorités sanitaires pourront établir en mars, et qui intègrera des malades décédés à leur domicile ou en maison de retraite. Toutefois, lors d'une conférence de presse le 5 janvier, la ministre de la Santé Agnès Buzyn avait expliqué que l'épidémie 2017-2018 était "sévère", "avec une souche de virus qui circule et qui est assez peu connue par le système immunitaire des jeunes". "Il y a beaucoup d'enfants et de jeunes qui aujourd'hui consultent aux urgences", avait-elle relevé.
    ...
    https://www.francetvinfo.fr/sante/ma...e_2554749.html
    "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
    -Nelson Mandela

  • #2
    Jeudi 11 Janvier 2018

    Pourquoi la grippe tue des gens jeunes cette année ?

    PROPOS RECUEILLIS PAR BRUNO ALVAREZ

    « L’épidémie de grippe est sévère cette année », selon la ministre de la Santé. 70 morts sont déjà à déplorer. Parmi eux, 29 avaient entre 15 et 64 ans. Un virologue explique pourquoi on observe un « exceptionnel excès de mortalité » chez des patients plus jeunes que d’habitude.

    Sylvie Behillil, vous êtes responsable adjointe du Centre national de référence (CNR) de la grippe à l’Institut Pasteur. L’épidémie de grippe, qui sévit actuellement, est-elle vraiment plus virulente cette année ?

    Il a été dit que l’épidémie est, cette année, exceptionnelle. Mais nous, au CNR, nous ne dirions pas cela. Elle n’est pas d’une ampleur d’exception. Le virus, qui circule essentiellement en ce moment, est issu du H1N1, une souche de virus connue depuis 2009, dont on sait qu’elle touche surtout les enfants et les adultes jeunes, par comparaison avec le virus H3N2 qui a sévi l’an dernier et touchait les personnes plus âgées. D’où un excès de mortalité, alors, chez les patients de plus de 75 ans.

    Comment expliquer que l’épidémie de cette année s’avère plus fatale chez des gens plus jeunes ?

    La moyenne d’âge des cas graves est de 56 ans, cette année. Depuis la pandémie de 2009, le H1N1 est responsable d’épidémie saisonnière. Il est cousin d’un ancien H1N1 qui circulait il y a déjà bien longtemps. Or, les personnes âgées ont une « mémoire » immunitaire d’un virus proche et sont donc moins touchées que les plus jeunes, dont le système immunitaire s’y trouve confronté pour la première fois. Le H1N1 peut entraîner des infections sévères chez des personnes dont les défenses immunitaires n’ont jamais été exposées à un tel « agresseur ». D’où cet excès de mortalité chez des sujets plus jeunes que d’habitude.
    ...
    https://www.ouest-france.fr/ledition.../24600/page/10
    "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
    -Nelson Mandela

    Comment

    Working...
    X