Announcement

Collapse
No announcement yet.

La deuxième vague plus forte et plus rapide - bilan des cas

Collapse
This is a sticky topic.
X
X
 
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • La deuxième vague plus forte et plus rapide - bilan des cas

    <TABLE class=contentpaneopen><TBODY><TR><TD class=contentheading width="100%">Grippe A(H1N1) - La deuxième vague plus forte et plus rapide

    </TD><TD class=buttonheading align=right width="100%"> </TD><TD class=buttonheading align=right width="100%"> </TD><TD class=buttonheading align=right width="100%"> </TD></TR></TBODY></TABLE><TABLE class=contentpaneopen><TBODY><TR><TD>Nouvelles générales - Santé </TD></TR><TR><TD vAlign=top>Écrit par Gabrielle Duchaine

    </TD></TR><TR><TD class=createdate vAlign=top>Vendredi, 18 décembre 2009 15:00 </TD></TR><TR><TD class=modifydate>Mise à jour le Samedi, 19 décembre 2009 20:51

    </TD></TR><TR><TD vAlign=top>La deuxième vague de grippe A (H1N1) a frappé beaucoup plus fort que la première, mais elle s’est acharnée sur les mêmes régions du Québec, confirme un nouveau rapport de l’Institut national de santé publique (INSPQ).
    <TABLE style="WIDTH: 190px" align=right border=0><TBODY><TR><TD></TD></TR></TBODY></TABLE>Pas moins de 80 % des cas déclarés de H1N1 l’ont été au cours de la deuxième vague de grippe, qui a commencé en août dernier.
    Depuis le 30 août, 10 106 nouveaux cas ont été confirmés en laboratoire et les chercheurs de l’INSPQ affirment que toutes les régions ont vu leurs taux d’infection au virus augmenter significativement. Le nombre de malades a tout simplement explosé dans la province le 4 octobre, date officielle du début de la seconde vague.

    500 cas par jour

    « La progression de cette vague a été clairement plus rapide que la première. Elle a culminé avec un pic quotidien approchant les 500 nouveaux cas par jour », écrivent les auteurs du rapport publié jeudi soir. Il est toutefois difficile de connaitre le nombre exact de personnes touchées par la grippe puisque depuis juillet, les statistiques ne tiennent compte que des cas hospitalisés ou des décès.

    Reste que selon le document, le nombre de cas confirmés au Québec est passé de 104 par 100 000 personnes lors de la première période à 513,5 par 100 000 pour la seconde. Le risque de contracter l’influenza est dont presque cinq fois plus élevé.

    Le taux d’hospitalisation a aussi augmenté rapidement partout et pour tous les groupes d’âge, mais plus particulièrement chez les jeunes de moins de 5 ans et chez les plus de 50 ans. Le nombre d’hospitalisations avec séjour aux soins intensifs a pour sa part triplé.

    La Montérégie éprouvée

    Les régions éloignées et les banlieues sont plus touchées par la nouvelle vague que Montréal, Laval et Québec, qui ont connu une croissance moins importante. Un secteur particulièrement éprouvé par le virus reste toutefois celui de la Montérégie.

    L’INSPQ a d’ailleurs été mandaté par le gouvernement pour enquêter sur la situation dans cette région du sud de Montréal. « Un accroissement très rapide du nombre de nouveaux cas confirmés et d’hospitalisations avait attiré l’attention des responsables de la santé publique lors du début de la seconde vague », expliquent les chercheurs.
    Ils ont découvert que le risque d’être hospitalisé à cause d’une grippe est 1,2 fois plus élevé en Montérégie que dans le reste du Québec. On compte dans cette région 510 hospitalisations depuis août, pour un taux de 35,2 hospitalisations par 100 000 habitants.
    </TD></TR></TBODY></TABLE>

    http://www.ruefrontenac.com/nouvelle...e/15335-grippe

  • #2
    Re: La deuxième vague plus forte et plus rapide

    Influenza A (H1N1) - The second wave stronger and faster PDF
    Written by Gabrielle Duchaine
    Last Updated Saturday, December 19, 2009 20:51

    The second wave of influenza A (H1N1) hit much harder than the first, but she has toiled on the same regions of Quebec, confirms a new report from the National Institute of Public Health (INSPQ).

    Not less than 80% of reported cases of H1N1 have been during the second wave of influenza, which began last August.

    Since August 30, 10 106 new cases were laboratory confirmed and researchers INSPQ say that all regions have seen their rate of virus infection increased significantly. The number of patients has simply exploded in the province, October 4, the official date of start of the second wave.

    500 cas par jour 500 cases per day

    . "The progression of this wave was clearly faster than the first. It culminated with a peak daily approaching 500 new cases a day, "write the authors report released Thursday evening. It is difficult to know the exact number of people affected by the flu because since July, the statistics include only cases of death or hospitalization.
    Still, the document said, the number of confirmed cases in Quebec has increased from 104 per 100 000 persons during the first period to 513.5 per 100 000 for the second. The risk of contracting influenza which is almost five times higher.
    The hospitalization rate has also increased rapidly everywhere and for all age groups, but especially among children under 5 years old and in over 50 years. The number of hospitalizations with ICU stay for its part has tripled.

    Remote areas and suburbs are more affected by the new wave as Montreal, Laval and Quebec, who have grown less important.One area particularly hard hit by the virus remains one of the Montérégie.

    INSPQ moreover been instructed by the government to investigate the situation in the region south of Montreal. "A very rapid increase in the number of new confirmed cases and hospitalizations had attracted the attention of public health at the beginning of the second wave," the researchers explain.
    They found that the risk of being hospitalized due to influenza is 1.2 times higher in Montérégie in the rest of Quebec.Someone in this region 510 hospitalizations since August, a rate of 35.2 hospitalizations per 100 000 inhabitants. http://translate.google.com/translat...pe&sl=fr&tl=en
    Merci Muscade - and apologies - my school French was struggling!
    “The only security we have is our ability to adapt."

    Comment


    • #3
      Re: La deuxième vague plus forte et plus rapide

      Publications


      <TABLE cellSpacing=0 cellPadding=0 width="97%" border=0><TBODY><TR><TD align=left>Retourner à la liste des résultats <TABLE cellSpacing=0 cellPadding=0 width="100%"><TBODY><TR><TD vAlign=top bgColor=#993333 height=1></TD></TR></TBODY></TABLE>
      </TD><TD align=right>Effectuer une nouvelle recherche <TABLE cellSpacing=0 cellPadding=0 width="100%"><TBODY><TR><TD vAlign=top bgColor=#993333 height=1></TD></TR></TBODY></TABLE>
      </TD></TR></TBODY></TABLE>

      <TABLE cellSpacing=0 cellPadding=0 width="97%" border=0><TBODY><TR><TD vAlign=center width=90> </TD><TD class=Contenus vAlign=center width=*>Bilan des cas d'influenza A(H1N1) au Québec du 25 avril au 27 novembre 2009
      | Gilles Légaré | Denis Hamel | </TD></TR></TBODY></TABLE> <TABLE cellSpacing=0 cellPadding=0 width="97%" border=0><TBODY><TR><TD vAlign=top bgColor=#cccc66 colSpan=5 height=1></TD></TR><TR><TD class=MenuGauche vAlign=top width="50%">
      Publication déposée sur le site <NOBR>le 17 décembre 2009</NOBR>

      Éditeur(s) : Institut national de santé publique du Québec, 2009, 35 pages + annexes.

      <TABLE cellSpacing=0 cellPadding=0 width="100%" border=0><TBODY><TR><TD class=MenuGauche vAlign=top>No INSPQ : 1036
      </TD><TD width=5></TD><TD class=MenuGauche vAlign=top>ISBN PDF : 978-2-550-57872-7
      </TD></TR></TBODY></TABLE>Sujet(s) : Influenza, Maladies infectieuses
      </TD><TD vAlign=top width=8 bgColor=#ffffff></TD><TD vAlign=top width=1 bgColor=#cccc66></TD><TD vAlign=top width=8 bgColor=#ffffff></TD><!-- -------------------------------------DEUXIÈME COLONNE EN BAS------------------------------- --><TD class=Contenus vAlign=top width="50%">
      <!-- ----------- TABLE POUR L'APERÇU ----------- -->
      <TABLE cellSpacing=0 cellPadding=0 width="100%" border=0><TBODY><TR><TD vAlign=top align=left width=25>
      </TD><TD class=MenuAdressesBottin width=*>Aperçu des contenus.
      </TD></TR></TBODY></TABLE><!-- ---- s'il s'agit d'un bulletin, Afficher le dernier numéro ----- --><TABLE cellSpacing=0 cellPadding=0 width="100%" border=0><TBODY><TR></TR></TBODY></TABLE><!-- ---- s'il n'y a pas de fichier PDF, inscrire la remarque en ligne ----- --><TABLE cellSpacing=0 cellPadding=0 width="100%" border=0><TBODY><TR></TR></TBODY></TABLE><!-- ---- s'il y a un fichier PDF, inscrire la grosseur ----- --><TABLE cellSpacing=0 cellPadding=0 width="100%" border=0><TBODY><TR><TD vAlign=top align=left width=25>
      </TD><TD class=MenuAdressesBottin width=*>PDF, 1 126 ko
      </TD></TR></TBODY></TABLE><!-- ---- table pour la commande ----- --><TABLE cellSpacing=0 cellPadding=0 width="100%" border=0><TBODY><TR><TD class=MenuAdressesBottin vAlign=top align=left width=25> </TD><TD class=MenuAdressesBottin width=*>Imprimé non disponible. </TD></TR></TBODY></TABLE></TD></TR></TBODY></TABLE>

      <TABLE cellSpacing=0 cellPadding=0 width="97%"><TBODY><TR><TD vAlign=top bgColor=#993333 height=1></TD></TR></TBODY></TABLE> <TABLE cellSpacing=0 cellPadding=0 width="97%" border=0><TBODY><TR><TD align=left>Aperçu des contenus
      • Les données du présent bilan sont en date du 27 novembre et le virus circule toujours de façon importante bien que le pic de la seconde vague de grippe A(H1N1) soit maintenant dernière nous.
      • Les taux d’incidence des cas confirmés de grippe A(H1N1) sont plus élevés que lors de la première vague et ils ont augmenté dans tous les groupes d’âge.
      • Depuis le 30 août, 10 106 nouveaux cas ont été confirmés par laboratoire.
      • Toutes les régions ont vu leurs taux augmenter significativement, mais les régions qui ont été plus affectées lors de la première vague le sont moins fortement actuellement.
      • Les taux d’hospitalisation pour grippe ont augmenté significativement pour tout le Québec pour tous les groupes d’âge, mais plus particulièrement pour les jeunes de moins de 5 ans et les plus de 50 ans.
      • Le nombre d’hospitalisations avec séjour aux soins intensifs a triplé lors de cette seconde période en cours au Québec.
      • Les régions de l’Estrie et celles en périphérie immédiate de Montréal (Montérégie, Laurentides et Lanaudière) affichent des augmentations significatives de leurs taux d’hospitalisation sévère.
      • Les personnes de 50 à 59 ans et les 60 ans et plus ont connu une augmentation significative de leur taux d’hospitalisation aux soins intensifs.
      </TD></TR></TBODY></TABLE>

      http://www.inspq.qc.ca/pdf/publicati...l27Nov2009.pdf

      Comment

      Working...
      X