Announcement

Collapse
No announcement yet.

L'Asie prend des mesures de précaution concernant la grippe porcine

Collapse
X
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • L'Asie prend des mesures de précaution concernant la grippe porcine

    International
    Grippe porcine: l'Asie prend des mesures de précaution

    AP | 25.04.2009 | 14:17


    Les cas humains de grippe porcine au Mexique suscitent l'inquiétude en Asie, qui a déjà dû lutter contre la propagation de la grippe aviaire. Du Japon aux Philippines, plusieurs pays ont renforcé samedi les contrôles des passagers et produits porcins en provenance du Mexique.

    Au moins 62 personnes sont mortes au Mexique des suites d'une grave pneumonie provoquée par une infection de type grippal, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Les analyses ont confirmé que certains de ces décès avaient été provoqués par une souche du virus de la grippe porcine, A/H1N1, qui n'avait encore jamais été observée chez le porc ou chez l'homme.

    Au Japon, le plus grand aéroport international du pays, l'aéroport Narita de Tokyo, l'un des plus fréquentés du monde avec plus de 96.000 personnes chaque jour, les autorités sanitaires ont installé un appareil pour mesurer la température des passagers à la porte d'arrivée des vols en provenance du Mexique.

    "Nous augmentons la surveillance sanitaire à la suite de l'apparition de la grippe porcine", a expliqué Akira Yukitoki, un responsable du service de quarantaine de l'aéroport. Il a rapporté que plus de 160 passagers arrivant du Mexique avaient été contrôlés samedi par la caméra thermographique. Aucun ne s'était plaint de fièvre ou de toux.

    L'aéroport comptait également installer des panneaux d'information pour les passagers se rendant au Mexique, les appelant à "porter des masques, se laver les mains et faire des gargarismes", a-t-il ajouté.

    Au Philippines, le ministre de la Santé Francisco Duque n'a pas exclu que les passagers en provenance du Mexique et souffrant de fièvre soient placés en quarantaine. Le gouvernement renforçait également la surveillance des ports du pays pour empêcher l'entrer de tout cochon ou porc en provenance du Mexique ou des Etats-Unis.

    A Hong Kong, les autorités sanitaires disaient suivre de près les enquêtes menées aux Etats-Unis, où quelques cas bénins ont été signalés, et au Mexique.

    En Thaïlande, les autorités sanitaires ont tenu une réunion sur la grippe porcine mais n'ont pas encore décidé de contrôles aux aéroports car "pour le moment il n'y a pas de consignes de l'OMS", a expliqué Kumnuan Ungchusak, directeur du Bureau d'épidémiologie. "Nos personnels ont été alertés", a-t-il dit. "Nous surveillons la situation de jour en jour".

    L'Asie a dû faire face ces dernières années au H5N1, souche hautement pathogène de la grippe aviaire, qui a tué au moins 257 personnes dans le monde, dont 115 en Indonésie, depuis la fin 2003, selon les données de l'OMS. Les chercheurs ont mis en garde il y a plusieurs années contre le risque d'une pandémie causée par une mutation du virus combinant des éléments des souches touchant l'homme et l'animal. AP

    http://tempsreel.nouvelobs.com/depec...recaution.html

  • #2
    Macao, HK, Chine se tendent la main dans les efforts pour empêcher la grippe de porcs

    Traduction automatique

    <TABLE class=contentpaneopen><TBODY><TR><TD class=contentheading width="100%">Macao, HK, Chine se donnent la main dans les efforts pour empêcher la grippe de porcs </TD><TD class=buttonheading align=right width="100%"> </TD><TD class=buttonheading align=right width="100%"> </TD><TD class=buttonheading align=right width="100%"> </TD></TR></TBODY></TABLE><TABLE class=contentpaneopen><TBODY><TR><TD class=createdate vAlign=top colSpan=2>Mercredi 29 avril 2009

    </TD></TR><TR><TD vAlign=top colSpan=2>Les agents de la Santé locaux ont tenu une vidéoconférence hier avec leurs contre-parties la Chine continentale et au Hong Kong pour discuter des mesures préventives contre la grippe de porcs, qui avait écarté rapidement et les vies réclamées dans plusieurs pays, mais il n'y a aucun cas suspecté de la grippe de porcs dans Macao.

    L'organisation mondiale de la santé (OMS) a décrit la situation comme « urgence de santé publique » qui mérite une attention internationale et a soulevé le statut du niveau alerte universel III au niveau IV, indiquant que la transmission inter-humaine s'est produite.

    Pendant la vidéoconférence, les agents de la Santé ont évalué le développement du virus, de la connaissance partagée et des arrangements discutés de quarantaine, aussi bien que les drogues, le vaccin, et l'essai de vitesse pour le virus.

    En outre, ils ont accepté d'établir une liste de contact pour faciliter conjointement des échanges de l'information pour aider à empêcher la pandémie possible.

    Firector du bureau de santé de Macao, l'ion de menton de Lei, directeur de l'hôpital de Conde S. Januário, du péché de Chan Wai, et des experts du centre de Macao pour le contrôle des maladies et l'empêchement a participé lors de la réunion.

    Les services d'hygiène continuent à pousser la santé, éducative et des établissements de bien être social et le public pour suivre les directives publiées par le gouvernement et des individus sont également rappelés de maintenir la bonne hygiène personnelle.

    Une ligne directe jour et nuit du centre pour le contrôle des maladies et l'empêchement (853-28561122), a été installée pour des enquêtes.

    En outre, afin d'empêcher effectivement la manifestation de grippe de porcs dans Macao, le bureau de bien être social (IAS) soutiendra les équipements sociaux pour prendre des mesures préventives, par le dépistage précoce des cas infectés et la coopération avec le bureau de santé concernant la surveillance et le traitement.

    L'IAS organisera des sessions explicatives de lundi deux à ses membres du personnel et ouvriers sociaux d'équipements, avec Leong Iek Hou du Centre de Contrôle des Maladies et de l'empêchement.

    En outre, le gouvernement tiendra une réunion demain pour la clarification sur la manifestation de grippe de porcs et quelles précautions peuvent être prises à la salle de bâtiment d'administration de bureau de santé de P.M. 1.30 à 2.30 P.M.

    La réunion sera présidée par Tong Ka E/S, coordonnateur du Centre de Contrôle des Maladies et empêchement et s'ouvrir pour tous les professionnels de la santé dans Macao.

    http://www.macaudailytimesnews.com/index.php?option=com_content&task=view&id=26571&It emid=28
    </TD></TR></TBODY></TABLE>

    Comment


    • #3
      L'Asie mieux préparée à une pandémie

      L'Asie mieux préparée à une pandémie
      [ SANTE ]
      <!-- /Blc=96945,6,CL,front5 --><!-- Blc=97147,"ContenusLiesUniversel" -->
      <!-- /Blc=97147,10,CL,cache3 --><!-- Blc=96946,"GeneralBlocPapier" --><TABLE style="WIDTH: 500px" cellSpacing=0 cellPadding=0><TBODY><TR><TD class=iblbl96946></TD><TD class=iblb96946>Selon l'Organisation mondiale de la Santé, les pays d'Asie, dont les mesures avaient été draconiennes durant la crise de la pneumonie atypique (SRAS) de 2003, sont mieux armés pour faire face aux risques de pandémie de grippe porcine.
      "L'Asie est mieux préparée et en meilleure position que d'autres. La crise du SRAS en 2003 a donné une leçon en matière de mécanismes de surveillance et de contrôle de l'infection" a déclaré Peter Cordingley, porte parole de l'organisation onusienne.
      Depuis le samedi 25 avril, l'Organisation Mondiale de la Santé met en garde contre le "potentiel pandémique" du nouveau virus de grippe porcine de type A/H1N1, touchant majoritairement des jeunes adultes en bonne santé.
      Dans de nombreux pays asiatiques, les autorités ont renforcé les contrôles dans les aéroports, en installant notamment de scanners thermiques pour déterminer si des passagers provenant des pays touchés montrent des signes de fièvre.

      De mauvais souvenirs pour l'Asie

      La Chine et Hong Kong sont toujours traumatisés par la crise de la pneumonie atypique (SRAS) de 2003, qui était apparue dans la province chinoise du Guangdong (sud) en novembre 2002, avant de provoquer la mort de 800 personnes dans le monde, dont près de 350 en Chine.
      La même année, le virus pathogène de la grippe aviaire, H5N1, avait fait son apparition en Asie, avant de tuer plus de 250 personnes, principalement en Asie du sud-est.


      </TD></TR></TBODY></TABLE>

      http://www.ushuaia.com/ushuaia-terre...pandemie-.html

      Comment

      Working...
      X