Announcement

Collapse
No announcement yet.

La grippe a entraîné un nombre élevé d'hospitalisations et de décès cette année

Collapse
X
 
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • La grippe a entraîné un nombre élevé d'hospitalisations et de décès cette année

    La grippe a entraîné un nombre élevé d'hospitalisations et de décès cette année

    Mise à jour le vendredi 8 mai 2015 à 18 h 48 HAE

    190PARTAGES
    PARTAGER

    • Facebook
    • Twitter
    Plus
    • 4
    • Imprimer
    • Augmenter la taille du texte






    La grippe a causé plus d'hospitalisations et de morts

    La saison de la grippe, qui s'est terminée à la fin du mois d'avril, a tenu en alerte de nombreux hôpitaux au pays. On rapporte beaucoup plus d'hospitalisations et de morts que dans les cinq dernières années.

    Un texte de Mathieu Dion

    Les cas de décès liés à la grippe ont doublé, voire triplé, selon les endroits, au Canada.
    L'Alberta a connu un bond record du nombre de victimes; de 30 morts enregistrés en 2013-3014, la province est passée à 101 cette année.
    Selon les données de l'Agence de santé publique du Canada (ASPC), les morts causées par l'influenza au pays sont passées de 331 l'année dernière à près 550 jusqu'ici cette saison. Ce nombre serait toutefois beaucoup plus important. Le Québec, notamment, ne comptabilise pas ces décès.
    L'année 2014-2015 aura été marquée par une saison de la grippe particulièrement virulente.
    Les données de l'ASPC servent davantage d'indicateurs, aux dires du Dr Gaston De Serres, de l'Institut national de santé publique du Québec : « L'influenza en général ne fait pas l'objet d'une surveillance systématique obligatoire. Le chiffre que nous avons est une référence de base. Nous savons, en réalité, que les morts sont bien plus nombreux ».
    L'ASPC avance qu'en moyenne, la grippe peut entraîner plus de 12 000 hospitalisations et 3500 décès annuellement. Il s'agit d'une estimation qui prend en compte, notamment, les complications pouvant découler de l'influenza.
    Un vaccin inefficace
    Outre l'hiver intense avec lequel ils ont dû composer, les aînés ont subi les effets de la souche H3N2 de l'influenza, particulièrement virulente.
    Pire encore, le vaccin s'est avéré, tel que le craignaient les autorités de la santé, tout à fait inefficace. La souche avait été mal identifiée par l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

    /.../

    http://ici.radio-canada.ca/nouvelles...ccin-oms.shtml

Working...
X