Announcement

Collapse
No announcement yet.

GRIPPE aux U.S. : Le refus de vaccination des professionnels de santé sanctionné

Collapse
X
 
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • GRIPPE aux U.S. : Le refus de vaccination des professionnels de santé sanctionné

    GRIPPE aux U.S. : Le refus de vaccination des professionnels de santé sanctionné
    <!-- RSPEAK_STOP -->
    <!-- RSPEAK_START --> Society for Healthcare Epidemiology of America
    Les experts américains en maladies infectieuses et en épidémiologie rappellent au 31 août que la vaccination anti-grippe (dont H1N1) est une exigence pour les professionnels de santé. C’est une responsabilité professionnelle et éthique, et le non-respect des politiques de vaccination des établissements de santé américains ne sera pas toléré, selon le document de position officielle publié aujourd'hui par la Society for Healthcare Epidemiology of America (SHEA). <o:p></o:p>
    <o:p></o:p>
    Ce document, publié en amont de la prochaine saison grippale et approuvé également par l'Infectious Diseases Society of America (IDSA), souligne que la vaccination antigrippale des personnels de santé est une mesure de base de sécurité des patients et une condition nécessaire et permanente pour continuer à exercer dans un établissement de santé américain. <o:p></o:p>
    <o:p></o:p>
    Selon la SHEA, ces recommandations s'appliquent à tous les professionnels de la santé quel que soit le contexte de soins, indépendamment du fait que le professionnel a, ou non, des contacts directs avec les patients ou s’il est employé directement ou non par l'établissement. Une politique qui s'applique aussi aux étudiants, aux bénévoles et aux intérimaires. Seules exceptions, précisent les épidémiologistes et spécialistes des maladies infectieuses, les cas de contre-indications médicales. <o:p></o:p>
    <o:p></o:p>
    "La transmission de la grippe dans les établissements de santé est une préoccupation de sécurité importante pour les patients et les personnels de santé et mérite toute notre attention", rappelle le Dr. Neil Fishman, président de la SHEA. «Les prestataires de soins doivent également prendre les mesures appropriées pour préserver les patients du risque d’infection. La SHEA rappelle également les principes d'identification et d'isolement des patients infectés, d'hygiène des mains, les mesures de protection vis-à-vis d’autrui en cas de toux, l'utilisation appropriée d’équipements de protection, le contrôle des visites dans les établissements…
    <o:p></o:p>
    Cette prise de position intervient alors que les Etats-Unis, très marqués par la pandémie de H1N1 en 2009, ont prévu 180 millions de vaccins anti-grippe pour la prochaine saison grippale. De très nombreux messages ont été lancés ces dernières semaines par les institutions de santé américaines, incitant à la vaccination. Néanmoins, 39% des professionnels de la santé avaient déclaré, dans un sondage réalisé par Rand Corporation en 2009, qu'ils n'avaient aucune intention de se faire vacciner. <o:p></o:p>Les sanctions annoncées par la direction des établissements de santé, en cas de non vaccination devraient améliorer considérablement les taux de vaccination, selon le Président de la Shea.<o:p></o:p>
    <o:p></o:p>
    Sources : The Society for Healthcare Epidemiology of America (SHEA), The Infectious Diseases Society of America (IDSA), adaptation, traduction, mise en ligne alexis Yapnine, Santé log, le 31 août 2010 (Visuel et vignette « details of an influenza virus particle », CDC)
Working...
X