Announcement

Collapse
No announcement yet.

Le Djibouti équipé pour la détection (RT-PCR) en collaboration avec NAMRU-3

Collapse
X
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • Le Djibouti équipé pour la détection (RT-PCR) en collaboration avec NAMRU-3

    N° 80 du Jeudi 21 Mai 2009
    <CENTER><TABLE height=207 width=655 border=0><TBODY><TR><TD vAlign=top width=649 height=180>
    Ministère de la Santé / NAMRU 3
    Un partenariat efficace
    Le Ministère de la Santé à travers la Direction de l'Epidémiologie et de l'Information Sanitaire vient de réceptionner hier du Laboratoire américain de Référence Régional de l'OMS (NAMRU-3) basé au Caire un équipement de 3ème génération de diagnostic de très haute performance des maladies épidémiques telles que Grippe saisonnière, Grippe Aviaire, Grippe nouvelle A H1N1 ; appelé RT-PCR (Real Time - Poly Chaîne Réaction).

    L'arrivée de ces équipements techniques de haut niveau est le résultat d'une collaboration effective et d'un partenariat prolongé dans l'étude, le diagnostic et le suivi des maladies épidémiques qui a démarré suite au déplacement de la délégation Djiboutienne conduite par le Ministre de la Santé à Washington du 05 au 09 avril 2005 sur une invitation du Surgeon General ou le plus haut gradé du corps médical des Forces US.

    Et ceci afin de mettre en place un partenariat dans l'étude, le diagnostic et le suivi des maladies épidémiques à Djibouti et dans la région de la Corne de l'Afrique. Ainsi, la République de Djibouti sera le premier pays de la Corne d'Afrique et du continent africain dont l'institution nationale de santé publique et épidémiologique dispose des capacités techniques et matérielles de diagnostic de ce nouveau virus redoutable.

    Il est très important de noter que plusieurs institutions de recherche dont le NIH (National Health Institutes) du Maryland et le CDC (Centers for Diseases Control) d'Atlanta appuieront particulièrement notre pays en vue de la mise en place et le renforcement d'un système d'alerte épidémique.

    L'intérêt de la mise en place d'un tel système de prévention et de contrôle sanitaire permettra de détecter rapidement les menaces épidémiques et de mettre en place les mesures de riposte sanitaires. Rappelant que la survenue subite d'une nouvelle épidémie risque de désorganiser et ébranler le système de santé et pourrait provoquer un impact socio-économique très important.
    Enfin, la mise en place de ces équipements est suivie par un programme de formation et de renforcement des capacités du Laboratoire National de Santé Publique de la Direction de l'Epidémiologie et de l'Information Sanitaire du Ministère de la Santé dans l'utilisation de ces matériels et le contrôle sanitaire qui seront effectués lors de l'investigation épidémiologique. Cette formation est réalisée par trois experts scientifiques dépêchés par le Laboratoire de référence régionale et dirigé par Professeur Salwat Fouad.

    Grâce au soutien du laboratoire de référence régional de l'OMS NAMRU-3, ce partenariat se traduira par le renforcement de capacités du Laboratoire de la Santé Publique de la République de Djibouti pour lutter efficacement contre les maladies à potentiel épidémique telles que le choléra, la méningite, grippe aviaire, aussi par l'accompagnement institutionnel à travers la mise en place d'un institut régional de santé publique.

    Notons au passage que l'équipe NAMRU-3 en mission de travail à Djibouti a élaboré avec la Direction de l'Epidémiologie et de l'Information Sanitaire du Ministère de la Santé un plan d'action sur deux ans visant à renforcer les capacités institutionnelles, techniques et matérielles du ministère de la santé à prévenir et à lutter contre les maladies épidémiques et à la compréhension des mécanismes de résistance aux médicaments antipaludiques et antituberculeux. Ce plan d'action a été élaboré. Selon le Dr Ammar Abdo Ahmed, Médecin de Santé Publique-Epidémiologiste, Coordinateur National de la Collaboration avec NAMRU-3, " ce plan d'action profitera sans commune mesure à non seulement au Ministère de la Santé mais aussi à tous les laboratoires médicales et institutions de recherche nationale intervenant et intéressés par la conduite des recherches dans le domaine de la science du vivant ."
    MMKadieh
    </TD></TR><TR><TD vAlign=top width=649 height=21>http://www.lanation.dj/news/2009/ln80/national10.htm </TD></TR></TBODY></TABLE>
    </CENTER>
Working...
X