Castro: Mexique, USA et Canada ont caché l'apparition du virus A

LA HAVANE - Le leader cubain Fidel Castro a accusé jeudi le Mexique, les Etats-Unis et le Canada d'être responsables de l'"expansion fulgurante" de la grippe porcine alors que ces pays étaient, selon lui, au courant de l'apparition du virus A(H1N1) bien avant que l'alerte ne soit donnée.

"L'expansion fulgurante (de la grippe porcine) aurait pu être évitée", écrit l'ancien président cubain Fidel Castro, 82 ans, dans un commentaire qui a été lu à la télévision nationale et publié sur le site internet cubadebate.cu.
"Serait-il possible qu'au Mexique, les 16 et 17 avril", lors de la visite du président américain Barack Obama, "personne ne savait un mot du cadeau qui serait fait au monde six jours plus tard?", se demande Fidel Castro, qui a cédé le pouvoir en 2006 à son frère Raul pour des raisons de santé.

"Pas même les services de renseignement des Etats-Unis, experts en information, ne savaient ce qui était sur le point d'arriver?", ajoute-t-il en relevant qu'Obama avait retrouvé le dirigeant mexicain Felipe Calderon ainsi que le Canadien Stephen Harper au Sommet des Amériques de Trinité-et-Tobago, les 18 et 19 avril.

Le gouvernement mexicain a donné l'alerte le 23 avril après qu'un laboratoire canadien eut diagnostiqué officiellement le premier le virus A (H1N1) sur la base d'échantillons en provenance du Mexique.

"Ce n'est pas une faveur du gouvernement du Mexique au monde comme certains le prétendent. Il faudrait maintenant remercier les trois pays associés au traité de libre-échange", le Mexique, le Canada et les Etats-Unis, poursuit Castro.

Le journal mexicain La Jornada a rapporté, selon Fidel Castro, que dès le 5 avril des mesures sanitaires avaient été prises dans le village mexicain de la Gloria en raison de la grippe porcine.

Fidel Castro avait déjà accusé lundi les Mexicains d'avoir caché l'apparition de l'épidémie pour ne pas perturber la visite de Barack Obama dans leur pays. Ce qui a suscité des dénégations outrées de la part des autorités mexicaines.

(©AFP / 14 mai 2009 21h57)

http://www.romandie.com/ats/news/090...3.is9xlfzp.asp